Blood Father

Victime d’un coup monté de son petit-copain trafiquant de drogue pour le vol d’une petite fortune à un cartel, Lydia, 17 ans, part en cavale, avec un seul allié en ce bas monde : son éternel paumé de père, John Link, ancien motard hors-la-loi et repris de justice, qui devra renouer avec un passé qu’il fuit afin de pouvoir la sauver...

Blood Father
Listes de films avec Blood Father
Vengeance!
Le culte de l'absence de pardon se célèbre au cinéma depuis des lustres. Au temps où Charles Bronson faisait justice lui-même, dans Un justicier dans la ville – dont Death Wish, avec Bruce Willis, est le remake – les tueries, fusillades et autres apologies de l'autodéfense avaient lieu dans un cadre réaliste. Depuis, des maîtres comme Quentin Tarantino (avec Kill Bill), ou Park Chan-wook (Old Boy) ont montré que les meilleurs films de vengeance contenaient une part d'humour. Le cinéma d'action et le thriller servent parfois de cadre, encore, à des histoires où le mot « Vengeance ! » résonne fort : on pense à La Peur au ventre (avec Paul Walker), Hors de contrôle (avec Mel Gibson) ou A vif (avec Jodie Foster). Mais la revanche et la vengeance au cinéma s'invitent parfois du côté du film historique (Gangs of New York) du western (Impitoyable, de Clint Eastwood), ou même du polar originaire de Hong-Kong : on pense à Vengeance, film dans lequel Johnnie To dirige l'inattendu Johnny Hallyday. Les meilleures vengeances ont droit de cité dans des sous-genres, pour finir : le film « Rape and revenge », ou les WIP movies (Women In Prison movies) montrent que ces histoires ont leur intérêt, au cinéma, et que la revanche n'est pas réservée qu'aux hommes, mais aux femmes aussi, dans les films...
Le trafic de drogue au Cinéma

Si vous voulez regarder des films sur le trafic de drogue mais ne savez pas où commencer, cette liste est faite pour vous. Les grands classiques du trafic de drogue au cinéma (Les Affranchis, Scarface), les blockbusters américains déjà dans la légende (American Gangster) ou purement divertissants (Bad Boys, Savages), les films d'auteur sur la drogue (Traffic de Steven Soderbergh, Requiem for a dream de Darren Aronofsky) et, bien sûr, des productions venant directement de nos amis à l'est (Aniki, mon frère de Takeshi Kitano) et des films de prison (Midnight Express), s'y côtoient. Les Américains, dans Sicario : la Guerre des Cartels, mènent un combat aux très nombreuses zones d'ombres contre les trafics, tandis que Clint Eastwood passe dans l'illégalité dans La Mule... Entre ascensions et chutes de criminels aux couleurs de la cocaïne, films de mafia avec trafiquants et guerre des gangs, drames sur l'addiction ou films policiers contemplatifs avec belles scènes d'action, l'héroïne, la marijuana et bien d'autres substances trouvent des voies parfaites pour s'infiltrer dans les films.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites