l'Epouvante par les grands réalisateurs

    Photo liste l'Epouvante par les grands réalisateurs
    Par titou
    17 Films
    Vues: 4295
    Favoris: 1
    L'hémoglobine et le gore ne sont pas les seuls maîtres de la peur sur grand écran. Une musique entêtante, une ombre suggestive, une lumière crue, et ce je-ne-sais quoi de talent et d'humour macabre auront eu souvent bien plus raison de nos nerfs que de nombreux films d'épouvante trop explicites. Montées d'adrénaline avec style: Attention, séquences frissons!

    1
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1977  
    PAYS : 
    Italie
    attention, bande annonce qui fait peur! A la réalisation, c'est Dario, et aux platines, c'est goblin!
    Une jeune ballerine débarque dans une académie de danse de Fribourg pour y parfaire ses entrechats. Mais très rapidement, la maison livre d'étranges murmures. Est-ce son imagination ou bien les occupants de cette académie de renom ont de bonnes raisons de lui glacer le sang? Que se cache-t-il derrière les soupirs qui longent les murs ?
    2
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1976  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    La jeune lycéenne compléxée qui souffre tant de ne pas être intégrée, ne touche plus terre quand elle est élue Reine du Bal de Promo. Mais une moquerie de plus et c'est la goutte qui fait déborder le vase (ou le sceau, en l'occurence), et éclater la colère contenue par Carrie pendant toutes ces années. Carrie devient furie. Et le bain de sang qui s'en suit, un ballet apocalyptique. Brian de Palma signe là un des chef d'oeuvres du ciné d'horreur.
    3
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1980  
    PAYS : 
    Etats-Unis,...
    des tournants aux tourments, il n’y a que quelques virages de montagne !
    Quand on a vu l'affiche, qu'ajouter de plus, franchement? Moi, rien que le regard de Jack Nicholson me fout les jetons. J'ai pas bien dormi pendant une semaine après avoir vu ce film, et je ne suis plus tout à fait fan des hôtels années 30, ou des longs couloirs. Jusqu'au détail de la moquette orange à losanges marrons au labyrinthe du jardin, une des magies de l'angoisse qui opère dans ce film est son pouvoir hypnotique et photographique. Jack va péter un câble : sa folie va être lente et sinueuse, comme les virages de montagnes qu'il parcoure en famille pour arriver à l'hôtel. Et puis violente et soudaine, quand à coup de hâche, il veut massacrer épouse et gosse. Nous, on nous balade depuis le début. La tension monte. On s’inquiète de découvrir les amis imaginaires du petit garçon, surtout celui qu’il appelle « Redrum », on redoute ses visions apparues au détour d’un couloir d’hôtel, on n’a plus du tout confiance en ce père de famille qui écrit la même phrase sur des rames entières de pages blanches, et boit des verres seul accoudé au bar de l'hôtel. Et on se dit que, crise ou pas, jamais au grand jamais, on acceptera désormais le gardiennage d’un bel hôtel de montagne.
    Shining est un nom bien lumineux pour un pouvoir aussi lugubre, celui de palper la présence des âmes perdus.
    4
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1960  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    La musique de cette bande annonce est aussi légère que le film nous glacera le sang. Atmosphère sinistre, hôtelier énigmatique, et scène de la douche mythique.
    5
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1975  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Après ce film, même sur les plages de la Méditérranée, on se demande si c'est bien sérieux d'aller nager là où on n'a pas pied. Avec un bout d'aileron, la petite musique bien balancée (ta-ta--ta-ta--tata-tata-tatatatata), et le cadre si rassurant des vacances en famille dans une paisible station balnéaire, Spielberg signe là le film le plus mythique sur notre peur primaire du grand blanc, et réalise avec ingéniosité des séquences incisives! Saisissant!
    6
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1968  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Romero, à propos de sa quadrilogie: "En surface, je fais du cinéma populaire. Mais j'ai besoin de m'appuyer sur un contenu pour trouver une certaine satisfaction. Cela ne date pas d'aujourd'hui, le fantastique a toujours servi de parabole à l'expression de la critique sociale."
    7
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1978  
    PAYS : 
    Etats-Unis,Italie
    ACTEURS : 
    Romero aborde le consummérisme et son second volet, Zombie (1978), est une satire de la société de consommation, non sans une énorme dose d'humour: Les zombies envahissent les villes, les cages d'escalier, les Malls, temple de la consommation. Ils avancent en masse avec une lenteur anxiogène. Musique au synthé qui fait flipper, plans fixes, et malgré l'agitation des rescapés bien vivants, les morts ont faim, et tel des animaux, n'ont peur de rien pour satisfaire ce besoin.
    8
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1978  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Un masque blanc inexpressif, sur lequel s'immacule quelques jets de sang. Par dessus, toujours l'efficacité d'un petit air familier de mauvaise augure. Carpenter assure et porte au rang de chefs d'oeuvres ce slash movie, et nous, même 30 ans plus tard, on flippe
    page 1
    >

    Commentaires

    Ajouter un commentaire à la liste l'Epouvante par les grands réalisateurs
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites