La Saga Insidious

La Saga Insidious
4 Films

Quelle place ont les films Insidious dans le meilleur du cinéma d'horreur contemporain ? Cette série de productions d’horreur a un succès toujours grandissant. La saga Insidious met en scène des histoires de démons et de possession. Cette liste de 4 films les résume. Les deux premiers volets ont pour particularité d’être réalisés par James Wan. L’opus 1 lui a permis de définitivement s’imposer comme réalisateur à Hollywood, après Saw qui l’avait fait remarquer. D’autre part tous les Insidious ont un scénario écrit par Leigh Whannell. Ce dernier a lui aussi profité du succès public de ces histoires de possession. Il a notamment signé ensuite Invisible Man. Dans tous les cas, le monde d’Insidious semble destiné à occuper encore un moment les écrans, tant que le succès dure. On n’en a donc pas fini avec les démons hantant les mediums et leurs maisons.

Insidious
2010 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Violent, Surnaturel, Religion
RÉALISATION :  James Wan

critique presse :

2.6/5

LES ÂMES VOUS SALUENT DEPUIS L'AU-DELÀ. - Insidious permet au réalisateur James Wan de véritablement confirmer les espoirs mis en lui après Saw. Il deviendra ensuite le roi de la production d’épouvante très rentable, avec Conjuring : les Dossiers Warren. Dans Insidious, un garçon se trouve tout à coup privé de son âme. Son enveloppe corporelle devient donc la proie de démons sans pitié. Patrick Wilson (le futur Ed Warren) et Rose Byrne mettent toutes leurs forces à combattre ce fléau. Une production qui remporte au final le succès. Son scénariste, Leigh Whannell, explosera plus tard comme réalisateur d’angoisse avec Invisible Man.
Insidious Chapter 2
2013 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Enfants méchants/démoniaques, Spiritualité, Violent
RÉALISATION :  James Wan

critique presse :

2/5

IL VOUS PRENDRA CE QUE VOUS AIMEZ LE PLUS. - Cet épisode reprend les mêmes personnages que son prédécesseur, et les confronte à nouveau aux présences démoniaques. Son scénario a pour enjeu d’approfondir la mythologie de l’univers. Le succès public est encore une fois au rendez-vous, avec de beaux scores. En revanche, la part de la critique qui avait salué la fraîcheur et le côté sympathique car sincère de l’opus inaugural commence à rechigner. Les limites du concept sont atteintes, selon certains journalistes. Et ceux-ci pointent du doigt la fin du long-métrage, qui part selon eux dans le n’importe quoi et gâche les angoisses bien mises en scène du début.
Insidious Chapter 3
2015 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Violent, Surnaturel, Jeunesse
RÉALISATION :  Leigh Whannell
ACTEURS :  Dermot Mulroney, Stefanie Scott, Lin Shaye

critique presse :

2.6/5

AUX ORIGINES DU MAL. - Cet opus se centre sur de nouveaux personnages, et est sensé parler des origines de la suite de longs-métrages. Une jeune femme est désireuse de parler à tout prix avec un esprit de l’au-delà. Après une séance d’entrée en communication, elle se met à être poursuivie elle aussi par un démon voleur d’identité. Cette fois, les résultats côté succès public tiennent encore mais se révèlent un peu moindres. Et la critique ne suit plus : ce volet est pointé comme un film de maison hantée ordinaire et déjà-vu. Leigh Whannell se charge lui-même de sa réalisation. Il aura la bonne idée de ne pas diriger le quatrième opus. Il ira signer le malin et applaudi Upgrade, et surtout Invisible Man, qui renouvelle un concept très ancien.
Insidious 4 : The Last Key
2018 - ETATS-UNIS - Epouvante-Horreur, Possession, Surnaturel, Religion
RÉALISATION :  Adam Robitel
ACTEURS :  Lin Shaye, Javier Botet, Caitlin Gerard

critique presse :

2.5/5

DE NOUVEAUX ESPRITS MALÉFIQUES VOUS TENDENT LES BRAS. - D’emblée, cet épisode traduit un certain essoufflement de la franchise. Si le scénario est encore une nouvelle fois signé par Leigh Whannell, ni lui ni James Wan n’assurent la réalisation. D’autres projets bien plus ambitieux les monopolisent. C’est Adam Robitel (Escape Game et sa suite) qui est aux commandes. Le long-métrage se centre au final totalement sur la medium Elise Rainier (jouée par Lin Shaye). Elle luttait contre les forces sombres aux côtés des héros dans les aventures précédentes. Cette fois, c’est elle qui se trouve menacée chez elle. Une production qui laisse au final les critiques peu enthousiastes. Sa formule simple lui assure cependant un carton public.

Quel est le meilleur volet de la série de films Insidious ?

Il s’agit du tout premier volet. La plus grande part des critiques et des spectateurs s’accordent sur ce point le plus souvent. Il est vu comme une production d’épouvante efficace. Son univers est vu comme un peu original, de même que son concept. Ses effets spéciaux font suffisamment sursauter pour effrayer et divertir en même temps. Il n’est cependant pas vu comme un film parfait. Les allergiques au cinéma d’angoisse avec jumpscares ne l’apprécient pas, d’autre part. Ils jugent qu’il relève d’un type de films faciles. Les Insidious 2 et 3 sont vus, eux, comme corrects mais plus redondants, et le quatrième est le moins apprécié.

Quel est le volet de la saga Insidious qui a eu le plus de succès au box-office international ?

Etrangement il s’agit d’Insidious 4 : la Dernière Clé. Il est parvenu à engranger plus de 170 millions de dollars de recettes au box-office international. Ce faisant il a en fin de compte rapporté quasiment 100 millions de dollars de plus que le volet inaugural de la série de films. Celui qui le talonne est l’opus 2, qui a atteint des résultats proches. Insidious 4 a en fait bénéficié de la mode des films de possession, bien installée dans la tête du public au moment de sa sortie. Il constituait en fait un divertissement simple, parfait pour une séance de cinéma mais aussi pour une soirée VOD.

La suite de films Insidious est-elle un monument du cinéma d’horreur ?

On serait tentés de répondre que non. Pour commencer, ses différents volets restent bien trop inégaux pour constituer, tous ensemble, une grande suite de films effrayants. D’autre part, les Insidious ont le désavantage de s’inscrire dans un genre d’épouvante bien précis, qui compte désormais des représentants à foison : le film de possession avec jumpscares. En conséquence, beaucoup les trouvent peu originaux – les petites spécificités du premier volet mis à part – et d’autre part, ils sont fatalement comparés à bien d’autres productions angoissantes. Le savoir-faire de leur réalisateur et de leur scénariste jouent pour eux, le plus souvent. Mais il ne leur permet pas de s’élever parmi les grandes sagas du cinéma d’horreur. Ces dernières restent d’ailleurs rares : beaucoup de productions horrifiques à succès connaissent de bonnes séquelles, mais aussi des suites médiocres.

Quelles plateformes permettent de regarder tous les films Insidious ?

Le Insidious 1 est visible sur Canal+. Il peut également être trouvé en Blu-Ray et DVD, ainsi que sur d’autres sites de vente et de location VOD. Ses trois séquelles sont à voir, elles, sur Netflix.

Quelle est la date de sortie d’Insidious 5 au cinéma ?

Ce cinquième épisode a sa sortie prévue pour le 5 juillet 2023. Il recèle une foule de nouveautés. C’est Patrick Wilson lui-même qui le réalise, et l’interprète. L’acteur demeure désormais incontournable dans le champ du cinéma d’horreur. Il est l’interprète d’Ed Warren dans Conjuring. A l’affiche du premier Insidious, il revient au premier plan dans cette nouvelle séquelle. Le scénario de cette dernière se passe dix ans après Insidious 4. Le fils du personnage joué par Patrick Wilson part à l’université, où les phénomènes paranormaux le suivent. Avec toujours Jason Blum, James Wan et Leigh Whannell comme producteurs, désireux de ne pas lâcher cette saga aux allures de poule aux œufs d’or. Son succès ou son échec déterminera si d’autres suites peuvent se profiler à l’horizon, pour la saga de films Insidious.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites