Tout va bien ! The Kids are all right

    |  3 |
    J'aime:
    - Nic et Jules sont en couple depuis vingt ans. Mères de deux adolescents, elles vivent une existence tranquille jusqu'au jour où Joni, leur fille, décide d'accéder à leur dossier à la banque du sperme pour retrouver leur père biologique. Séduit par les deux adolescents, Paul, le papa, s'intègre petit à petit dans le cercle familial, au grand dam de Nic, qui voit sa compagne Jules tomber sous le charme du bel homme... Comédie dramatique pétillante et rafraîchissante, Tout va bien, the kids are all right est rythmé par des répliques cinglantes, un humour fin et une tendresse à toute épreuve.
    Affiche du film Tout va bien ! The Kids are all right
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Tout va bien ! The Kids are all right

    UTILISATEURS
    (3.4 pour 36 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 44min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Tout va bien ! The Kids are all right : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film She Hate Me
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Smala s&#039;en mêle  (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Nos enfants chéris
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Nous trois
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Une famille 2 en 1
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Modern family (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Tout va bien ! The Kids are all right

    Maintenant que Joni a l'âge légal pour accéder à leur dossier à la
    banque du sperme, son frère et elle décident de retrouver le donneur
    dont ils sont tous deux issus. Papa-donneur est rapidement séduit par
    les deux adolescents qui frappent à sa porte. Spontanément, ils
    l'invitent à dîner pour la présentation aux parents : deux mamans qui
    vivent ensemble depuis 20 ans. Mais l'arrivée d'un papa sexy peut
    causer beaucoup de dégâts...

    Photos du film Tout va bien ! The Kids are all right

    Ajouter une photo du film Tout va bien ! The Kids are all right

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Tout va bien ! The Kids are all right

    Listes avec le film Tout va bien ! The Kids are all right

    Ajouter une liste au film Tout va bien ! The Kids are all right
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    Qui dit comédie dit toile de fond, dans l'air du temps. Le cinéma comique français a donc décidé de générer des rires à partir des divorces, et de la situation des familles recomposées, et de leurs...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Tout va bien ! The Kids are all right
    fannynours
    Le 11/01/2011
    76 critiques
    Nic et Jules sont les deux mamans de Laser et Joni, demi-frère et sœur issu du même donneur à la banque du sperme. Lorsque Joni a dix-huit ans, elle répond au désir de son frère de connaître leur père biologique. Paul accepte de les rencontrer, et d'assumer un peu cette paternité tardive, à leur demande. Nic et Jules sont bien forcées de l'intégrer dans leur cocon familial.




    Ce film a tout d'abord un titre ridicule en français. Quel est l'intérêt de traduire l'anglais pour le conserver derrière, à part un effet redondant? Il semblerait que le titre anglais n'ait pas de rapport avec la chanson de The Who. Ce point étant souligné, tout le reste du film va parfaitement bien, en effet.


    Lisa Cholodenko prend le parti risqué d'intégrer deux thématiques pas faciles à aborder: l'homosexualité parentale et l'anonymat des donneurs de sperme. Elle laisse ces deux sujets légèrement de côté, les conservant uniquement comme composantes inhérentes à la vie de ses personnages, et elle se concentre sur les relations familiales et sur les ruptures qu'une famille traverse forcément, alors que les enfants grandissent et que les parents vieillissent. On ne s'appesantit jamais sur ce fait que deux femmes vivent ensemble et élèvent ensemble des enfants; le lien qui les unit entre elles, et avec leurs enfants, est suffisant. Cette vie de famille "banale" est par ailleurs traitée avec finesse et justesse, avec des scènes de questionnements des deux parents sur l'oreiller, une sexualité difficile à assumer avec deux enfants dans les chambres à côté et la quarantaine qui sonne, des réunions au sommet qui réunissent tous les membres pour une discussion à cœur ouvert. Rien que du très vrai, et merveilleusement retranscrit, avec de petites joies, des inquiétudes, un grand amour.


    Paul n'est pas jugé non plus pour son rôle de père absent et tout à coup responsable de deux gamins. Il se trouve juste là soudainement, propulsé par la force de conviction de ses enfants biologiques. Et son implication dans la vie ordonnée de ces deux femmes qui s'aiment mais qui s'éloignent, à cause du temps qui passe, de leurs petits différents qui s'accumulent, de la peur de voir leurs enfants s'éloigner, et la glue qui les maintient ensemble fondre doucement avec eux, peut-être. Paul n'a jamais désiré avoir d'enfants, il est libre, possède son restaurant et ses convictions, sa routine; sa vie à lui aussi est bouleversée, et il change, subtilement.


    Quant à Laser et Joni, ils pourraient être les personnages centraux de l'histoire, mais laissent généreusement la place à leur groupe tout entier. Ils déclenchent les changements, mais cette origine ne les laisse pas avoir un premier rôle à part entière. C'est de liens dont on parle, c'est d'une famille dont il s'agit. Lisa Cholodenko ne traite pas non plus d'un malaise d'adolescent, mais le thème est également présent. Simplement, elle refuse de caricaturer en mettant en valeur un sujet ou un autre, et conserve sa finesse de narration en montrant une Joni qui se demande ce que son corps désire, et un Laser encore gamin qui se cherche un modèle masculin sur lequel s'appuyer. Ni l'un ni l'autre ne traverse de crise boutonneuse et colérique, de celles qui font généralement le bonheur des cinéastes.


    Lisa Cholodenko effectue le parfait dosage entre marginalité et équilibre d'une famille qui aborde une crise, entre heurts et réconciliations, entre rires et disputes. Elle réalise avec justesse un film sur le quotidien.

    Site web:  http://fannybens.blogspot.com/2010/10/tout-va-bien-kids-are-alright-de-lisa.html
    summerday
    Le 23/03/2011
    164 critiques
    J'ai vu The Kids are All Right depuis quelques jours et je ne sais vraiment pas quoi en penser. Pas beaucoup de bien malheureusement. Qu'est-ce que j'avais envie d'aimer cette comédie pourtant !

    C'est l'histoire d'une famille avec deux mamans mais somme toute très classique, qui va être un peu chamboulée par les retrouvailles avec le père biologique des enfants. Joni et Laser ont dix-huit et quinze ans. Comme Joni vient de fêter son anniversaire elle peut si elle le souhaite découvrir l'identité du donneur de sperme qui a permis à leurs deux mères d'enfanter chacune leur tour. D'abord réticente, puis convaincue par son frère, elle accepte. Les deux adolescents rencontrent alors un homme autodidacte, qui vit sans attaches et se consacre presque exclusivement à son restaurant de nourriture biologique. Désir de se trouver une ressemblance et des goûts communs mais impossibilité à créer une intimité : voilà les premiers résultats de cette rencontre. Tout se fait dans le dos des mamans bien sûr. Il y a la maman médecin, celle qui dirige le groupe d'une main de maître, et il y a la maman cool, qui papillonne d'une carrière à une autre et est bien moins exigeante. Lorsque les enfants en émettent le désir la famille va se réunir au grand complet mais l'introduction de ce papa n'est pas évidente. Il n'est censé être qu'un donneur de sperme et ne doit pas prétendre rejoindre la cellule familiale si stable et évoluant si bien sans lui. Le titre est explicite, les enfants vont bien! Mais la maman cool se trouve des accroches évidentes avec cet homme. Lui de son côté se dit qu'il serait peut-être temps de penser à fonder une famille, et pourquoi pas rejoindre celle-ci? Et la famille idéale voit son vernis craquer un peu.

    Le problème c'est que je comprends pas où va le film? Ce qu'il nous dit? Le scénario tend tellement à vanter la "normalité" de cette famille qu'on s'ennuie terriblement. Alors que le film s'efforce de normaliser au maximum le couple de femmes il insiste lourdement sur le contraste avec ce père motard et plus ou moins écolo, énervant de coolitude californienne. Les enfants perdent pendant un bref moment leurs repères et tout repart comme sur des roulettes. Tout ça pour ça? Mais quel intérêt? Et comment justifier plusieurs nominations aux oscars, je vous le demande? Je ne dis pas qu'il faille polémiquer sur un tel scénario de départ, bien au contraire, mais une quête des origines et la construction de son identité en questionnant celle de ses géniteurs peut être bien plus intéressante sur papier et sur écran. J'ai trouvé l'ensemble très ensoleillé mais d'une platitude assez triste. Et qu'est-ce qu'ils mangent dans ce film! Combien y a-t-il de scène de repas? Six? Sept?

    Le seul point vraiment positif est le jeu des deux acteurs interprétant les enfants. Ils sont très naturels et plutôt attachants, bien que dans l'ensemble je trouve les personnages assez caricaturaux et pas assez approfondis. Ils ne semblent pas vraiment posséder de vie intérieure et n'existent que par ce que l'on nous donne à voir, rien de bien subtil en somme.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites