Boyhood

    |  14 |
    J'aime:
    HISTOIRE(S) DE VIE(S) - Récompensé par l'Ours d'argent du meilleur réalisateur au festival de Berlin 2014, Richard Linklater nous étonne et nous émeut par sa démarche cinématographique inédite : il filme ses acteurs pendant douze ans et signe une histoire de famille au plus proche de la réalité. Nous sommes plongés au coeur d'une famille plus vraie que nature et partageons leurs rires, leurs larmes. Boyhood se démarque comme une ode aux petites choses de la vie, sublimées par ses acteurs.
    Affiche du film Boyhood
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Boyhood

    UTILISATEURS
    (3.45 pour 158 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 45min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Boyhood : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Little Miss Sunshine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film States of Grace
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 13 Reasons Why (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Soleil
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Nos meilleures années
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Tambour
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Boyhood

    Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe.
    On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père.
    Les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte…

    Photos du film Boyhood

    Ajouter une photo du film Boyhood

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Boyhood
    23825 Vues
    Boyhood : Bande-annonce (VO)
    Bande-annonce VF
    616 Vues

    Listes avec le film Boyhood

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Boyhood
    tinalakiller
    Le 24/04/2015
    378 critiques
    Le jury du festival de Berlin a décidé de récompenser Richard Linklater de l’Ours d’argent du meilleur réalisateur pour Boyhood. On comprend pourquoi même avant d’avoir regardé le film : le tournage a duré douze ans, avec les même acteurs et la même équipe technique. Il s’agit d’une véritable expérience cinématographique. Ainsi, Ellar Coltrane, qui incarne le jeune Mason, avait au début du tournage six ans et à la fin dix-huit ans. Pour être franche, même si le projet m’emballait, j’avais peur de découvrir ce film en salles principalement à cause de sa durée (2h45). Heureusement, dans l’ensemble, Boyhood est plutôt agréable à regarder et on s’aperçoit rapidement qu’il ne s’agit pas seulement d’un projet ambitieux mais bien d’un très beau film sur l’enfance et l’adolescence, la famille et le temps qui passe. Linklater a su capter les moments joyeux ou parfois difficiles d’une partie de l’existence d’un enfant et de sa famille. L’évolution touche puisqu’on la voit vraiment sous nos yeux rien que physiquement : les traits du visage, les voix, le corps, les coupes de cheveux, le style vestimentaire changent. Se dire qu’il s’agit des mêmes interprètes derrière ces changement touche forcément. On se sent vraiment impliqué dans la vie de cette famille. De plus, cette évolution ne concerne pas seulement cette famille, mais aussi l’époque qui l’entoure : ainsi, on passe de Bush à Obama, de Britney Spears à Lady Gaga, les jeux vidéos changent également au fil du long-métrage ou encore la présence de Harry Potter.
    Boyhood aurait pu être un chef-d’oeuvre. Cependant, il a tout de même ces défauts. En effet, alors que les étapes passent plutôt rapidement, ce qui permet au film d’être rythmé (du coup on oublie la durée), la dernière partie, qui se concentre sur les dernières années de lycée, est un peu trop longue. On a l’impression que Linklater a du mal à se séparer de ses personnages et qu’il commence à être fatigué par l’ampleur du projet. Contrairement aux deux premières heures, dans cette dernière partie, le film a également du mal à échapper aux clichés et perd sa subtilité (par exemple : le discours final de Patricia Arquette sur la mort, assez inutile). A force de tirer en longueur, la fin déçoit alors que Linklater avait de quoi terminer sur un magnifique dernier plan. Le casting est à la hauteur car on croit vraiment à cette famille. Ellar Coltrane est remarquable dans le rôle de Mason, ce gamin qui grandit et passe les différentes étapes de sa jeune existence. Lorelei Linklater (la fille du réalisateur) est également très à l’aise et a beaucoup de potentiel. Patricia Arquette est bouleversante dans le rôle de la mère forte qui se relève à chaque difficulté. Ethan Hawke illumine chaque scène avec son jeu si spontané. Malgré ses quelques défauts, Boyhood doit être vu car il s’agit tout de même d’une merveille, à la fois drôle et émouvante qui nous parlera forcément un peu.

    Site web:  http://tinalakiller.wordpress.com/2014/09/26/boyhood/
    Ameni
    Le 21/08/2014
    123 critiques
    Poussé par l’originalité du projet, Boyhood était un passage quasi obligé.

    Bilan de ce 12 years a boy ? Bof, bof.

    Un projet sur 12 ans avec les mêmes acteurs, c’est inédit (à ma connaissance), original, intéressant… bref ça interpelle. Richard Linklater semble aimer les projets sur le long terme, en témoigne sa saga "Before" avec Ethan Hawke et Julie Delpy (pas vue par contre, des avis ?).

    Le quotidien d’une famille, ça ne fait pas rêver mais après tout le sujet ne fait pas tout, il suffit de voir Le rôle de ma vie, dans un registre différent certes.

    Et à voir, c’est effectivement intéressant. Voir d’une scène à l’autre Mason grandir, changer, de même que sa sœur, ses parents,… c’est amusant. Sauf qu’amusant, ça ne remplit pas 2h45 de film.

    Boyhood, c’est un garçon qui grandit, passe d’enfant à ado, d’ado à jeune adulte. Voilà. La famille est recomposée, on peut donc voir maman avoir de nouveaux copains/maris qui finissent invariablement par s’avérer être des connards. Papa, qui est assez sympathique au début surtout finit par être, et je le cite "chiant et castré". Pour le reste, toutes les "étapes" y passent ; les premières fêtes, les flirts, la discussion sur le sexe,… Qui a dit cliché ? (bon, j’exagère là, cet aspect du scénario ne m’a pas du tout gêné).

    La vie passe, les gens changent. Voilà ce qui est filmé par Richard Linklater. Sans vraiment rien ajouter de plus. Boyhood m’a plus fait penser à un documentaire qu’à ces comédies dramatiques indépendantes qui arrivent à sublimer le quotidien. La réalisation paraît ainsi assez lisse, voire absente. Le montage, par contre, est excellent. Les scènes séparées par les années coulent toutes seules (12 ans résumés en presque 3 heures, il y a du défi !).

    L’interprétation est aussi assez décevante. Je ne parlerai pas de Patricia Arquette et Ethan Hawke qui font le job mais plutôt des 2 gamins/ados dont une est la fille du réalisateur. Petit à petit, l’acteur jouant Mason m’a perdu. Toujours à marmonner sous son air lent et stone, c’est vite devenu insupportable. La psychologie peu développée du personnage m’a aussi empêché un quelconque attachement. Absence d’attachement qui est devenue claire à la troisième fois où j’ai regardé ma montre.

    Pourtant Boyhood n’est pas mauvais, pas du tout. Mais mis à part sa spécificité, je n’ai pas trouvé grand-chose ; trop long, scénario peu intéressant. Dommage. Alors, oui il filme "la vie", mais d’un film j’attends plus que simplement ça. Je comprends mieux ce résumé qu’on trouve partout "Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur…"… Euh, et l’histoire ? Ben, l’histoire elle est (chiante ?) ennuyante. Comme la vie ?^^ (Hmm, peut-être est-ce le message du film finalement ?)

    C’est assez paradoxal mais je trouve que le film manque d’ambition alors que ce projet sur 12 ans est d’une ambition assez géniale. Et puisqu’on est dans le paradoxe, je le conseillerais quand même, ça reste un beau projet à découvrir.

    Site web:  http://blogameni.wordpress.com/2014/08/21/boyhood-richard-linklater/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites