La saga Mortal Kombat

La saga Mortal Kombat
10 Films
Au tout début des années 90, un jeu vidéo de baston fait sensation : Mortal Kombat. Ses duels pouvant se finir sur un "Fatality" précédé de la formule "Finish him" deviennent légendaires, et font parler d'eux par leur violence. Trente ans plus tard, la galerie de personnages constituée par Liu Kang, Shang Tsung le sorcier, Raiden le dieu du tonnerre, Sub-Zero, Scorpion ou Shao Kahn l'empereur d'Outremonde est toujours au centre de jeux toujours plus violents et graphiques, et la saga Mortal Kombat compte de nombreux titres. Au cinéma, elle fait l'objet d'une nouvelle adaptation en film, produite par James Wan, et très différente du Mortal Kombat de 1995 signée Paul W.S. Anderson, avec Christophe Lambert en Raiden.
2021 - ETATS-UNIS - Fantastique, Action, Adaptation de jeu vidéo, Baston, Blockbuster
RÉALISATION :  Simon McQuoid
Environ trente ans après la sortie du premier jeu vidéo Mortal Kombat, la saga aux affrontements violents revient sur grand écran. Cette adaptation 2021 en film a James Wan (Aquaman) pour producteur, et un budget de 55 millions de dollars. Blockbuster fantastique d'action, annoncé comme pas trop sanglant tout de même, ce Mortal Kombat a pour grand méchant Sub-Zero (joué par Joe Taslim, acteur dans The Raid), et permet de croiser Shang Tsung et Scorpion aussi. Avec bien sûr, côté héros, Liu Kang, Sonya Blade, Kano ou encore Raiden (joué par Tadanobu Asano, alias Hogun dans la saga Thor).
2020 - ETATS-UNIS - Animation, Action, Adaptation de jeu vidéo, Vengeance, Baston
RÉALISATION :  Ethan Spaulding
Sorti en 2020, Mortal Kombat Legends : Scorpion's Revenge est un long-métrage d'animation centré sur les origines d'Hanzo Hasashi, devenu Scorpion, combattant maîtrisant le feu, suite à sa rencontre avec un sorcier. Un guerrier désormais animé par la vengeance, et traquant son ennemi Sub-Zero, aux pouvoirs de glace. Un film en dessin animé signé par Ethan Spaulding, réalisateur des longs-métrages d'animation DC Comics Le Fils de Batman et La Ligue des Justiciers : le Trône de l'Atlantide, et d'épisodes d'Avatar : le Dernier Maître de l'air. Avec parmi les personnages, les héros et méchants emblématiques de la saga Mortal Kombat, encore une fois réunis pour s'affronter lors du légendaire tournoi.
2021 - ETATS-UNIS - Animation, Baston, Adaptation de jeu vidéo, Magie
RÉALISATION :  Ethan Spaulding
Un an après Scorpion's Revenge, Mortal Kombat Legends : Battle of the realms vient prolonger la mythologie tirée de la célèbre saga de jeux vidéo. Dans ce nouveau long-métrage d'animation décrit comme plus violent que celui auquel il fait suite, avec des mises à mort via des "fatalities" apparemment plus graphiques, les héros dotés de pouvoirs magiques, s'affrontant régulièrement au cours de tournois mêlant arts martiaux et sorcellerie, doivent désormais livrer bataille sur la Terre. Un film plutôt apprécié pour son animation, signé par la même équipe technique que son prédécesseur.
2011 - CANADA - Action, Fantastique, Adaptation de jeu vidéo, Baston, Magie
RÉALISATION :  Kevin Tancharoen, Ed Boon, Oren Uziel
La troisième fois est toujours la bonne : après deux séries extrêmement peu mémorables à la fin des années 90 (l'une en dessin animé, l'autre avec vrais acteurs), la saga de jeux vidéo Mortal Kombat est transposée en 2011 en production à épisodes, avec un peu de moyens et surtout de l'inspiration. Sortie sur YouTube, Mortal Kombat : Legacy a été entièrement réalisée (et en partie scénarisée) par Kevin Tancharoen, le signataire du court-métrage très remarqué Mortal Kombat : Rebirth. Adoptant la même approche, plutôt réaliste, cette série offre de bons moments d'action fantastique, et permet même de croiser des têtes connues : outre Michael Jai White, de retour en Jax, Casper Van Dien (Starship Troopers) endosse le rôle de Johnny Cage, et Mark Dacascos (Crying Freeman, Le Pacte des loups) celui de Kung Lao.
2010 - ETATS-UNIS - Court-métrage, Fantastique, Baston, Adaptation de jeu vidéo, Criminels
RÉALISATION :  Kevin Tancharoen
Court-métrage américain de huit minutes aux allures de fanfilm très ambitieux, Mortal Kombat : Rebirth a été conçu par son réalisateur, Kevin Tancharoen, comme une proposition destinée à Warner Bros. d'univers rebooté. Ce film court transpose ainsi les combats du jeu vidéo et ses personnages avec une approche réaliste, au sein d'un monde de flics à toute épreuve et de criminels meurtriers, avec un tournoi clandestin qui se prépare. Avec notamment, la présence au casting de Michael Jai White (Spawn, Universal Soldier), dans le rôle de Jax. Un film salué par Ed Boon, co-créateur du jeu d'origine.
1998 - ETATS-UNIS - Fantastique, Action, Magie, Dimension parallèle, Baston
RÉALISATION :  Sean Catherine Derek
La première adaptation de Mortal Kombat en film, en 1995, avait engendré la peu glorieuse série en dessin animé Mortal Kombat : Les Gardiens du Royaume. En 1998, le second film, Mortal Kombat : Destruction finale, en plus d'être un échec public et critique, laisse dans son sillage Mortal Kombat - Conquest, série avec vrais acteurs adaptant la saga de jeux vidéo avec très peu d'inspiration. En 22 épisodes de 42 minutes chacun, elle développe un univers kitsch et vieilli, et des personnages encore une fois très génériques, s'activant et combattant sur de la musique techno. A noter que sa fin, qui voit finalement Raiden essayer d'affronter l'empereur Shao Kahn, reste très décriée. Avec notamment, au casting, Kristinna Loken (Terminator 3), ou Eva Mendes, apparaissant dans un seul épisode.
1998 - ETATS-UNIS - Fantastique, Action, Baston, Nanar, Adaptation de jeu vidéo
RÉALISATION :  John R. Leonetti
Sorti en 1998, Mortal Kombat : Destruction finale est la suite du Mortal Kombat signé par Paul W.S. Anderson. Considéré comme l'une des plus mauvaises adaptations de jeu vidéo en film de toute l'histoire du cinéma (si ce n'est la plus mauvaise), elle a subi un échec au box-office, ne rapportant que 35 millions de dollars pour un budget de 30 millions. Elle oppose les héros menés par Liu Kang et Raiden à l'empereur Shao Kahn. Ses combats et effets spéciaux laids, et son scénario squelettique lui assurent le statut de nanar culte (qualifié par Ed Boon même de "pire moment de l'histoire de la franchise Mortal Kombat"). Ce qui n'a pas empêché son réalisateur, John R. Leonetti, de signer Annabelle, par la suite.
1996 - ETATS-UNIS - Famille, Animation, Pour enfants, Adaptation de jeu vidéo, Dimension parallèle
Série télévisée en dessin animé (en animation traditionnelle) sortie dans la foulée de l'adaptation en film de 1995, Mortal Kombat : les Gardiens du Royaume suit les aventures fantastiques d'un groupe de héros menés par Liu Kang, lancés à la poursuite de Scorpion, puis de l'Empereur Shao Kahn. Une série en dessin animé considérée comme assez peu mémorable, du fait de la faiblesse de son animation, du caractère générique de ses personnages, et du peu de rapport de son atmosphère avec la saga de jeux vidéo violente.
1995 - ETATS-UNIS - Animation, Famille, Baston, Adaptation de jeu vidéo, Pour enfants
RÉALISATION :  Joseph Francis
Film d'animation pour la famille et les enfants d'une durée de 54 minutes, sorti directement en cassette vidéo, Mortal Kombat : l'Aventure commence a été révélé au public peu de temps avant la sortie de la première adaptation en film de la saga de jeux vidéo. Pas réellement scénarisé, il montre la rencontre entre trois personnages emblématiques de l'univers Mortal Kombat avec Raiden, qui se met à leur raconter l'origine du célèbre tournoi de combat auxquels ils vont participer. L'animation traditionnelle côtoie, à l'écran, des scènes en images de synthèse. Très vieilli, et déjà jugé sans beaucoup d'intérêt à l'époque de sa sortie, ce film pour le public jeunesse a beaucoup été moqué par les stars des vidéos YouTube axant leur travail autour du jeu vidéo (tels Benzaie et son Hard Corner, ou le Joueur du Grenier).
1995 - ETATS-UNIS - Action, Fantastique, Baston, Adaptation de jeu vidéo, Surnaturel
RÉALISATION :  Paul W.S. Anderson
Sorti en 1995, Mortal Kombat est la toute première adaptation de la série de jeux vidéo. On retrouve à sa réalisation Paul W.S. Anderson, pas encore aux commandes de la saga de films Resident Evil. C'est Christophe Lambert qui endosse le rôle de Raiden le dieu du tonnerre. Pas très bien accueilli par les critiques, ce blockbuster d'action fantastique cartonne, et rapporte plus de 120 millions de dollars au box-office pour 53 millions de budget. Le grand ennemi à abattre à l'issue du scénario y est le sorcier Shang Tsung, servi par Goro et ses multiples bras.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites