L'Échange

    |  55 |
    J'aime:
    - En 1928, à Los Angeles, Christine part au travail et dit au revoir à son fils Walter. Lorsqu'elle rentre le soir, celui-ci a disparu. Après plusieurs mois de recherches, un garçon de 9 ans disant être Walter lui est rendu. Mais au fond d'elle, Christine sait qu'il n'est pas son fils. Elle se lance alors dans une enquête acharnée pour découvrir la vérité. L'échange, thriller dramatique intense et haletant, est réalisé par Clint Eastwood et porté par l'imposante Angelina Jolie.
    Affiche du film L'Échange
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    L'Échange

    UTILISATEURS
    (3.55 pour 945 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 21min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    L'Échange : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Taken
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sin City
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Gangster Squad
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L.A. Confidential
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Double jeu
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rançon (La)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film L'Échange

    Los Angeles, 1928. Un matin, Christine dit au revoir à son fils Walter et part au travail. Quand elle rentre à la maison, celui-ci a disparu. Une recherche effrénée s'ensuit et, quelques mois plus tard, un garçon de neuf ans affirmant être Walter lui est restitué. Christine le ramène chez elle mais au fond d'elle, elle sait qu'il n'est pas son fils...

    Photos du film L'Échange

    Ajouter une photo du film L'Échange

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de L'Échange
    L'échange : Bande Annonce
    Bande-annonce VF
    33019 Vues
    Bande annonce
    Bande-annonce VF
    822 Vues

    Listes avec le film L'Échange

    Ajouter une liste au film L'Échange
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    Puisque le kidnapping doit être une expérience assez terrifiante, il vaut mieux la "vivre" de votre canapé. Pour vous garantir des frissons, cinetrafic vous propose une liste de films sur le...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film L'Échange
    BIBI62
    Le 09/10/2009
    127 critiques
    J'avais raté ce film au dernier festival de Cannes, car évidemment tout le monde voulait le voir, 6 mois après j'ai pu enfin le visionner et je peux dire que ce fut un grand moment de cinéma!
    Cette histoire- vraie- (il faut le préciser, tant elle parait incroyable et presque invraisemblable!) est celle d'une mère célibataire, qui devient mère-courage quand, en 1928, elle voit son fils de 9 ans disparaître.
    On lui ramène 5 mois plus tard un enfant qu'on tente de faire passer pour le sien.Bien évidemment elle ne le reconnait pas, elle sait très bien que ce n'est pas son fils, alors que la Police tente de l'y persuader, voulant ainsi se glorifier, se mettre en valeur puis ensuite éviter de reconnaître son erreur.
    On la fera même passer pour folle jusqu'à l'interner, et multiples péripéties vont émailler son combat de femme blessée, meurtrie mais toujours debout dans son combat à la fois pour retrouver "l'empreinte de l'ange" évaporé et tenter d'ébranler les édifices dans une Amérique corrompue et misogyne des années 20.
    Le grand mérite de Clint Eastwood est de nous raconter une histoire vraie qui est une "vraie" histoire de cinéma, avec des personnages forts, bons ou méchants, des péripéties, du suspense, de l'émotion.
    Le tout est d'un classicisme, d'un académisme parfait (que certains lui reprochent d'ailleurs injustement) qui s'impose de lui-même, après tout les grands films de John Ford, Renoir étaient aussi très classiques.Et ce classicisme permet de nous passionner et de s'émouvoir totalement pour ce récit.
    C'est une histoire qui nous touche d'abord par l'humanité qui s'en dégage, et jamais le réalisateur ne verse dans le mélo ni le pathos, on est ému quand il le faut, on est terrifié quand il le faut, et en celà l'interprétation, du plus grand au plus petit rôle, est magistrale.
    Bien sûr en tête d'affiche on a Angelina Jolie; à mille lieux de ses rôles où son physique avantageux se détachait, elle "est" corps et âme cette Christine Collins qui passe du désespoir à l'espoir en luttant contre une société corrompue contre laquelle elle résiste.
    Jamais elle ne semble jouer tant elle s'est fondue à merveille dans ce rôle très puissant émotionnellement parlant, mais jamais elle n'est dans le surjeu qui pourrait naître dans des scènes très violentes ( par exemple dans la prison), elle est d'une sobriété étonnante et Eastwood la filme avec pudeur et bienveillance, elle est tout bonnement excellente, c'est son plus grand rôle à ce jour et l'Oscar pourrait lui faire les yeux doux (d'ailleurs vers la fin du film, il y a une scène où elle parie avec des amies sur l'Oscar de l'Actrice 1935! Clin d'oeil du réalisateur à sa comédienne!).
    Les autres personnages principaux sont également très bien campés, que ce soit le toujours sobre mais charismatique John Malkovich en Pasteur rebelle, Michael Kelly en lieutenant intègre qui va révéler les dessous de l'affaire, Jeffrey Donovan, terrible en capitaine corrompu et sans scrupule, ou encore l'effroyable et énigmatique serial-killer Jason Butler Harner sans oublier les enfants (mis à part le fils de remplacement, assez mécanique), notamment celui qui interprète le jeune ado à qui on a volé son innocence, magnifique d' humanité confondante, superbement interprété par le jeune et prometteur Eddie Alderson, étonnant et bouleversant dans ce personnage d'enfant à la fois bourreau-complice et victime débordante de remords.
    Dans ce récit très sombre, on ne nous occulte pas la violence de certaines scènes, comme les meurtres, suggérés malgré tout mais avec force, d'enfants, ou la pendaison du criminel, qui nous met aussi -volontairement- mal à l'aise, on veut montrer une société inhumaine ( à la fois du côté des tueurs et de la soi-disant Justice), et surtout un Etat corrompu, où tous sont manipulés.
    On n'oubliera pas de grandes scènes puissantes et aussi terrifiantes comme celle où l'adolescent, complice malgré lui, creuse lui-même pour faire apparaître les os des victimes, celle de l'interrogatoire de Christine Collins en psychiatrie, où elle se rend compte qu'elle est piégée quoi qu'elle fasse, celle de l'affrontement en prison avec le tueur, et nombreuses autres scènes fortes dans cette histoire toujours passionnante et où le suspense est latent, le tout avec cette noirceur du récit qui nous prend à la gorge.
    Evidemment il y a un côté manichéen, mais il y a bien les méchants d'un côté, les flics ripoux, le tueur, et de l'autre les bons, comme cette femme éprouvée par le malheur mais toujours debout, prête à faire éclater la vérité et à faire tomber ceux qui l'ont amené ainsi, ou ce flic intègre qui n'écoute que sa conscience et se fout de sa carrière, pourtant personne n'est vraiment jugé, même le tueur a sa part d'ambiguïté.
    Ce qui fait finalement la force de cette histoire somme toute très linéaire, très classique, c'est de nous procurer des émotions diverses et variées: tour à tour on est touché, révolté, glacé d'effroi, à la fois un drame humain bouleversant et terrible qui nous touche tous, sur l'innocence bafouée, mais aussi une peinture sans concession de cette époque corrompue qui nous révolte , plus un thriller à suspense qui nous glace, et ces trois aspects s'imbriquent à merveille avec le sens de la dramaturgie qui sied au réalisateur, des personnages hauts en couleur, mais toujours avec beaucoup de sobriété, de pudeur et d'espoir, "espoir" qui est d'ailleurs le mot de la fin de ce film qui tout en nous offrant un fabuleux moment de cinéma nous bouleverse et confirme le grand talent de Mr Clint Eastwood.
    Assurément un des grands films marquants de cette année 2008!

    MA NOTE: 17/20

    Site web:  http://lecinedejo.blogs.allocine.fr
    satinesdiamonds
    Le 07/07/2011
    178 critiques
    ATTENTION SPOILERS ! un film extrêmement dur, d'une grande noirceur mais une fois de plus, un chef d'oeuvre de Clint EASTWOOD. Les thèmes abordés sont loin d'être facile et vont de l'enlèvement d'enfants, au meurtre d'enfants, en passant par l'asile psychiatrique et la peine de mort.
    Los Angeles dans les années 20, le décor est planté. Derrière un malheur, le réalisateur dénonce la corruption de la police, les mensonges, le règne de la terreur. Une lutte sans merci qui oppose les citoyens à la police cencée les protéger, police qui n'hésite pas à commettre les pires horreurs. J'aime ce genre de films ( qui plus est dans les années 20, j'adore ! ) qui confrontent deux clans et qui voit se réveiller la solidarité la plus enfouie pour mener un même combat. On ne peut qu'avoir envie de combattre à leur côté .
    Le jeu d'Angelina JOLIE est incroyable de justesse. Aucun de ses autres rôles n'est comparable. Elle excelle en mère combattante qui vit le pire des cauchemars. Coup de chapeau également pour les rôles tenus par des enfants, rôles loin d'être évidents à interpréter.
    Tout au long du film, on se prend à espèrer une issue positive qui n'arrive pas. Le film nous laisse alors comme un goût amer dans la bouche ainsi qu'un coup au coeur, accentué par le message écrit de fin qui explique que Christine Collins n'a jamais cessé de chercher son fils. Certes, les " méchants " ont été punis et le combat de Christine n'a pas été mené en vain, c'est la communauté entière qui a été récompensée. Mais pour elle, cette victoire est amère puisqu'elle ne saura jamais ce qui est arrivé à son fils même si son dernier mot " Espoir " reflète bien l'esprit de cette femme au courage exemplaire.
    Se dégage de ce film un sentiment d'injustice et une constatation : si ce film n'avait été qu'une fiction, le happy end aurait eu de grands chances d'être de mise mais comme il s'agit de la réalité ( qui s'avère plus dure que la fiction ), pas de happy end.
    Un film coup de poing et coup de gueule. A vos mouchoirs !


    Site web:  http://satinesdiamonds.skyrock.com/2914209637-l-echange.html
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites