Resident Evil: Retribution

    |  38 |
    J'aime:
    LORSQUE NOTRE MONDE TOUCHE À SA FIN, LEUR COMBAT COMMENCE. - Alice, héroïne imbattable, continue de lutter contre les zombies et les expériences inhumaines d'un gouvernement monstrueux. Combats et action sont au rendez-vous de ce film d'horreur réalisé à la sauce fantastique.
    Affiche du film Resident Evil: Retribution
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Resident Evil: Retribution

    UTILISATEURS
    (2.95 pour 317 notes)
    + Fiche complète

    Resident Evil: Retribution : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Resident Evil : Chapitre final
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Resident Evil
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Resident Evil 4
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Resident Evil : Extinction
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Resident Evil : Apocalypse
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Resident Evil: Degeneration
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Resident Evil: Retribution

    La suite des aventures d'Alice dans un monde gangréné par les terrifiantes expériences d'Umbrella corporation...

    Photos du film Resident Evil: Retribution

    Ajouter une photo du film Resident Evil: Retribution

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Resident Evil: Retribution

    Listes avec le film Resident Evil: Retribution

    Ajouter une liste au film Resident Evil: Retribution
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    Matrix, 28 jours plus tard, Mad Max, Waterworld, Akira, La Planète des singes... que la cause soit la guerre nucléaire, la catastrophe naturelle ou le virus terrible, l'apocalypse n'est jamais...
    Sélection de film avec des zombies (et des contaminés) assoiffés de sang, et de chair humaine...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Resident Evil: Retribution
    sebd59
    Le 05/02/2013
    424 critiques
    Que de chemin fait depuis le premier Resident evil avec ses numéros 2 et 3 qui arrivaient à tenir la longueur. Depuis la sortie du numéro 4 : Resident Evil Afterlife, tout a changé, et ce numéro 5 est dans la pure lignée de son prédécesseur.

    Le numéro 5 est comme le numéro 4. Avec un scénario quasi inexistant, on regrette l’enlisement et l’autosatisfaction de Paul W.S Anderson à faire du médiocre lui qui avait si bien lancée la saga. Un peu dans le style d’un vieux jeu vidéo, le scénario ne fait que trimbaler les personnages d’un niveau à l’autre du complexe d’Umbrella pour affronter des ennemis. Délaissant totalement le côté survival-horror de l’œuvre originale, ce nouveau Resident Evil n’est plus qu’un film d’action totalement bête et inintéressant.

    A vouloir délaisser l’horreur, la place des zombies n’est plus ce qu’elle était avant. Quelques zombies au début, dans le style des précédents films, puis l’arrivée de quelques zombies « spéciaux » avec leurs maquillages sortant tout droit d’un film de zombies italien des années 70. On passe totalement à côté de l’affrontement de créatures plus massives, des boss de niveaux, qui se font écraser en deux secondes. Avec une réalité moindre du à la qualité des effets spéciaux qui ont déclinés et qui ressemblent plus à ce que l’on avait sur playstation 1.

    Et l’histoire en elle-même n’arrange rien. Le retour des personnages morts et plus que morts dans les films précédents, n’est qu’une vaine tentative de faire ressortir un côté SF au film. Une histoire en elle-même totalement bâclée, qui ne fait qu’embrouiller le spectateur, à qui l’on ne fournis pas toutes les réponses. Et pour finir, on ajoute la fin bien ouverte, qui annonce un sixième et peut-être dernier film. Une fin qui fait dire « regardez, on a fait une daube mais le prochain sera super».

    Et on passe sur le début de film, qui comme d’habitude nous rappel ce que l’on sait des précédents films, encore quelques épisodes et le prochain Resident Evil ne sera plus qu’un résumé de la saga.

    Et mesure d’économies sans doute, la réutilisation de plans du précédent film que ce soit des plans exploités lors de la sortie d’afterlife ou que ce soit des plans coupés au montage.

    Et pour la 3D, arnaque serait le bon mot. La 3D est inexploitée et mal employées. Quelques essais au début du film pour faire ressortir un morceau de zombies de l’écran et après presque plus rien, en dehors des scènes au ralentis pour rajouter des incrustations numériques bas de gamme.

    L’histoire étant mal développée, les personnages le sont encore moins, on aurait fait de l’improvisation, ce n’aurait pas été pire.

    Ce cinquième opus démontre ce que l’on savait déjà du précédent. La saga Resident Evil s’essouffle et perd totalement la notion de survival-horror pour ne faire plus que de l’action tourné au ralenti.

    Dans le cadre de l’opération, Un DVD contre une critique en partenariat avec Cinetrafic, DVDtrafic et Metropolitan Filmexport, j’ai eu en ma possession le blu-ray de Resident Evil : Retribution – Version 2D.

    Le film est présenté au format 2.40 – 1080p. Le film est disponible en TSHD-MA5.1, pour la version française et la version originale. Malheureusement, côté son, la version française est en dessous de la version originale. En version originale, le son est clair alors que dans la version française, les dialogues sont assez écrasés par l’action ambiante. Côté image, c’est 100% net et la luminosité est très bien. L’image est assez sombre sans l’être trop, contrairement à la version 3D passive qui était projeté dans les salles, pas d’effets de flous, ni de voile blanc sur l’image, rendant le noir plus proche du gris. Concernant une possibilité de conversion 2D/3D par le téléviseur, malgré qu’il ne s’agisse que d’une conversion pour donner un effet de profondeur, la 3D est assez perceptible. Pour une image de qualité en 3D, il faudra tout de même privilégié la version Blu-ray 3D active.

    Niveau bonus, on est très bien servis… un total de 2h20 de bonus est annoncé. On passe par le classique entretiens avec l’équipe du film, ainsi que le making of de 56 minutes et 18 minutes de scènes coupées… et d’autres bonus assez classique. Mais ce qui ressort le plus, c’est le bonus intitulé : La base de données interactive du projet Alice. Une base regroupant les personnages de la saga ainsi que les différents zombies. Un bonus utile qui permet d’en connaître un peu plus sur les personnages de la saga, qui est constitué comme un logiciel. Très bien fait…

    Site web:  http://sebd59.centerblog.net/
    macgarner
    Le 06/02/2013
    32 critiques
    Cataloguée parmi les franchises en perte de vitesse à chaque nouvel opus, Resident Evil a tout de même su se démarquer de son matériel d’origine (adaptation des jeux vidéo éponymes) pour se construire un univers et une mythologie propre à son image. Celle d’une saga à part entière qui ne cherche plus à savoir si elle rend un hommage salutaire ou pas aux jeux édités par Capcom. Et quand on voit le dernier opus sorti sur console (Resident Evil 6, NDR), on se dit que, finalement, la différence entre les films et les jeux n’est plus si probante.

    C’est donc avec un certain plaisir coupable que l’on passe une heure et demie agréable devant un Resident Evil: Retribution qui rempli haut la main son cahier des charges. À savoir un divertissement rythmé, fun, visuellement soigné (dans l’ensemble) et qui n’oublie pas de faire plaisir aux fans de la saga (cinématographique !). Il n’en ait pas pour autant dénué de défauts. On se demande où sont passés Claire (Ali Larter) et Chris Redfield (Wentworth Miller), deux personnages présents aux côtés d’Alice à la fin d’Afterlife, et d’où proviennent Leon Kennedy (Johann Urb) et Ada Wong (Bingbing Li), deux nouveaux personnages qui débarquent sans la moindre explication. On notera aussi le vide colossale en matière de dialogue. Un manque souvent compensé par des scènes d’action généreuses ne nécessitant aucune réplique superflue.

    Dopé par des scènes jouissives d’une fluidité notoire, Resident Evil: Retribution se construit tel un jeu vidéo et s’apprécie à sa juste valeur, à condition, bien sûr, de faire abstraction des opus sur console. Le film aurait mérité d’être un peu plus pêchu dans l’écriture mais se déguste entre amis avec les pop-corn de circonstance.

    Site web:  http://golden-idol.com/2013/02/06/resident-evil-retribution-en-dvd-et-blu-ray/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites