Bliss

    |  29 |
    J'aime:
    - Premier film de l'actrice Drew Barrymore, Bliss est une comédie cynique et décalée dans la lignée de Juno, où des femmes "badass" occupent la première place à l'écran. Le film raconte l'histoire de Bliss, qui n'aspire qu'à une chose, pouvoir échapper à la monotonie de sa ville perdue du Texas. Un jour, la jeune fille découvre le roller derby, un sport ultra violent de courses de rollers en équipe. Rapidement accro à cette activité, Bliss mène une double vie. Mais il faudra bien un jour s'affirmer et assumer ses choix...
    Affiche du film Bliss
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Bliss

    UTILISATEURS
    (3.55 pour 204 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 51min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Bliss : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Fièvre du roller (La)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Jonas  (Série)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Detroit rock city
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hannah Montana, le film
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Bienvenue à Monte Carlo
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Hit Girls
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Bliss

    Bliss Cavendar, une habituée des concours de beauté, va laisser tomber
    sa couronne pour se lancer dans un autre genre de compétition : le
    roller. Contre l'avis des siens, elle se jette dans un milieu où elle
    devra se faire accepter et prouver qui elle est...

    Photos du film Bliss

    Ajouter une photo du film Bliss

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Bliss
    Bliss - Bande annonce VOST
    Bande-annonce VF
    24912 Vues
    Bliss - Bande annonce VF
    Bande-annonce VF
    1492 Vues

    Listes avec le film Bliss

    Ajouter une liste au film Bliss
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    vous voulez organisez un fêtes avec vos copines et vous ne savez pas quoi mettre comme film et bien cette liste est idéale.27 robes,bridjet jones,et si c'etait vrai,amélie poulain.voici les films idéales.
    Le féminisme est est un courant de pensée visant à revaloriser la place des femmes dans la société. Il s'est particulièrement développé au cours des années 1950. La question des droits et du rôle des...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Bliss
    Ashtray-girl
    Le 24/01/2010
    47 critiques
    Dés le départ, ça s'annonce très bien.
    Tout commence lors d'un de ces traditionnels concours de beauté si courus aux States. On fait connaissance avec la mère de Bliss (Marcia Gay Harden), visiblement ultra impliquée dans son rôle de coach beauté, et avec Bliss elle-même (Ellen Page, géniale), en retard, superbe dans sa jolie robe vaporeuse, avec ses cheveux... bleus. D'emblée, on sent que tout ça va être fort réjouissant. Car entre l'ado dont la rébéllion couve clairement et la mère aux rêves de jeunesse déçus qui les prolonge par procuration, la tension se fait très vite sentir et promet d'exploser au bon moment avec moult étincelles. Mettons ça de côté, bien au chaud, et laissons mijoter.
    Bliss est l'archétype de l'ado lambda, aux States ou ailleurs: une nana paumée, qui rêve sans bien savoir à quoi, étriquée dans un milieu social et familial qui ne répond pas à ses attentes, risée évidente du reste de sa communauté, dotée d'une seule vraie amie (Alia Shawkat, épatante), maladroite, myope, originaire d'un bled minable et bossant comme serveuse dans un grill terriblement has been. Tout pour gagner. Tout pour que l'on s'identifie directement à elle. Mais sans apitoiement. Parce qu'elle le sait (et nous aussi): malgré son allure de paumée, Bliss est cool, Bliss est drôle, Bliss triomphera de tout pour peu qu'elle s'en donne la peine... et trouve un combat à mener. Un combat qui, pour le coup, revêt d'étranges atours: celui d'un sport aussi funky que brutal, aussi électrisant qu'intimidant.
    Le roller derby.
    Le roller derby, c'est un peu l'el dorado des nanas en mal d'emancipation. De la vitesse, de bonnes branlées entre équipes, des coups bas, des tenues sexy-grunge au possible, et des surnoms évocateurs (Iron Madone (Juliette Lewis), Baby Destroy, Trashely Simpson (Drew Barrymore), Maggie Grabuge (Kristen Wiig), Eva Destruction (Ari Graynor)...). Bref, Tout un programme. Filmées avec brio, les poursuites sont épiques, survoltées, drôles et fédératrices. Impossible de ne pas se prendre au jeu, surtout lorsque le match est arbitré par John (Jacuzzi) Rocket (Jim Fallon, surexcité). Ajoutez à cela une sorte de hippie punky en guise d'entraîneur (Andrew Wilson), et vous aurez tout compris à mon enthousiasme débordant!
    Drew Barrymore a fait le choix, judicieux, de confier son film à une plétore d'acteurs absents des grosses productions, voire totalement inconnus. Et ça paye. Convaincants, authentiques, la galerie de personnages qui s'agite sous nos yeux inspire l'empathie. Que ce soit l'armada de trentenaires incarnant une génération de femmes à la fois fortes et en manque de considération, qui trouvent là un éxutoire salvateur, ou les Cavendar, cette famille de beauf installée dans un patelin de bouseux, tous sont crédibles et, de fait, dignes d'admiration.
    Le rythme, excellent, mêle habilement fièvre, introspection, crissements sociaux et familiaux, et bluette (superbe séquence dans la piscine, poétique à souhait) sans mièvrerie inopportune, le tout sur une B.O. enlevée et pas standardisée. Un feel-good movie qui fleure bon l'indépendance.

    Site web:  http://once-again-again.over-blog.com/article-whip-it-be-your-own-hero-43362057.html
    Critictoo
    Le 07/06/2010
    13 critiques
    Pour sa première réalisation, Drew Barrymore décide d’opter pour un sujet classique, celui de l’épanouissement personnel, en entrainant le spectateur dans le monde du roller derby.

    C’est un sujet auquel je suis très réceptive, mais je dois bien admettre qu’ici, la sauce n’a pas vraiment pris. Le film est assez sympathique à suivre, mais je l’ai trouvé un peu trop banal. Le déroulement de l’histoire est réellement trop classique, et le parallèle entre l’univers du Roller Derby et des concours de beauté est juste effleuré. N’étant quasiment jamais dans le second, il est réellement difficile de mesurer le travail que cela implique réellement et la façon dont Bliss le vit.

    Nous sommes donc principalement avec l’équipe de roller, et là, Drew Barrymore va par moment peiner à rendre les scènes suffisamment entrainantes. Certaines scènes de roller sont donc un peu trop plates. Elle arrive quand même parfois à en filmer avec plus d’entrain, tout particulièrement sur la fin.

    Enfin, dans tout cela, je retiendrais surtout les seconds rôles qui sont réellement sympathiques, et certains sont très bien écrits : la meilleure amie, Pash, n’est pas la plus développée, mais Alia Shawkat est toujours aussi charmante, ce qui compense; la mère est sûrement le personnage écrit avec le plus de subtilité, et j’ai énormément apprécié le rythme choisi pour son acceptation de l’univers choisi par sa fille; l’équipe de roller derby est fun et coloré; pour terminer, que des bons points à Jimmy Fallon et Andrew Wilson, les deux personnages masculins dominants et s’ils ne sont pas énormément exploités, ils sont plutôt cool (pas comme le cliché de boyfriend de Bliss).

    Au final, Bliss est surtout un petit film sympathique, qui manque quand même d’un peu de panache et surtout de prise de risque. C’est en tout cas bon pour une petite soirée tranquille.

    Sur le DVD, on trouve quelques petits bonus : Interview de la réalisatrice Drew Barrymore (4min), Ouverture alternative (1min), Scènes coupées (15min), Bandes-annonces.

    J’ai pour habitude de les traiter indépendamment, mais dans le cas présent, c’est du matériel classique pour DVD, il n’y a donc pas grand chose à en dire. C’est assez court, ce qui a l’avantage d’être vite passé en revue, mais il aurait été sympathique d’avoir un bonus différent, un peu plus instructif ou original. L’interview de Drew Barrymore est trop courte pour apporter quelque chose de concret, tandis que comme souvent, les scènes coupées ont pour la plupart été coupées pour de bonnes raisons. Ce n’est donc pas une partie très riche. Au moins, il y en a, je dirais.

    Site web:  http://cinema.critictoo.com/2010/06/bliss-whip-it-2009-ellen-page-drew-barrymore-marcia-gay-harden-kristen-wiig-juliette-lewis-jimmy-fallon-daniel-stern-zoe-bell-eve-sydney-bennett-alia-shawkat-ari-graynor-andrew-wilson/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites