Blade Runner 2049

Synopsis et Consensus de la critique

Plus de trente-cinq ans après Blade Runner, adaptation de Philip K. Dick réalisée par Ridley Scott, placée au haut du top des meilleurs films de science-fiction, cette suite toujours en forme de thriller d'anticipation fait son entrée. Dirigé par Denis Villeneuve (Sicario, Premier contact, Dune), Blade Runner 2049 envoie un nouveau policier du futur, joué par Ryan Gosling (First Man), sur les traces des réplicants (ou humains artificiels) de l'ancienne génération, pour qu'il les élimine. Car d'autres réplicants d'un nouveau genre sont en train de naître... Au casting, on retrouve Jared Leto (Joker dans Suicide Squad, The Outsider, Morbius the Living Vampire), Dave Bautista (Drax dans Les Gardiens de la Galaxie), Ana de Armas (Three seconds) ou Sylvia Hoeks (Millenium : Ce qui ne me tue pas), sans oublier Harrison Ford (Star Wars : le Réveil de la Force). Annoncé comme assez contemplatif, et très long, ce nouveau Blade Runner, à la fois suite, hommage et film à part, a été salué par certains comme l'un des meilleurs films de science-fiction 2017 et l'un des meilleurs films 2017 tout court.

critique du public :

3,8

critique presse :

4,1

Listes de films avec Blade Runner 2049
Autour du clonage

Au cinéma, les thrillers de science-fiction avec de l'action aiment mettre en scène des clones, qu'ils soient des héros fugitifs à la recherche de leurs origines (The Island, de Michael Bay) ou des éléments de scénario centraux, auxquels les personnages principaux se confrontent (Clones, avec Bruce Willis, ou Replicas, avec Keanu Reeves). Dans certains cas, ils offrent aussi aux stars un double rôle (Replicant, avec Jean-Claude Van Damme, A l'aube du 6ème jour, avec Schwarzenegger, Gemini Man avec Will Smith)... Depuis le classique SF Blade Runner, et ses "réplicants" (androïdes à l'apparence humaine parfaite), le cinéma qui imagine le futur a ainsi pas mal tourné autour du clonage, jusqu'à le mettre au centre de drames d'anticipation, aussi (Never let me go).

Les robots et les androïdes
Les films de science-fiction dans l’univers de la robotique, des androïdes et autres humanoïdes issus des recherches scientifiques sont extrêmement nombreux. Dès ses débuts, le septième art a été intéressé par les robots, les machines à apparence humaine et la vie mécanique : en témoignent des chefs-d'oeuvre tels que Metropolis, grand classique du cinéma. Aujourd'hui, les robots et les androïdes des films SF trouvent leur place dans tous les genres : l'action façon blockbuster (la saga Pacific Rim, et ses combats, ou la série des Transformers), le thriller mâtiné de drame (Blade Runner 2049), la comédie spatiale (H2G2 : le Guide du voyageur galactique), les productions en style anime ou manga (Ghost in the shell, ou Astro Boy, créé par Osamu Tezuka), incluant parfois des films d'animation pour adultes, ou encore les séries (Westworld, Real Humans). Certains robots mascottes ont des fans, geeks ou non, qui leur vouent des cultes : R2-D2, 6-PO ou BB-8, de la saga Star Wars, sont de ceux-là, et Robby le robot, du film Planète interdite, est à leurs côtés. Certains automates, au cinéma, développent une intelligence et des émotions les rapprochant de l’humain, et deviennent par là-même les héros de films dramatiques célèbres, comme A.I. (Intelligence artificielle) de Steven Spielberg, ou Ex Machina. Mais rien ne vaut un rendez-vous d'action dans un futur quasi apocalyptique avec les célèbres et ultra-puissants Terminator ou Robocop, ou un voyage interstellaire avec le si mignon Wall-E, créé par Disney et Pixar...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites