Brothers

    |  52 |
    J'aime:
    - Parents de deux petites filles, Sam et Grace forment un couple uni et idéal. Un jour, Sam est envoyé par l'ONU à l'étranger et confie sa famille à Tommy, son frère tout juste libéré de prison. Lorsque Sam est porté disparu, Tommy se rapproche petit à petit de Grace. Mais un jour, Sam revient du front. Drame poignant et bouleversant, Brothers met en lumière avec réalisme et brutalité les conséquences dévastatrices de la guerre sur certains soldats.
    Affiche du film Brothers
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    Brothers

    UTILISATEURS
    (3.6 pour 372 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 45min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Brothers : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Un secret
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Brooklyn
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Amours imaginaires
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ne nous soumets pas à la tentation
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Chansons d&#039;amour
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mademoiselle Julie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Brothers

    Sam, Grace, leurs deux petites filles forment une famille parfaite.Sam, envoyé par l'ONU en mission à l'étranger, confie alors à Tommy, son frère tout juste sorti de prison, le soin de s'occuper de sa famille. Mais lorsque Sam est porté disparu, présumé mort, Tommy, Grace se rapprochent contre toute attente.Jusqu'au jour où Sam revient du front...

    Photos du film Brothers

    Ajouter une photo du film Brothers

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Brothers
    Brothers - BA VOSTF
    Bande-annonce VF
    56512 Vues
    Bande annonce VO
    Bande-annonce VF
    1289 Vues

    Listes avec le film Brothers

    Ajouter une liste au film Brothers
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    Cette semaine Jim Sheridan présente le très attendu Brothers, un film dramatique exposant les difficultés d'un triangle d'amour entre une femme et deux frères. Depuis belle lurette, le cinéma nous...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Brothers
    nelshd
    Le 02/02/2010
    1 critique
    J’ai été invité hier soir à l’avant-première du film BROTHERS en VO STFR (Date de sortie cinéma : 3 février 2010), le dernier film de Jim Sheridan à qui l’on doit, entre autres, Réussir ou mourir ou encore Au nom du Père. Cet homme a la particularité de produire la quasi-totalité des films qu’il réalise (Bloody Sunday en est le parfait contre-exemple).
    Il s’entoure de très bons acteurs :

    * Jake Gyllenhaal (Tommy), qui commence à enchainer les gros succès (Zodiac, Jarhead, Le Secret de Brokeback Mountain et Le Jour d’après)
    * Nathalie Portman (Grace), que l’on ne présent plus (V pour Vendetta, Closer, Star Wars Ep I et II, Léon)
    * Tobey Maguire (Sam) qui a été starisé par l’araignée la plus appréciée du monde : Spiderman.

    Pour vous donner un avant-goût du film, je vous laisse lire le synopsis :

    Sam & Grace forment un couple parfait et sont les parents de deux petites filles. Sam est envoyé par l’ONU en mission à l’étranger et confie à Tommy, son frère tout juste sorti de prison, le soin de s’occuper de sa famille. Lorsque Sam est porté disparu et présumé mort, Tommy et Grace se rapprochent contre toute attente. C’est alors que Sam revient du front…

    Désormais, passons à la critique ! Vous êtes là pour ça ;)affiche_brothers
    Le Titre – L’affiche

    Tout le monde l’aura compris, mes talents de traducteurs ne seront pas longtemps mis à contribution et l’histoire doit plus ou moins tourner autour de frangins.
    L’affiche est particulièrement réussie. Les couleurs pâles des acteurs tranchent avec le rouge vif du titre. Rouge Sang, Frères de Sang …
    Le titre fissuré (qui prolonge sa fissure sur Nathalie Portman), les mines basses, un regard sombre : tous ces éléments augure une histoire sombre et torturée.

    Avec cette première analyse, à quoi peut-on s’attendre ?
    Lorsqu’une histoire parle de frangins, mon niveau de sensiblité flirte très souvent avec le maximum.
    Le film est catégorisé Drame Romantique … Espérons simplement que les doses de romantisme n’éludent pas le côté dramatique.

    Le film

    Je ne vais pas tourner autour du pot pendant cent cinquante ans : j’ai vraiment été conquis par cette œuvre.
    Poignant, émouvant, déchirant, bouleversant. Les adjectifs peuvent même manquer pour traduire la vive émotion causée par le visionnage du film.

    -

    La perte d’un mari, l’épouse qui se rapproche du frère, le retour du mari que l’on croyait mort : on oscille entre déplaisir, raison et peur. Une chose est sûre, on ne peut pas rester insensible.

    Les acteurs sont parfaits et j’ai été plus que surpris par le jeu proposé. Tobey Maguire est impressionnant et explose totalement son image de SuperHéros fade. C’est vraiment la très bonne surprise du film. Son personnage évolue sensiblement et la violence de la fin du film tranche avec la douceur du début.
    Les deux autres protagonistes ne sont pas en reste et complètent parfaitement ce trio dramatique.

    L’ambiance est posée : la bande son est parfaitement en adéquation avec le thème proposé mais les moments les plus intenses seront sans nul doute les silences, qui traduisent une réelle tension et une atmosphère pesante.

    Au final, en sortant du film, j’ai tout simplement perdu la notion de temps. J’ai été conquis. Sans tomber dans le larmoyant, le réalisateur a su me convaincre sans guimauve, avec sincérité.

    Site web:  http://www.nelshd.com/critique-brothers/
    cristal
    Le 09/02/2010
    211 critiques
    Il y a chez Jim Sheridan comme une pudeur eastwoodienne dans le choix des histoires, les zones d'ombre des scénarios, emplis de doutes, de vérités à percer et de justice à déclamer. Il y a comme chez le maître américain une habileté à traiter les sentiments les plus forts, à les mêler dans l'Histoire ou dans l'intime. Une sagesse profonde, élégante, loin de la virtuosité tape-à-l'oeil, tout dans la subtilité narrative et la force des émotions simples et contenues. Avec "Brothers", mélodrame mineur sur les ravages de la guerre, le cinéaste irlandais qui, à l'époque, bluffât tout le monde avec "Au nom du père" et "The Boxer", revient à une forme classique, la cellule familiale dérangée petit à petit, et voudrait retrouver la patte de son confrère de cinéma afin d'en exploiter les ressources humanistes. Dans cette famille, l'un est le héros, envoyé à la guerre et annoncé mort au bout de quelques jours. L'autre est un loser, fraîchement sorti de taule et sans job. Leur père est un salaud alcoolique et aux relans fachistes. Le rôle féminin, lui, est une caricature de la femme au foyer avec deux enfants, attristée par la perte de l'époux. Le frère taulard va, peu à peu, se rapprocher de sa belle-soeur pour l'aider à faire le deuil. Sauf que le soldat laissé pour mort ne l'est pas tant que ça, et qu'il revient au foyer, bousillé par l'acte meurtrier et par ce que ses yeux ont vus. Sur cette trame complexe où explosent les rapports de couple, où se disloquent la figure paternelle et fraternelle, Jim Sheridan brode une oeuvre pleine de bons sentiments, au bord de la tragédie mielleuse. La crudité du film danois à l'origine de cette machine à Oscars ("Brothers", 2006) procurait une plus forte sensation d'immersion et la résonnance entre les deux milieux jouait beaucoup plus sur l'ambiguité des relations entre les personnages et le fossé qui les sépare (la sécurité et le confort du foyer contre les cendres des terrains de guerre). Ici, dans ce remake édulcoré et beaucoup plus consensuel, les échanges relationnels restent à l'état d'ébauche et la structure s'écrase à cause de sa faiblesse schématique aux interêts purement moralistes. La réalisation est plus molle, moins percutante et préfère miser sur la mise en lumière du jeu d'acteurs (impressionnant Tobey Maguire) que sur la puissance visuelle de l'opposition entre deux décors. Cette nouvelle version de "Brothers" distille certes un humour et une émotion parfois efficaces, mais cela ne suffit pas à densifier l'ensemble, pris dans la fadeur du cadre et les facilités de construction qui en font un parfait petit produit hollywoodien. Reste la tension magnifique lors de la séquence du dîner, où le ballon menace d'éclater à tout moment, symbole de la dégénération du cadre familial et d'une Amérique qui glisse entre les doigts.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites