Carrie au bal du diable

    |  22 |
    J'aime:
    - Tyrannisée par sa mère névrosée, persécutée par ses camarades de classe dont elle est la tête de truc, Carrie mène une existence difficile, jusqu'au jour où la jeune femme découvre qu'elle est dotée d'un étrange pouvoir. Bénéficiant de l'avantage, la jeune Carrie est bien décidée à se venger. Film d'horreur violent, sanglant et sombre, Carrie au bal du diable est adapté d'un roman de Stephen King et met en avant les dangers du harcèlement.
    Affiche du film Carrie au bal du diable
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Carrie au bal du diable

    UTILISATEURS
    (3.4 pour 105 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1976
    PAYS:
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Carrie au bal du diable : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Carrie 2 : La haine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Carrie
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Carrie, la vengeance
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Soeurs de sang
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Shining
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rosemary&#039;s baby
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Carrie au bal du diable

    Photos du film Carrie au bal du diable

    Ajouter une photo du film Carrie au bal du diable

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Carrie au bal du diable

    Listes avec le film Carrie au bal du diable

    Ajouter une liste au film Carrie au bal du diable
    Pour la plupart des films de cette liste, je ne savais meme pas qu'ils avaient été adaptés d'un livre.
    Cinéphile averti, Quentin Tarantino a consommé une quantité astronomique de films, notamment après avoir travaillé dans un vidéo club, où il a eu tout le temps nécessaire de se forger un univers cinéma...

    Lorsqu'on se plonge dans les films et scénarios qui tournent autour des ados dans le cinéma américain, on rencontre d'abord un genre : le teen-movie (film d'ados, ou film de campus,...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Carrie au bal du diable
    Daydreamer
    Le 25/10/2012
    0 critique
    Carrie est un film que j'ai toujours trouvé très bien interprété et réalisé, mais dont l'histoire m'ennuit plutôt... Il faut dire que tout se joue sur la scène finale, le reste est brodé autour.

    le_Bison
    Le 10/01/2015
    0 critique
    Cela commence par une scène sous la douche. De jeunes lycéennes nues se douchant et se baladant dans les vestiaires après leur cours de gym. Cette odeur de sueur, de shampoing et d’une jeunesse insouciante et délurée. Et parmi ces jeunes filles nues, Carrie, celle qui est à part, celle qui n’a pas de camarade, celle qui est le souffre-douleur de la classe. Il en faut une, ce sera Sissy Spacek. Je passe rapidement sur le fait que ces jeunes filles ont toutes plus de vingt-cinq ans et qu’elles sont censées en avoir dix de moins… (Mais certaines femmes ont l’art de repousser le temps à en paraitre facilement dix de moins).

    Une douche et les humeurs de l’adolescence. Premiers saignements et humiliation. Cruautés des ados envers les plus faibles. Comme si cela ne suffisait pas la mère de Carrie est du genre religieuse extrémiste. Brimades et prières. Un placard avec un Jésus crucifié. Carrie enfermée à l’intérieur. Pénitences, prières. Alors que Carrie voudrait juste vivre comme les autres filles de son âge. Mais elle a eu le tort de naître « fille », l’ultime péché selon sa mère qui mériterait bien des séances de flagellations pour expier cette faute impardonnable.

    Cris et hystéries dans ce vestiaire. Rires et moqueries des autres. Je reviens à cette première scène. Et Carrie découvre à cette occasion ses pouvoirs de télékinésie. Objets qui volent, portes qui claquent, ampoules qui explosent. Carrie, une sorcière ? Ou simplement une manifestation scientifique d’un esprit torturé.

    Carrie, premier roman de Stephen King, maître du genre fantastique, paru en 1974. Deux années plus tard, Brian de Palma sort cette adaptation. Grand succès populaire et critique. Pas mal pour un film proche du fantastique et de l’épouvante. Un film devenu culte depuis 1976. Et un film qui continue à se visionner dans les ranchs et ailleurs. Il a peut-être pris quelques rides, mais le plaisir est encore là. Pas celui de frissonner et de se faire peur, ni de voir des jeunes lycéennes de vingt-sept ans prendre leurs douches en nous faisant croire qu’elles en ont quinze de moins. Ni même celui de voir la jeune fossette de John Travolta. Non, le bonheur de ce film est dans cette longue progression de l’angoisse jusqu’à la scène finale du bal de fin d’année. Tu sens venir le truc, et tu aimerais tant dire à cette pauvre Carrie de ne pas avoir foi en l’espèce humaine parce qu’au fond de toi, cette fille ne mérite pas ce déchainement de haine juste pour quelques futilités enfantines. Une histoire saignante et traumatisante qui n’a pas vieilli, exception faite pour les coiffures de l’époque. Mais qui est passée par là se souviendra de ces heures passées devant le miroir pour devenir la plus belle du lycée.

    Site web:  http://leranchsansnom.free.fr/?p=8821
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites