Profession : Reporter

    |  4 |
    J'aime:
    - Reporter basé en Afrique, David Locke s'ennuie dans sa vie. Un jour, alors qu'il rentre dans son hôtel, il découvre le corps d'un homme dans la chambre voisine. Profitant de la troublante ressemblance entre le défunt et lui, David décide d'usurper son identité, afin de vivre une autre vie. Mais il était loin d'imaginer ce que cela impliquerait... Profession : reporter est un thriller dramatique haletant et oppressant, porté par Jack Nicholson.
    Affiche du film Profession : Reporter
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Profession : Reporter

    UTILISATEURS
    (4 pour 8 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1975
    PAYS:
    France,Espagne,...
    DUREE:
    2h 6min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Profession : Reporter : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Zabriskie point
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Interview
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Citizen Kane
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Veronica Guerin
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Frost / Nixon, l&#039;heure de vérité
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Millénium
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Profession : Reporter


    David Locke est un reporter américain qui termine un reportage dans le désert soudannais. Un soir en rentrant à son hôtel après une journée éprouvante, il découvre dans la chambre voisine, le corps sans vie d'un homme dont il avait fait la conaissance quelques jours auparavant. Constatant une ressemblance physique éloignée, Il décide de lui prendre son identité et de vivre une nouvelle vie qu'il espère plus passionante, ce qui l'amènera à rencontrer une mysterieuse femme qui semble aussi perdue que lui. Mais très vite le passé et les activités mystérieuses du cadavre vont le rattraper.

    Photos du film Profession : Reporter

    Ajouter une photo du film Profession : Reporter

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Profession : Reporter

    Listes avec le film Profession : Reporter

    Ajouter une liste au film Profession : Reporter

    Un plan-séquence est une scène filmée en un seul plan, sans coupe ni montage, montrant une action en continu (en temps réel).

    Usurpation d'identité, erreur, mal entendu ... un thème intrigant au ton parfois burlesque mais souvent dramatique.

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Profession : Reporter
    NicoMyers
    Le 31/01/2010
    41 critiques
    Juste magnifique. J'aurais aimé n'écrire que ces deux mots pour ma critique, après avoir découvert Profession : Reporter de Michelangelo Antonioni. Car il est bien difficile pour moi, pauvre apprenti critique du web que je suis, d'exprimer mes sentiments. Peut-être étais-ce la présence de Nicholson, les apparences de thriller presque hitchcockien donné au commencement de l'intrigue ("intrigue" qui disparaît vite pour laisser place aux errements desespérés du héros), en tout cas ce fut le plus envoûtant des films signés Antonioni. Un voyage, de l'Afrique à l'Espagne, qui petit à petit révèle l'impasse dans laquelle se trouve Locke/Robertson, reporter blasé qui pensait fuir la (dure) vie éternellement. Il finira par comprendre à quel point l'homme est seul au monde, enfermé dans son petit corps - "je ne l'ai jamais connu" sont les paroles qui closent le film. Tout cela symbolisé par l'échange d'identité de Locke et Robertson, le trafiquant d'armes mort d'une crise cardiaque, sur un coup de tête apparemment inexpliquable de Locke. Mais comme je le disais, pas facile de parler de ce film qui nous échappe ; il nous fait toucher bon nombre de grandes vérités, nous transcende même, pour peu qu'on parvienne à aborder le style d'Antonioni - et ses lenteurs habituelles, qui rebutent sacrément à la découverte de ce réalisateur. On atteint l'état de grâce lors du final magnifiquement filmé en plan-séquence, et son dénouement mystérieux, voire mystique, dans la lignée de la disparition non élucidée de L'avventura et les mimes qui jouent au tennis dans Blow Up. Mais là, c'est d'un tel génie, d'une telle force, d'une telle beauté, qu'aucune oeuvre d'Antonioni ne m'avait parue si courte !

    Site web:  http://myplanity.centerblog.net/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites