Top des meilleurs Star Wars

Top des meilleurs Star Wars
11 Films

La sortie de Star Wars : l'Ascension de Skywalker est l'occasion de revenir sur la saga culte de George Lucas, désormais sous l'égide de Disney depuis le rachat de Lucasfilm en 2012. De L'Empire contre-attaque aux Derniers Jedi, du Retour du Jedi à Rogue One, de La Menace fantôme au Réveil de la Force, de Luke Skywalker et Han Solo à Rey et Finn : le classement de tous les épisodes de la franchise, en forme de Top des meilleurs Star Wars, du plus brillant et décoiffant au plus bancal et ennuyeux.

1980 - ETATS-UNIS - Science-Fiction, Aventure, Heroic fantasy, Space Opera, Espace
RÉALISATION :  Irvin Kershner
LA GUERRE DES ÉTOILES CONTINUE... - L'épisode fondateur, celui qui a définitivement forgé le mythe à sa sortie en 1980. Cet épisode V, réalisé par Irvin Kershner mais bien évidemment contrôlé par George Lucas, est entré dans l'Histoire du cinéma grâce à une réplique culte (« Je suis ton père »), et une multitude d'images puissantes. Des neiges de Hoth aux marécages de Dagobah en passant par les nuages de Bespin, sans oublier l'incontournable rencontre avec le maître Jedi Yoda, L'Empire contre-attaque a scellé le destin de Luke Skywalker, Han Solo et Leia, face à Dark Vador et à l'Empereur Palpatine. Pas forcément compris ou accepté à l'époque, ce film qui rassemble Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher est un monument du cinéma de science-fiction, qui résonne encore au sein du genre des années après.
1977 - ETATS-UNIS - Aventure, Science-Fiction, Heroic fantasy, Space Opera, Nouvel hollywood
RÉALISATION :  George Lucas
IL ÉTAIT UNE FOIS DANS UNE GALAXIE LOINTAINE, TRÈS LOINTAINE... - Personne n'aurait misé sur ce film de science-fiction sorti de l'esprit de George Lucas. En 1977, l'homme n'a alors réalisé que THX-1138 et American Graffiti, mais il va créer un univers qui deviendra une référence absolue en la matière. Avec un casting de quasi inconnus (Mark Hamill, Carrie Fisher, Harrison Ford), un budget dérisoire de 11 millions et à peu près personne pour y croire, il marquera l'imaginaire collectif avec le premier Star Wars, sous-titré « Un nouvel espoir ». Plus de 775 millions au box-office, six Oscars et de prestigieuses nominations (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario) : Star Wars a changé la face du cinéma hollywoodien. Plusieurs décennies plus tard, il reste une référence, une aventure fondatrice et fabuleuse, l'un des meilleurs films de science-fiction du monde, l'un des meilleurs Star Wars, et un modèle de spectacle souvent imité, mais rarement égalé.
2005 - ETATS-UNIS - Action, Science-Fiction, Blockbuster, Heroic fantasy, Surnaturel
RÉALISATION :  George Lucas
UN JEDI PEUT-IL BASCULER VERS LE CÔTÉ OBSCUR DE LA FORCE ? - La conclusion tant attendue du cycle de six films, où Anakin passe définitivement du Côté Obscur de la Force. Troisième épisode de la prélogie entièrement réalisée par George Lucas, Star Wars : La Revanche des Sith était un rendez-vous pris depuis des années, auquel le cinéaste a donné l'ampleur attendue. Le long et intense combat final entre Anakin (Hayden Christensen) et Obi-Wan (Ewan McGregor) dans les laves de Mustafar est un moment majeur dans l'histoire de Star Wars, tout comme la naissance simultanée de Luke, Leia, et Dark Vador. De la trilogie moderne, c'est l'épisode le plus aimé, le plus respecté, et probablement celui qui a le plus de valeur dans la mythologie. D'aucuns le placent parmi les meilleurs films de science-fiction, et dans le top des meilleurs Star Wars.
1983 - ETATS-UNIS - Science-Fiction, Aventure, Heroic fantasy, Space Opera, Monstre
RÉALISATION :  Richard Marquand
RETOUR DANS UNE GALAXIE ... LOIN, TRÈS LOIN, OÙ SE JOUE LA CHUTE D'UN EMPIRE... - Si pour beaucoup, l'arrivée des Ewoks a entériné la tournure très commerciale de la saga Star Wars, Le Retour du Jedi réalisé par Richard Marquand reste une étape incontournable de la franchise de George Lucas. Point d'orgue de la lutte de Luke, Leia et Han, contre Dark Vador et l'Empire, Star Wars : Le Retour du Jedi est probablement l'épisode le moins aimé de la trilogie originale, mais n'en demeure pas moins une réussite. De la révélation sur Leia au climax en deux mouvements, entre Endor et le vaisseau de l'Empereur Palpatine, l'épisode VI contient suffisamment de beaux et puissants moments pour compter parmi les films les plus spectaculaires de la saga des étoiles, et parmi les meilleurs films de science-fiction.
2016 - ETATS-UNIS - Science-Fiction, Aventure, Divertissant, Futur, Saga Star Wars
RÉALISATION :  Gareth Edwards
TOUTE RÉBELLION EST BÂTIE SUR L'ESPOIR - Suite au rachat de Lucasfilm par Disney en 2012, la mise en chantier de spin-off, en parallèle par rapport à une nouvelle trilogie, a été perçue d'un mauvais oeil. D'événement précieux, Star Wars allait devenir une franchise omniprésente. Pourtant, Rogue One, le tout premier spin-off étiqueté A Star Wars Story, a surpris. Après une production compliquée (des reshoots massifs dirigés par un autre que le réalisateur Gareth Edwards, pour notamment remodeler le troisième acte), cette histoire centrée sur le vol des plans de l'Etoile de la Mort par des Rebelles a été au final appréciée pour sa tonalité plus sombre et guerrière, et ses belles ambitions, jusqu'à se trouver placée par certains dans le top des meilleurs Star Wars. Visuellement époustouflant, et prenant malgré un scénario et des personnages bancals (pourtant servis par d'excellents acteurs, de Felicity Jones à Mads Mikkelsen), Rogue One : A Star Wars Story est peut-être l'opus le plus respecté de l'ère Disney.
2015 - ETATS-UNIS - Aventure, Science-Fiction, Blockbuster, Heroic fantasy, Space Opera
RÉALISATION :  J.J. Abrams
QUELQUE CHOSE S'EST REVEILLÉ. VOUS L'AVEZ SENTI ? LE CÔTÉ OBSCUR ET LA LUMIÈRE. - Grand retour de Star Wars après dix ans d'absence, Le Réveil de la Force a été le premier épisode à voir le jour après le rachat de Lucasfilm par Disney en 2012. Nouveaux héros, nouvelle trilogie, nouveau monde, ou presque : avec sa planète désertique, son héroïne qui rêve de s'envoler et sa nouvelle Etoile de la Mort, l'épisode VII a été vite considéré comme un remake camouflé d'Un nouvel espoir. L'importance de Luke Skywalker, Han Solo et Leia, sans oublier le spectre de Dark Vador, n'ont pas indiqué le contraire. Reste que J.J. Abrams (Mission : Impossible 3, Star Trek) a insufflé à cette renaissance une belle énergie, grâce à une mise en scène spectaculaire et un casting réussi (Daisy Ridley, Oscar Isaac, John Boyega). Star Wars : le Réveil de la Force est peut-être plus scolaire et moins audacieux que prévu, mais il y a suffisamment de promesses et ambitions pour y voir un beau retour.
2017 - ETATS-UNIS - Science-Fiction, Futur, Blockbuster, Space Opera
RÉALISATION :  Rian Johnson
REY ET KYLO REN CONTINUENT LEURS TRAJECTOIRES. - Si Le Réveil de la Force a beaucoup partagé le public, forcément impossible à entièrement satisfaire, Star Wars : Les Derniers Jedi a confirmé un rapport de sa part de plus en plus violent avec la saga et Disney, qui a racheté Lucasfilm en 2012. Réalisé par Rian Johnson (Looper), le deuxième épisode de la nouvelle trilogie sur Rey, Finn et Poe a profondément divisé les spectateurs. D'un côté, le cinéaste a marqué des points avec sa mise en scène majestueuse, ses audaces formelles, et une poignée de scènes fantastiques et épiques. De l'autre, l'épisode VIII a pour beaucoup malmené la mythologie, notamment avec les personnages de Luke et Leia, tandis que les nouveaux protagonistes et nombreux détours scénaristiques n'ont pas convaincu. Seul le temps dira si Les Derniers Jedi est vraiment détesté, mais depuis sa sortie, la colère gronde, et beaucoup promettent de ne plus suivre Disney dans sa gestion de la saga galactique, qui donne selon eux des films pas à la hauteur des meilleurs Star Wars.
1999 - ETATS-UNIS - Aventure, Science-Fiction, Monstre, Extraterrestre/Alien, Robot
RÉALISATION :  George Lucas
TOUTE GÉNÉRATION A SES LÉGENDES. TOUT VOYAGE COMMENCE PAR UN PREMIER PAS. TOUTE SAGA A UN COMMENCEMENT... - 16 ans après Le Retour du Jedi, George Lucas relançait la Guerre des étoiles dans une trilogie façon prequel, qui revient sur la jeunesse d'Anakin Skywalker et sa transformation en Dark Vador. Les origines du Mal, en quelque sorte, que le cinéaste gère cette fois entièrement, avec à disposition des moyens énormes. Star Wars : La Menace fantôme, vrai premier épisode de la saga, dévoile ainsi un jeune Obi-Wan qui, dans une galaxie où la fragile République brille encore, croise la route d'un enfant pas comme les autres. Considéré comme l'un des plus mauvais épisodes, souvent au bas du top des meilleurs Star Wars, avec Jar Jar Binks en digne mascotte de cette haine, La Menace fantôme, qui rassemble Ewan McGregor, Natalie Portman et Liam Neeson, ne mérite probablement pas ce mépris absolu. George Lucas y abuse des effets spéciaux et d'une légèreté qui crispe, mais emballe quelques beaux morceaux de bravoure (le combat contre Dark Maul) et démontre un sens certain de la mise en scène, celui qui l'amena, au temps de sa splendeur, à signer les meilleurs films SF du monde.
2019 - ETATS-UNIS - Science-Fiction, Divertissant, Blockbuster, Space Opera
RÉALISATION :  J.J. Abrams
LA CONCLUSION DE L'ODYSSÉE D'UNE FAMILLE. - Attendu par tous en 2019, en tant que conclusion de la nouvelle trilogie amorcée en 2015 par les studios Walt Disney suite au rachat de Star Wars, et en tant que volet final mettant en scène les personnages introduits en 1977 dans Un nouvel espoir, Star Wars : l'Ascension de Skywalker reçoit à sa sortie des critiques très divisées. Certains déplorent le retour très soudain de Palpatine (l'empereur devenu tout-puissant dans La Revanche des Sith, et éliminé dans Le Retour du Jedi), la relégation de Finn au second plan, les parcours peu passionnants de Rey ou Kylo Ren, et surtout l'absence de continuité avec Les Derniers Jedi. D'autres s'enthousiasment sur l'aspect visuel du film et certaines scènes. Le film marque en tout cas la fin d'une année faste pour les studios Disney, marquée entre autres par les sorties des mégasuccès Avengers : Endgame et Le Roi Lion.
2018 - ETATS-UNIS - Action, Aventure, Blockbuster, Heroic fantasy, Space Opera
RÉALISATION :  Ron Howard
LA JEUNESSE DU HÉROS CONTREBANDIER. - Projet au développement compliqué, Solo : A Star Wars Story est un spin-off consacré à la jeunesse et aux débuts du contrebandier charmeur le plus célèbre de la galaxie lointaine, très lointaine, découvert dans l'Episode IV, Un nouvel espoir. Ici incarné par Alden Ehrenreich, en remplacement d'Harrison Ford (alors âgé de 75 ans), Han Solo voit ici tous les détails de son personnage justifiés (de sa rencontre avec Chewbacca, Lando Clarissian ou le Faucon Millenium, à son nom ou à ses objets fétiches), sur fond d'intrigue amoureuse (avec Emilia Clarke) et de mine à cambrioler. La présentation de cette Star Wars story à Cannes 2018 n'a pas suffi à faire oublier ses coutures assez visibles. On rappelle qu'il devait au départ être réalisé par Phil Lord et Chris Miller (21 Jump Street, La Grande Aventure Lego), remplacés au pied levé par Ron Howard car leur vision contenait trop d'humour... Résultat : un blockbuster techniquement fatigué, et peu rythmé.
2002 - ETATS-UNIS - Aventure, Science-Fiction, Space Opera, Saga Star Wars, Monstre
RÉALISATION :  George Lucas
UN JEDI NE DEVRAIT CONNAÎTRE NI COLÈRE, NI HAINE, NI AMOUR. - Deuxième épisode de la prélogie, à nouveau réalisé par George Lucas, Star Wars : L'Attaque des clones est un morceau généreux, qui l'est probablement trop pour son propre bien. Plus d'action, plus de monstres, plus de sabres laser, plus d'amour, plus de spectacle : L'Attaque des clones déborde de tous les côtés, au point de ressembler à un patchwork bancal, auquel il manque subtilité, maîtrise et harmonie. Difficile de se remettre des dialogues sirupeux entre Natalie Portman/Padmé et Hayden Christensen/Anakin Skywalker, l'acteur ayant en plus été pointé du doigt comme la grosse faiblesse de la trilogie. Et si L'Attaque des clones s'amuse à creuser la mythologie et offre plusieurs très grosses scènes d'action, calibrées pour enchanter et exciter, le résultat reste peu satisfaisant. Qu'il ait en plus pris un méchant coup de vieux visuellement, n'aide pas son cas.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites