Le Top des meilleurs films avec Jake Gyllenhaal

Le Top des meilleurs films avec Jake Gyllenhaal
10 Films
Il s'est imposé à Hollywood dans les années 2000 comme l'un des acteurs américains à la présence la plus forte. Le public le fête régulièrement pour ses performances sombres et incarnées, de l'inquiétant ado de Donnie Darko à l'émouvant cow-boy de Brokeback Mountain, de l'enquêteur obstiné de Prisoners au journaliste terrifiant de Nightcall, sans oublier le boxeur de La Rage au ventre. Connu pour l'intelligence de ses choix, il a composé des personnages marginaux, séduisants et parfois effrayants, sans jamais recevoir d'Oscar hélas. Alors qu'il offre une nouvelle prestation forte en 2018 dans Stronger, on peut se remémorer ses dix meilleurs rôles.
2005 - ETATS-UNIS - Amour, Drame, Amour impossible/interdit, Homosexualité masculine, Adaptation
RÉALISATION :  Ang Lee
Ce récit d'amour tragique, dirigé avec maestria et élégance par Ang Lee (Tigre et Dragon, L'Odyssée de Pi), a été l'occasion pour Jake Gyllenhaal de s'imposer auprès des spectateurs dans la cour des grands interprètes dramatiques. Son jeu en duo avec Heath Ledger – qui mourra deux ans après la sortie, à 28 ans – a profondément marqué les esprits. Il livre une prestation émouvante, fine et complexe, au sein de ce drame qui dépeint les sentiments secrets entre deux cow-boys du XXe siècle, sur plusieurs années, et leurs évasions dans les montagnes du Nord des Etats-Unis, ainsi que leurs doutes et hésitations. Énorme succès en salles, Le Secret de Brokeback Mountain compte parmi les meilleurs films de Jake Gyllenhaal, lui a valu une nomination aux Oscars (catégorie Second Rôle) et lui a permis de définitivement accéder à la reconnaissance, de la part du public comme des professionnels.
2013 - ETATS-UNIS - Drame, Thriller, Violent, Triste, Course-poursuite
RÉALISATION :  Denis Villeneuve
CHAQUE MOMENT COMPTE - Jake Gyllenhaal se trouve, une fois n'est pas coutume, à la tête d'une enquête dans Prisoners, polar en forme de drame, servi par la maîtrise de Denis Villeneuve (Sicario, Blade Runner 2049). Son rôle d'inspecteur solitaire, obstiné, un peu triste et très humain, vient consolider sa réputation d'interprète en or, en même temps que son image d'adepte des rôles sombres. Ce film sur le mal et le malheur qui frappent au hasard, salué autant pour son climat angoissant que pour sa finesse, le lance sur les traces de deux fillettes disparues, face à un Hugh Jackman tout aussi marquant en père éploré. Une oeuvre qui, tout comme Zodiac, cherche à traduire la fuite du temps, et l'angoisse qui en découle, et qui s'en remet à Jake le torturé pour transmettre ce sentiment.
2014 - ETATS-UNIS - Thriller, Médias, Télévision, Journalisme
RÉALISATION :  Dan Gilroy
LA MORALE N'A PAS SA PLACE CHEZ LUI. - Dans ce thriller signé Dan Gilroy (scénariste de Jason Bourne : l'Héritage) sur les bas-fonds du journalisme à scandale, Jake Gyllenhaal s'illustre brillamment dans un registre toujours sombre, mais plus vraiment mélancolique : il y joue un homme terrifiant et terriblement calculateur, sans scrupules ni états d'âme, prêt à tout pour ramener de ses virées nocturnes les images réelles les plus racoleuses possibles. Si l'intelligence et la finesse de Night Call lui ont valu les louanges du public, Jake Gyllenhaal participe cependant beaucoup à sa réussite, en composant un personnage négatif grand, antihéros d'anthologie, pour lequel il a maigri d'une dizaine de kilos. Certains ont pu trouver scandaleux qu'il ne soit pas nommé aux Oscars pour ce qui reste comme l'un de ses meilleurs rôles.
2002 - ETATS-UNIS - Fantastique, Drame, Uchronie, Fin du monde, Teen movie
RÉALISATION :  Richard Kelly
CERTAINES PERSONNES ONT TOUT SIMPLEMENT DE MEILLEURS DESTINS. - Le film qui révéla Jake Gyllenhaal auprès du public international, au cours de l'année 2002. Le climat angoissant, l'intelligence, le ton adulte et l'exceptionnelle musique de Donnie Darko ont su s'imprimer dans les esprits, et faire de lui un film fantastique culte. Jake Gyllenhaal y joue un ado qui fait face, dans ses rêves, à des visions livrées par Frank, un être déguisé en lapin mort. Dans ce rôle, le jeune interprète impose d'emblée un tempérament sombre, à part, très marquant. Plus de quinze ans après sa sortie, cette oeuvre fantastique signée Richard Kelly (The Box) avec une fin du monde en toile de fond, qui occupa toutes les conversations au Festival de Gérardmer 2002, reste extrêmement connue, considérée comme l'un des meilleurs films de Jake Gyllenhaal, et assez unique : pour exemple, les jeunes ados qu'il montre parlent science et théologie. La nature étrange de Jake le tourmenté trouve parfaitement sa place dans cet univers.
5
Zodiac
2007 - ETATS-UNIS - Thriller, Policier, Suspense, Enquête, Sexualité
RÉALISATION :  David Fincher
UNE SÉRIE DE MEURTRES TERRORISE LA CALIFORNIE. UN SEUL HOMME LES REVENDIQUE - La présence forte et hantée de Jake Gyllenhaal devait fatalement rencontrer un jour le style du grand réalisateur David Fincher. La confrontation a pu avoir lieu sur Zodiac, film policier à la durée fleuve, doublé d'une reconstitution de faits réels, dans lequel l'acteur star incarne un dessinateur, lancé sur les traces d'un tueur en série semeur de messages codés dans la Californie des années 60. Il compose à l'écran un personnage très à part, qui semble pouvoir lire les signes laissés par le meurtrier. Ce film d'investigation salué pour ses parti-pris et son intelligence constitue un voyage qui emmène très loin dans la psychologie, à la suite d'un Jack Gyllenhaal habité, dans l'un de ses meilleurs films.
2004 - ETATS-UNIS - Catastrophe, Action, Divertissant, Blockbuster, Tornade/Ouragan/Tsunami
RÉALISATION :  Roland Emmerich
IL SAIT QUE LA FIN DU MONDE APPROCHE MAIS PERSONNE NE L'ÉCOUTE - En 2005, Le Jour d'après permet l'entrée de Jake Gyllenhaal dans le registre de la production à grand spectacle. Il y incarne un étudiant héroïque dans un New York sur le point d'être inondé, puis gelé ensuite. Ce blockbuster signé par le grand spécialiste du film catastrophe Roland Emmerich (Independence Day, Godzilla, 2012) avec la fonte des glaces pour arrière-plan lui permet de montrer qu'il peut être aussi bien un action hero prêt à braver le froid qu'un personnage sombre. Encore jeune, il y impose une présence forte et sympathique à la fois, aux côtés de Dennis Quaid, entre autres.
2011 - ETATS-UNIS - Thriller, Science-Fiction, Surnaturel, Course-poursuite, Maladie
RÉALISATION :  Duncan Jones
En 2011, après s'être imposé en tant que héros de cinéma, capable de tenir sur ses épaules de grosses productions telles que Le Jour d'après, Jake Gyllenhaal se lance sans risques dans cette course contre la montre haletante, dans laquelle il a pour mission d'empêcher plusieurs attentats, en usant d'un procédé pour remonter le temps. Sorte d'Un jour sans fin avec des bombes, cette production d'action et de science-fiction réalisée par Duncan Jones (Moon, Warcraft : le Commencement), cinéaste et fils de David Bowie, se pare aussi de romantisme, au final. Film à suspense salué à la fois pour son efficacité, et les question fines qu'il arrive à poser, Source Code permet à l'interprète star d'imposer sa marque au sein d'un grand spectacle, et reste à placer parmi ses meilleurs rôles.
2015 - ETATS-UNIS - Drame, Sport, Sport, Famille, Deuil
RÉALISATION :  Antoine Fuqua
SON PLUS GRAND COMBAT SE JOUE HORS DU RING - En 2015, le genre du film de boxe permet à Jake Gyllenhaal de se distinguer dans un nouvel emploi dramatique, avec une bonne dose d'action à la clé aussi. La Rage au ventre, considéré par bien des spectateurs comme l'un de ses meilleurs films, pour son ton tragique et ses scènes d'affrontement, conte l'histoire d'un ex-champion du monde de combat au poing, prêt à reconquérir son titre pour retrouver sa fille. Une production réalisée par Antoine Fuqua (Training Day, Le Roi Arthur, Equalizer) qui donne l'occasion d'admirer l'acteur star transformé physiquement, avec sept kilos de muscle pris, et de mesurer sa popularité, sa capacité à faire se remplir les salles du fait de son implication dans ses rôles. Un film taillé pour être nommé aux Oscars, mais qui ne remporta aucune citation.
9
Okja
2017 - ETATS-UNIS - Aventure, Engagé, Netflix, Écologie
RÉALISATION :  Joon-ho Bong
L'ère Netflix offre à Jake Gyllenhaal d'incarner le Docteur Johnny Wilcox, personnage totalement cartoonesque, dans le conte fantastique d'action Okja, réalisé par Bong Joon-ho (Memories of murder, The host, Snowpiercer le Transperceneige), et comptant à son casting Tilda Swinton ou Paul Dano. Un protagoniste star de la télé, toujours souriant et écouté par tous les amateurs de zoologie, qui se fait rattraper au final par ses démons sombres, lorsque le film le montre assommé par l'alcool, dans son repaire secret. Face à Okja, la débonnaire truie géante à laquelle le titre fait référence, Jake Gyllenhaal tente d'imposer dans ce film une facette d'acteur inédite, très délirante.
2012 - ETATS-UNIS - Action, Policier, Violent, Société, Drogue
RÉALISATION :  David Ayer
Dans End of watch, polar réaliste, tourné dans le style found footage par David Ayer (Suicide Squad, Fury), Jake Gyllenhaal se glisse à nouveau dans la peau d'un enquêteur mis à rude épreuve, mais en se pliant à l'exigence du film : raconter une histoire policière du point de vue d'hommes ordinaires confrontés à la violence, adoptant des attitudes parfois braves, et parfois bêtes. Totalement au service de son rôle, et du duo qu'il compose avec Michael Pena, qui joue son équipier, il offre aux spectateurs une balade toute en action et en tension, qui n'oublie pas d'essayer d'être humaine.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites