La saga Resident Evil

La saga Resident Evil
11 Films

Si elle n'a pas forcément une grande place dans le coeur des fans des jeux vidéo, la saga Resident Evil reste l'une des plus populaires au cinéma. Tirée des jeux cultes de Capcom, chapeautée par Paul W.S Anderson (réalisateur de quatre des six épisodes, et producteur-scénariste de tous) et menée par Milla Jovovich, la franchise Resident Evil est un gros plaisir coupable, aussi ridicule que réjouissant. En 2021, elle tente de faire peau neuve via le long-métrage Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City, oubliant le personnage d'Alice, et condensant les intrigues des trois premiers jeux vidéo de la saga, de manière à faire se croiser les personnages de Claire et Chris Redfield, Wesker, Jill Valentine, ou encore Leon S. Kennedy.

Resident Evil
2002 - ROYAUME-UNI - Fantastique, Action, Adaptation, La saga resident evil, Zombies
RÉALISATION :  Paul W.S. Anderson

critique presse :

1.7/5

UNE EXPÉRIENCE SECRÈTE. UN VIRUS MORTEL. UNE ERREUR FATALE. - En 2002, personne ne croit vraiment en cette adaptation de Resident Evil, les jeux vidéos ayant plus rimé avec horreur que cinéma jusque là (Super Mario Bros., Lara Croft Tomb Raider). Pourtant, le film de Paul W.S. Anderson surprend. Lui qui avait déjà tiré de Mortal Kombat un film assez respecté, reprend quelques bases du jeu culte pour concocter un film d'action, où une jeune femme (Milla Jovovich) se réveille amnésique dans un manoir qui cache un laboratoire top secret. Evidemment, c'est celui de la fameuse Umbrella Corporation, dont les expérimentations ont créé le chaos, et ramené les morts à la vie. Avec plus de 100 millions au box-office, ce gentil film d'action et d'hémoglobine à 33 millions lance une future franchise énorme.
Resident Evil: Apocalypse
2004 - ALLEMAGNE - Action, Fantastique, Futur, Violent, Baston
RÉALISATION :  Alexander Witt
LA CONTAGION EST HORS DE CONTRÔLE. ELLE SEULE PEUT L'ARRÊTER. - Paul W.S. Anderson passe la main à Alexander Witt pour cette suite, qu'il écrit et produit. Milla Jovovich reprend son rôle de warrior dans une intrigue calquée sur le jeu vidéo Resident Evil 3 : Nemesis, avec une ville de Raccoon City envahie de zombies et autres monstres, que les autorités se préparent à raser. Jill Valentine, personnage phare de la saga sur consoles, débarque à ses côtés, incarnée par Sienna Guillory. Si le premier Resident Evil était une solide série B, Resident Evil : Apocalypse est une belle occasion manquée tant le décor offrait matière à orchestrer un beau cauchemar tendu. Peu importe : avec près de 130 millions au box-office, cette suite (qui a coûté plus cher, 45 millions) confirme l'intérêt du succès.
2007 - ALLEMAGNE - Science-Fiction, Action, Surnaturel, Futur, Baston
RÉALISATION :  Russell Mulcahy

critique presse :

2.1/5

APRÈS L'EXPÉRIMENTATION, L'ÉVOLUTION. APRÈS L'ÉVOLUTION, L'EXTINCTION… - Resident Evil passe en mode Mad Max avec son troisième épisode, où Paul W.S. Anderson est scénariste et producteur, avec Russell Mulcahy derrière la caméra. Resident Evil : Extinction s'aventure loin des jeux vidéos, avec une aventure dans les déserts américains, où Alice (Milla Jovovich) tente de survivre. Claire Redfield et Albert Wesker, personnages majeurs dans les jeux, débarquent, interprétés par Ali Larter et Jason O'Mara. Mais la mythologie de la saga au cinéma commence surtout à flirter avec le Z, avec une Alice dotée de super-pouvoirs, dont le sang est exceptionnel, et qui a des clones. C'est le moment où la franchise bascule pour se démarquer définitivement des jeux vidéo, pour le meilleur et pour le pire. Le succès, lui, reste plus que solide (près de 150 millions au box-office, pour 45 de budget).
Baiohazâdo: Dijenerêshon
2009 - JAPON - Science-Fiction, Animation, Femmes, Baston, Monstre
RÉALISATION :  Makoto Kamiya

critique presse :

2.6/5

UN FILM D'ANIMATION DANS LA PARFAITE CONTINUITÉ DES JEUX. - Le duo de l'excellent jeu Resident Evil 2 se reforme pour un film d'animation. Situé entre le quatrième et le cinquième jeu, Degeneration met en scène Claire Redfield et Leon S. Kennedy, réunis dans un cauchemar lorsqu'un aéroport est touché par l'épidémie du Virus-T d'Umbrella. Contrairement aux films avec Milla Jovovich, Resident Evil : Degeneration appartient à la saga officielle des jeux vidéo. Ce qui en fait donc un film important pour les fans.
2010 - ALLEMAGNE - Action, Science-Fiction, La saga resident evil, Cinéma bis, Surnaturel
RÉALISATION :  Paul W.S. Anderson

critique presse :

1.9/5

DANS UN MONDE DÉVASTÉ, ELLE SEULE PEUT SAUVER L'HUMANITÉ - Pour l'entrée de la saga dans l'arène de la 3D, Paul W.S. Anderson revient derrière la caméra. Resident Evil : Afterlife s'ouvre sur Alice et ses clones qui attaquent Umbrella au Japon, dans un festival de douilles, ralentis et n'importe quoi. Il n'en restera qu'une, qui retrouvera Claire Redfield mais également son frère Chris, autre personnage central des jeux, qui apparaît pour la première fois (incarné par Wentworth Miller). La bande continue à affronter des zombies, mais surtout Umbrella et Wesker. Peu importe si tout ça commence à tourner en rond : le passage à la 3D est une aubaine, et Afterlife est un succès phénoménal avec plus de 300 millions au box-office (pour un budget de 60).
Resident Evil: Retribution
2012 - ALLEMAGNE - Action, Science-Fiction, Monstre, Post apocalyptique, Blockbuster
RÉALISATION :  Paul W.S. Anderson

critique presse :

2/5

LORSQUE NOTRE MONDE TOUCHE À SA FIN, LEUR COMBAT COMMENCE. - Paul W.S. Anderson ne lâche plus sa saga menée par Milla Jovovich. Mais s'il fallait une preuve que la série tourne en rond, ce serait ce Resident Evil : Retribution, qui se déroule dans un gigantesque centre d'expérimentations bizarroïdes, caché au fond d'un lac en Sibérie. L'occasion de faire revenir quelques visages connus (dont Michelle Rodriguez, morte dans le premier film), amener un autre personnage des jeux vidéo (Leon Kennedy, interprété par Johann Urb, et Ada Wong, interprétée par Li Bingbing), et enchaîner les scènes d'action sans autre raison que le plaisir. Tout ce petit monde finit à Washington, dans une Maison blanche assaillie par une armée de créatures infernales. Toujours plus loin.
Resident Evil: The Final Chapter
2017 - ETATS-UNIS - Action, Epouvante-Horreur, Blockbuster, Post apocalyptique, Adaptation
RÉALISATION :  Paul W.S. Anderson

critique presse :

2.5/5

MILLA CONTRE LES ZOMBIES, DERNIÈRE ? - C'est la fin. Après avoir affronté quantité de bestioles et zombies à travers le monde, Alice (Milla Jovovich) est de retour à Raccoon City pour enterrer Umbrella, une bonne fois pour toutes. A ce stade, le spectacle est aussi décérébré, grotesque et tonitruant que prévu, et l'intrigue ne cesse de repousser les limites du mauvais goût jusqu'aux ultimes instants. Avec ça en tête, Resident Evil : Chapitre final est donc à la hauteur, délivrant un dernier cri de rage et CGI pour la saga. Le succès est encore au rendez-vous (plus de 312 millions au box-office, en grande partie grâce à la Chine), mais Milla Jovovich et Paul W.S. Anderson ont promis que leur aventure était terminée.
バイオハザード ヴェンデッタ
2017 - JAPON - Epouvante-Horreur, Action, Virus, Zombies, Mutants
RÉALISATION :  Takanori Tsujimoto

critique presse :

2.4/5

CHRIS ET LEON DE RETOUR, EN ANIMATION. - Nouveau long-métrage d'animation estampillé Resident Evil à sortir, ce film situe son action après le 6e opus de la saga de jeux vidéos. Resident Evil : Vendetta suit Leon S. Kennedy et Chris Redfield dans une nouvelle mission, et profite du savoir-faire de l'animation japonaise en images de synthèse 3D. Un volet réputé réussi.
Resident Evil
2021 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Action, Zombies, Adaptation de jeu vidéo, Virus
RÉALISATION :  Johannes Roberts

critique presse :

2.2/5

Adapté de la saga culte de jeux vidéo Resident Evil, Resident Evil : Welcome to Raccoon City revient aux origines de l'enfer avec Jill Valentine (Hannah John-Kamen), Chris Redfield (Robbie Amell), Claire Redfield (Kaya Scodelario), Leon Kennedy (Avan Jogia), Ada Wong (Lily Gao), Albert Wesker (Tom Hopper), et William Birkin (Neal McDonough).
Resident Evil : Infinite Darkness
2020 - ETATS-UNIS - Animation, Epouvante-Horreur, Zombies, Adaptation de jeu vidéo, Netflix
RÉALISATION :  Hiroyuki Kobayashi

critique presse :

1.9/5

En 2006, entre les jeux Resident Evil 5 et Resident Evil 6, la Maison-Blanche est la cible d'une attaque informatique. Leon S. Kennedy est chargé d'enquêter sur l'incident et recroise Claire Redfield, membre de l'ONG TerraSave, qui enquête de son côté sur une autre affaire. Le duo devra vite se reformer lorsque le bâtiment est attaqué, et que des zombies font leur apparition...
Resident Evil
2022 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Zombies, Épidémie, Adaptation de jeu vidéo
RÉALISATION :  Martin Moszkowicz
Une adaptation de la célèbre franchise vidéoludique créée par Capcom, qui cherche à approfondir davantage la mythologie de la licence, en particulier les coulisses de la diabolique société Umbrella, responsable de la création et de la propagation du terrible T-Virus...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites