La ligne de démarcation

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, sous l'occupation allemande, la ligne de démarcation coupe en deux un village du Jura. Un officier de l'armée française, Pierre, Comte de Damville, est détenu prisonnier par les Allemands. Il est libéré et son château est utilisé par l'occupant comme siège de la Kommandantur locale. Pierre est contraint de collaborer avec les Allemands. Ce que refuse courageusement sa femme, Mary, qui rejoint les rangs de la Résistance. Dans le village, la Gestapo intervient pour rechercher de "dangereux terroristes". De nombreux habitants (dont certains notables) protègent les membres de la Résistance. Mary sera soupçonnée puis arrêtée par la Gestapo. Pierre ne peut rien faire pour la sauver. Il sacrifiera alors sa vie pour faciliter le passage de la ligne de démarcation par un résistant, crotte de biquette.

Ligne de démarcation (La)
Listes de films avec La ligne de démarcation
La Résistance française sous l'occupation
Traiter la Résistance française sous l'occupation pendant la seconde guerre mondiale au cinéma revient à ouvrir un domaine aussi vaste qu'épineux, enfoui dans la mémoire collective nationale. Il est en effet délicat de se prêter à l'exercice de la reconstitution de faits dont beaucoup se réclament mais n'impliquant finalement qu'une part très mineure de la population, tout en ayant la volonté de saluer des faits courageux voire héroïques accomplis par des gens ordinaires. Cette dernière caractéristique, bien que très favorable dans le processus de narration des films, représente un risque dans le contexte ici présent, comme par exemple tomber dans le manichéisme, la complaisance, l'idéalisme ou bien encore la caricature. Plutôt que de juger un film à part entière quant au type de rapport qu'il entretien avec les faits de Résistance, il apparaît plus intéressant de les appréhender dans leur diversité d'approche via une liste thématique, afin de saisir avec plus d'efficacité les différentes facettes de cette tragique période.
Le cinéma d'auteur français
Se confronter au cinéma d'auteur revient souvent à se plonger dans des films au style reconnaissable, à la mise en scène ambitieuse, et au scénario doté d'enjeux profonds. Dans ce champ, beaucoup de drames se disputent l'affiche, avec parfois des héros en colère face à leurs parents. Mais le cinéma d'auteur français évolue avec le temps, et en fonction de l'actualité, les grands réalisateurs empoignent les sujets humains, ou sociaux, de leur époque. Pour donner des comédies, sur des femmes dans la cinquantaine, ou des trentenaires immatures, par exemple. Ou des thrillers en entreprise, des portraits des communautés homosexuelles ou lesbiennes, ou même des films fantastiques avec peu d'effets. Avec, toujours, des héros à la fois proches du public, et très en crise. Des personnages plongés dans des quêtes d'identité intenses...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites