La saga Saw

La saga Saw
9 Films
En 2004, un jeune réalisateur nommé James Wan se fait mondialement connaître avec un thriller d'horreur - coscénarisé avec Leigh Whannell - dans lequel opère un serial killer piégeant des personnes, les forçant à résoudre des "puzzles" - d'où son nom de "Jigsaw killer" - et s'arrangeant pour qu'elles se tuent elles-mêmes. Réalisé pour la somme ridicule d'1,2 million de dollars, il en rapporte près de 145 millions au box-office mondial. Dès lors, la saga Saw se met en marche : les premières suites sont tournées par Darren Lynn Bousman, le septième film s'intitule "Saw 3D : Chapitre final", puis le tueur en série revient finalement en 2017 dans Jigsaw, et en 2021 dans Spirale : l'Héritage de Saw. Un fleuron du thriller avec scènes de torture porn qui compte donc aujourd'hui neuf films, et reste culte. Et pour avoir un aperçu de ce qui est très raté dans la saga Saw, mais aussi de ses meilleurs pièges, et un classement de ses différents opus, rendez-vous sur Ecran Large .
1
Saw
2004 - AUSTRALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Gore, Serial killer, Violent
RÉALISATION :  James Wan
Thriller d'horreur sorti en 2004, Saw a fait connaître son réalisateur, James Wan (plus tard aux commandes du premier Conjuring ou d'Aquaman) et permis à son scénariste, Leigh Whannell, d'entreprendre d'autres projets (et de signer plus tard Invisible man). Il fait naître le personnage du "Jigsaw killer" (ou "tueur au puzzle"), assassin qui place ses victimes au coeur de pièges où elles se tuent elles-mêmes. Pour son premier jeu de massacre machiavélique, il emprisonne dans une salle de bain en sous-sol deux hommes, poussés à se tuer l'un l'autre... Ce premier Saw a été annoncé comme d'ores et déjà culte après ses toutes premières projections, et a été lauréat d'un immense succès international.
2
Saw 2
2005 - ETATS-UNIS - Thriller, Epouvante-Horreur, Serial killer, Violent, Survival
RÉALISATION :  Darren Lynn Bousman
Dès Saw 2, la saga du tueur aux pièges mortels oublie le côté suspense pour se concentrer surtout sur le volet torture porn, et les images flirtant avec le gore. Ce faisant, la qualité de la saga naissante baisse d'un coup. C'est Darren Lynn Bousman qui remplace James Wan pour diriger cette suite : on le retrouvera ensuite aux commandes d'une bonne part des épisodes de la franchise. Pourtant toujours coscénarisé par Leigh Whannell, Saw 2 donne à suivre des personnages plus nombreux - et bien plus stupides - apparaît moins bien filmé, et ne peut compter que sur quelques pièges très tordus (comme la fosse aux seringues, où se cache une clé) pour "amuser". Mais c'est un succès : tourné pour 4 millions de dollars, il en rapporte 189 millions.
3
Saw 3
2006 - ETATS-UNIS - Thriller, Epouvante-Horreur, Violent, Survival, Serial killer
RÉALISATION :  Darren Lynn Bousman
Saw 3 crée la polémique à sa sortie en France en 2007, et se fait beaucoup remarquer du même coup : il est finalement interdit aux moins de 18 ans, du fait de sa violence et de ses scènes de meurtre avec torture. Cette fois, le tueur aux pièges mortels invite dans son jeu un homme et une femme marqués par un drame, et leur avoue qu'un cancer est en train de le faire mourir. La "participante"c convoquée dans le parcours sanglant ayant des compétences médicales, elle va devoir, en plus de survivre, essayer de "sauver" le Jigsaw killer... L'accroche de la saga, "Vivre ou mourir, à vous de choisir" sonne plus que jamais dans cet épisode avec des scènes de crime marquantes (la noyade dans le jus de porc avarié, le râtelier tordant les membres...).
4
Saw 4
2007 - ETATS-UNIS - Thriller, Epouvante-Horreur, Violent, Saga Saw, Survival
RÉALISATION :  Darren Lynn Bousman
Encore une fois réalisé par Darren Lynn Bousman, mais plus scénarisé par Leigh Whannell, Saw 4 est sensé conclure la suite des quatre premiers films de la saga Saw. Signe particulier : les journalistes l'ayant vu en avance à l'époque de sa sortie, en France, devaient signer un accord de confidentialité indiquant qu'ils n'avaient pas le droit de révéler la fin. Cette nouvelle suite de pièges mise en place par le tueur désormais culte est en fait destinée à lui permettre de trouver un apprenti pour lui succéder... Un nouveau succès, au final : réalisé pour 10 millions de dollars, il en rapporte 170.
5
Saw 5
2008 - ETATS-UNIS - Thriller, Epouvante-Horreur, Assassinat et meurtre, Psychopathe, Violent
RÉALISATION :  David Hackl
Juste un an après Saw 4, ce cinquième volet envahit les salles. Les scénaristes de Saw 4, Marcus Dunstan et Patrick Melton, reviennent, mais pas Darren Lynn Bousman, remplacé par David Hackl. Alors que le Jigsaw Killer est sensé avoir changé de visage, peu de choses diffèrent, dans ce nouveau volet, vis-à-vis des précédents. Et le succès est un peu moindre : toujours 10 millions de dollars de coût environ, mais pour seulement à peine 140 millions rapportés.
6
Saw 6
2009 - ETATS-UNIS - Thriller, Epouvante-Horreur, Violent, Saga Saw, Serial killer
RÉALISATION :  Kevin Greutert
La lassitude commence à se faire sentir auprès des spectateurs : alors que tous se doute que ce sixième opus va débarquer dans les salles - et que tous l'annoncent en faisant le jeu de mot "Saw-cisse" - Saw 6 sort comme prévu, et ne surprend vraiment personne. Encore scénarisé par Dunstan et Melton, il est réalisé par contre par Kevin Greutert. Et l'on y suit l'homme devenu le nouveau Jigsaw Killer, inventant un nouveau "jeu" pour berner les enquêteurs qui le poursuivent... Côté entrées, tout le monde crie mayday : seulement 67 millions de dollars de recettes saluent ce nouvel opus.
2010 - CANADA - Thriller, Epouvante-Horreur, Torture porn, Serial killer, Assassinat et meurtre
RÉALISATION :  Kevin Greutert
Après le peu de succès de Saw 6, les producteurs convoquent des moyens supérieurs : Saw 3D : Chapitre final a recours, comme son titre l'indique, au relief. Les chiffres remontent un peu (136 millions de dollars de recettes, pour 17 millions de coût) mais le public ne se montre pas très enthousiaste, globalement. La fin d'une époque pour la saga Saw.
8
Jigsaw
2017 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Thriller, Gore, Torture porn, Serial killer
RÉALISATION :  Michael Spierig, Peter Spierig
En 2017, les producteurs ressortent du placard le tueur aux pièges mortels, pour un film d'horreur encore une fois interdit aux moins de 16 ans en France, mais annoncé comme plus paresseux, sérieux, et bien moins imaginatif côté pièges que les volets l'ayant précédé. Jigsaw fait ce qu'il peut : un duo de réalisateurs, Michael et Peter Spierig, remarqués avec Undead et Daybreakers, une nouvelle équipe de scénaristes, une sortie pendant le temps d'Halloween, un ciblage clairement en direction du public adolescent. Il constitue au final un petit succès, avec 110 millions de dollars de recettes au total (pour un coût de 10 millions), mais loin des espoirs prévus.
2021 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Thriller, Serial killer, Suspense, Effrayant
RÉALISATION :  Darren Lynn Bousman
On prend une vieille recette, et on y ajoute des ingrédients pour la requinquer : si Spirale, l'Héritage de Saw a de nouveau pour réalisateur Darren Lyn Bousman, et reprend les mêmes scénaristes que le Jigsaw de 2017, Josh Stolberg et Pete Goldfinger (déjà au travail sur Piranha 3D), il peut cette fois compter sur la présence du célèbre humoriste et acteur américain Chris Rock, ici interprète principal, producteur et même co-scénariste. Il incarne un enquêteur de police se retrouvant pris au piège dans un jeu rappelant ceux qu'imaginait le Jigsaw Killer. Avec en prime au casting, la présence de Samuel L. Jackson.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites