La saga X-Men

La saga X-Men
12 Films

Sept films de groupe, trois centrés sur Wolverine, sans oublier les deux aventures de Deadpool situées dans le même univers : la saga X-Men a convoqué bien des mutants Marvel pour des aventures réussies comme des échecs, et a exploré beaucoup de directions en deux petites décennies. Alors qu'une page se tourne, puisque Disney/Marvel a racheté les mutants à la Fox, retour sur une franchise de super-héros qui a connu des hauts et des bas.

1
X-Men
2000 - ETATS-UNIS - Fantastique, Science-Fiction, Surnaturel, Politique, Mutations humaines
RÉALISATION :  Bryan Singer
BIENVENUE À L'ACADÉMIE DES MUTANTS. - En 2000, le film de super-héros est dans une impasse, après des années 90 peu glorieuses (Batman et Robin, Batman Forever). Plus grand monde n'y croit. X-Men rouvre donc en grand les portes du genre, avec un aplomb et un premier degré bienvenus. Bryan Singer (Usual Suspects, Un élève doué) rallume la flamme avec une gravité du plus bel effet, abordant aussi bien la Shoah que le racisme, rendant un bel hommage aux comics. Il aligne un casting excellent, avec des visages respectés (Patrick Stewart, Ian McKellen), des valeurs montantes (Famke Janssen, Halle Berry, James Marsden), et surtout une révélation fracassante avec Hugh Jackman. Avec son budget limité (environ 75 millions), X-Men est un succès : plus de 296 millions au box-office, une critique très positive. Les super-héros sont de retour, et les studios s'emballent.
2003 - ETATS-UNIS - Action, Fantastique, Mutations humaines, Mutants, Blockbuster
RÉALISATION :  Bryan Singer
LE TEMPS EST VENU POUR TOUS LES MUTANTS D'UNIR LEURS FORCES. - X-Men : deuxième. Plus de budget (près de 120 millions), plus d'action, plus de personnages, plus d'ambition : X-Men 2 passe la vitesse supérieure à tous les niveaux. Bryan Singer n'oublie pas le sous-texte politique et social, et redouble d'efforts niveau spectacle. D'où l'un des meilleurs épisodes de la saga, qui traite avec brio les personnages même secondaires, annonçant l'avènement de Dark Phoenix, et rebattant les cartes pour unir les deux camps dans un monde complexe. X-Men 2 sera un succès énorme, avec plus de 407 millions au box-office.
2006 - CANADA - Action, Fantastique, Surnaturel, Mutations humaines, Monstres
RÉALISATION :  Brett Ratner
UNE DES LEURS EST DEVENUE INCONTRÔLABLE. S'ILS L'AIMENT, ILS DOIVENT LA TUER. - Le début des embrouilles. Bryan Singer s'est envolé vers Superman Returns, le studio cherche désespérément un réalisateur pour ne surtout pas décaler la sortie, les scénaristes tentent de faire coexister deux directions différentes pour l'histoire... et X-Men : l'Affrontement final restera comme le premier raté de la saga. Abordant l'arc bien connu de Dark Phoenix, qui voit Jean Grey perdre le contrôle de ses pouvoirs immenses, mais également une histoire de remède contre les mutations, cet X-Men 3 raconte trop, et trop mal. Le grand spectacle prend le pas sur les personnages et malgré quelques scènes solides, le film laisse un arrière-goût d'inachevé. Arrivé après le départ de Matthew Vaughn, Brett Ratner n'a pas le style de Bryan Singer. Néanmoins, ce sera un succès, avec près de 460 millions pour un budget de 210 millions tout de même.
2009 - ETATS-UNIS - Action, Fantastique, Surnaturel, Maladie, Mutations humaines
RÉALISATION :  Gavin Hood
LE PLUS CÉLÈBRE DES MUTANTS SORT SES GRIFFES  ! - La saga vire à la machine industrielle et tente le spin-off, centré sur le personnage le plus populaire : Wolverine. Ou comment profiter de l'engouement autour du mutant et Hugh Jackman avec un film considéré comme l'un des pires de tout l'univers X-Men. Réalisé par Gavin Hood, X-Men Origins : Wolverine sera une petite douche froide avec un accueil glacial, et un succès modéré (environ 373 millions pour un budget de 150 millions). Le studio reverra vite ses plans, et annulera le spin-off prévu sur Magnéto.
2011 - ETATS-UNIS - Action, Fantastique, Surnaturel, Mutations humaines, Mutants
RÉALISATION :  Matthew Vaughn
ILS CROYAIENT QUE LEURS POUVOIRS ALLAIENT CHANGER LE MONDE. - Après trois films et un spin-off, le studio cherche déjà à réinventer la saga. Le film de super-héros est devenu une mode, et la concurrence est désormais féroce, notamment du côté de Marvel. X-Men : Le Commencement revient donc sur les origines des X-Men et surtout la relation complexe entre Charles Xavier et Erik Lensherr alias Magnéto. Sous forte inspiration James Bond, Matthew Vaughn (qui avait failli réaliser X-Men 3) s'amuse comme un petit fou, créant une ambiance old school qui redonne quelques couleurs aux mutants. Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon, Jennifer Lawrence, Nicholas Hoult, January Jones ou encore Rose Byrne, c'est là encore un casting inspiré. Très apprécie et encore considéré comme l'un des meilleurs épisodes de la saga, X-Men : Le Commencement sera toutefois un succès très tiède : environ 353 millions au box-office, pour un budget de 150.
2013 - ETATS-UNIS - Action, Fantastique, Surnaturel, Mutations humaines, Yakuzas
RÉALISATION :  James Mangold
PLUS IL EST VULNÉRABLE, PLUS IL EST DANGEREUX. - Après le problématique X-Men Origins : Wolverine, toute l'équipe a envie d'une suite plus respectable. A tel point que Darren Aronofsky (Black Swan, Requiem for a Dream) est un temps attaché au projet... avant de s'en aller. James Mangold (Walk the Line) le remplace, et Wolverine est catapulté au Japon pour une aventure sur laquelle plane le fantôme de Jean Grey. Mieux accueilli, Le Combat de l'immortel encaisse dans les 415 millions au box-office (pour un budget d'environ 120). De quoi rattraper un peu les choses.
2014 - ROYAUME-UNI - Action, Fantastique, Surnaturel, Mutations humaines, Mutants
RÉALISATION :  Bryan Singer
POUR SAUVER LE FUTUR, ILS DOIVENT CHANGER LE PASSÉ - Après X-Men : Le Commencement, Matthew Vaughn propose un plan de trilogie à la Fox : une suite avec un nouveau Wolverine rajeuni, et une apothéose avec Days of Future Past, un arc majeur des comics. Le studio aime tellement cette idée que c'est ce scénario qui est choisi. Vaughn quitte encore le navire, et Bryan Singer revient pour reprendre en main la saga. C'est un événement ambitieux, qui réunit les deux équipes et timelines, avec un casting sensationnel. L'enjeu du film (sauver le futur, où tous les mutants sont tués) est à l'image de ceux de la franchise : face à la concurrence de plus en plus rude, X-Men doit évoluer, et vendre du grand spectacle. Mission accomplie : Days of Future Past est le plus gros succès de toute la saga, avec près de 748 millions pour un budget d'environ 200 millions.
2016 - ETATS-UNIS - Comédie, Action, Drôle, Violent, Blockbuster
RÉALISATION :  Tim Miller
QUAND TON PIRE ENNEMI S'ATTAQUE À TA CHÉRIE, ON DEVIENT UN SUPER-HÉROS. - Deadpool a quasiment sa propre dimension, vu son humour décalé, son ton à part et ce quatrième mur qu'il brise systématiquement dans les BD. Mais le super-héros incarné ici par Ryan Reynolds existe bien dans le monde des X-Men, mentionnés dans ses aventures filmiques de manière plus ou moins humoristique. Lancé comme un coup de poker, le film de Tim Miller a été un carton plein, plébiscité en masse par le public qui en a fait un succès immense (plus de 783 millions, pour un budget de 58 millions).
2016 - ETATS-UNIS - Action, Aventure, Surnaturel, Mutations humaines, Monstres
RÉALISATION :  Bryan Singer
MÊME PARMI LES SUPER-HÉROS, SEULS LES PLUS FORTS SURVIVRONT. - Le succès de X-Men : Days of Future Past a donné des ailes à toute l'équipe. Bryan Singer rempile avec la majeure partie du casting pour filmer Apocalypse, teasé comme le prochain ennemi à la fin du précédent épisode. Gros budget (environ 180 millions), nouveaux visages (Sophie Turner, Tye Sheridan, Alexandra Shipp) pour incarner les versions jeunes des célèbres X-Men, ambitions claires de blockbuster (monuments détruits, action à une échelle internationale)... X-Men : Apocalypse affiche une volonté de passer à la vitesse supérieure. Mais avec une critique très mitigée, des fans très partagés, et un box-office très décevant (à peine 544 millions, loin des 748 de Days of Future Past), la superproduction est perçue comme un plantage.
10
Logan
2017 - ETATS-UNIS - Action, Aventure, Violent, Surnaturel, Mutations humaines
RÉALISATION :  James Mangold
L'HEURE DE WOLVERINE EST VENUE - La troisième est la bonne. Après un Wolverine : Le Combat de l'immortel perçu comme satisfaisant en grande partie à cause du ratage X-Men Origins: Wolverine, Wolverine a droit à une aventure solo digne de ce nom. Ce sera un one shot aux antipodes du reste de la saga, un volet qui doit plus au western crépusculaire qu'au film de super-héros. Adapté de Old Man Logan, Logan déplace l'action dans un futur sombre, où les mutants ont quasiment tous disparus, où Charles Xavier est en train de s'éteindre, et où la fin des héros est proche. James Mangold rempile et Hugh Jackman signe ses grands adieux au rôle de Wolverine, dans un bouquet final paradoxalement sobre et spectaculaire. Avec un budget moindre pour la franchise (dans les 110 millions), Logan est une réussite commerciale (plus de 619 millions au box-office), mais également artistique. Le film est même nommé à l'Oscar du meilleur scénario adapté.
2018 - ETATS-UNIS - Comédie, Action, Drôle, Blockbuster, La saga x-men
RÉALISATION :  David Leitch
C'EST MEILLEUR À PLUSIEURS. - L'inévitable suite, où Deadpool croise les X-Men eux-mêmes dans une scène décalée, où Charles, Hank, Quicksilver et quelques autres préfèrent l'éviter. Toujours placé dans un recoin spécial de l'univers des mutants, Deadpool continue à séduire le public avec plus de 785 millions encaissés au box-office, pour un budget de 110.
2019 - ETATS-UNIS - Action, Fantastique, Surnaturel, Femmes, Mondes futurs
RÉALISATION :  Simon Kinberg
LA FIN D'UNE ÈRE, POUR LES X-MEN. - Grâce à la réécriture des événements dans Days of Future Past (où Jean Grey réapparaît à la fin), l'équipe peut à nouveau raconter l'histoire de Dark Phoenix, teasée à la fin d'Apocalypse, et à laquelle X-Men : L'Affrontement final n'a pas rendu justice. Scénariste et producteur des derniers épisodes de la saga, Simon Kinberg passe derrière la caméra pour la première fois. Le résultat est un petit désastre : date de sortie repoussée, reshoots importants (toute la fin a été changée), critique assassine, et flop au box-office. X-Men : Dark Phoenix marque de tristes records pour la saga des mutants, et signe en plus la fin d'une ère. Disney a racheté le catalogue de la Fox, et les X-Men reviendront donc, un jour, mais sans les studios 20th Century Fox. Une triste fin pour les héros.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites