Drive

    |  211 |
    J'aime:
    DERRIÈRE UN VOLANT, RIEN NE L'ARRÊTE. - Prix de la mise en scène au festival de Cannes 2011, Drive raconte la double vie d'un solitaire, cascadeur le jour et chauffeur pour gangsters la nuit, qui va se faire justicier pour protéger une famille menacée. Thriller électrique, Drive parle peu mais sublime ses cascades impressionnantes. Nicolas Winding Refn affirme s'être inspiré de Bullit et Gosling de Steve McQueen.
    Affiche du film Drive
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    Drive

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.6 pour 1802 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 40min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Drive : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Boulevard de la mort
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 60 secondes chrono
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Grande casse (La)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Course à la mort de l&#039;an 2000
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Driver
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Transit
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Drive

    Un jeune homme solitaire, « The Driver », conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant - et au volant, il est le meilleur ! Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. Celui-ci accepte mais impose son associé, Nino, dans le projet. C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul. Lorsque le mari d’Irene sort de prison et se retrouve enrôlé de force dans un braquage pour s’acquitter d’une dette, il décide pourtant de lui venir en aide. L’expédition tourne mal…

    Photos du film Drive

    Ajouter une photo du film Drive

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Drive
    Bande Annonce - Drive
    Bande-annonce VF
    90043 Vues
    Bande Annonce - VO - Drive
    Bande-annonce VF
    1163 Vues

    Listes avec le film Drive

    Ajouter une liste au film Drive
    On ne prend pas les mêmes, certes, mais on recommence! Votez tout au long de l'année pour les films qui vont jalonner - et marquer - VOTRE année 2011. A vos clics, et bons films!
    A l'âge d'or des effets spéciaux et des écrans de cinéma géants, les amateurs de films d'action, de courses-poursuites et de grosses voitures adeptes des dérapages et des accidents de la...
    Au cinéma, nous aimons tous regarder une bonne histoire de hold-up. Ce mot, signifiant "braquage" en anglais, constitue presque une genre en soit. Si dans beaucoup de films la scène de braquage ne...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Drive
    fabe
    Le 02/10/2011
    52 critiques
    Nicolas Winding Refn, le cinéaste danois dont la cote ne cesse de monter depuis les impressionnants Bronson et Valhalla Rising, s’est vu confier l'adaptation d’un récit policier de James Sallis.

    Héros taiseux, hold-up foireux, mafieux énervés, règlement de compte sanglant, Drive présente tous les ingrédients du bon film policier, tendance vintage avec une excellente b.o pop années 80. Fern confirme avec le personnage du Driver son attachement pour les héros jusqu’au-boutiste et son attrait pour les éclairs d’ultra-violence.

    Ryan Gosling amène à ce Driver solitaire et peu causant, à mi-chemin entre Franck Bullitt et le Joseph Costello du Samouraï, une profondeur inespérée grâce à son jeu intense où derrière une attitude détachée se dissimule une sensibilité et une générosité envers sa jeune voisine (Carey Mulligan) et sa famille qui pourrait lui coûter cher. De même Refn transcende une histoire classique de vengeance avec une maestria visuelle qui rend chaque séquence d’action mémorable (voir celle étonnante de l’ascenseur).

    Avec ses allures de série B sophistiquée, Drive a assurément détonné dans le reste de la compétition du 64ème festival de Cannes. Il y a d'ailleurs remporté un très mérité Prix de la mise en scène.

    Site web:  http://boulevardducinema.blogspot.com/
    Yuko
    Le 28/10/2011
    268 critiques
    Esthétiquement irréprochable, Drive allie avec justesse conte urbain et polar classique. Loin d'être une éternelle surenchère d'hémoglobine et de scènes d'actions, le film s'oriente vers une plastique lissée et des scènes esthétiquement travaillées.
    Alternant poursuites électriques et poésie urbaine, le film développe une mise en scène contemplative, aux ralentis poussés et à l'atmosphère inquiétante.
    Le personnage du pilote, incarné par le talentueux Ryan Gosling, se dévoile progressivement dans ses penchants poético-violents. Une violence souvent latente, contenue dans un regard bleuté qui, malgré un scénario très classique, se révèle efficace et esthétiquement irréprochable.

    Site web:  http://art-enciel.over-blog.com/article-drive-de-nicolas-wining-refn-87431615.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites