Ugly Betty

Synopsis et Consensus de la critique

Dans un monde où l'apparence compte plus que tout, Betty Suarez est à part. Cheveux hirsute, grosses lunettes et appareil dentaire font d'elle la risée de sa toute nouvelle boîte, Meade Publications, où elle est l'assistante de Daniel, à la tête d'un magazine de mode. Si les deux ne s'entendent pas au début, le duo improbable devient bientôt redoutable ! Ugly Betty est une série romantique pétillante et drôle qui nous entraîne dans le monde impitoyable de la mode en mettant à mal les clichés bien connus de cet univers.

critique du public :

2.3

critique presse :

2.3

Listes de séries avec Ugly Betty
La vie en entreprise au cinéma
Etant donné que l'entreprise occupe une place de plus en plus importante dans la vie moderne, les cinéastes commencent de plus en plus à mettre en scène l'évolution vertigineuse des sociétés anonymes. Force est de constater que le cinéma porte des regards variés sur la vie en entreprise; de la comédie au scepticisme, en passant par la critique pure, la vie en entreprise est représentée de manières différentes. Oubliez un peu donc vos problèmes professionnels et regardez un moment ceux des autres!
Autour du monde de la mode
En France comme aux Etats-Unis, deux genres se disputent le poidum, en matière de films sur le monde de la mode : les comédies pures, et les biographies. Le très délirant Zoolander peut défier La Vérité si je mens !, franchise de cinéma plus réaliste. Et l'énergique Le Diable s'habille en Prada, où l'on rencontre un personnage inspiré de la terrible Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue US, s'oppose à des films plus intimistes, comme Yves Saint Laurent, et Saint Laurent. Si les tons sont différents, les protagonistes de ces films sont toujours excessifs. A tel point que le monde de la mode peut s'abîmer dans l'horreur pure : on pense à The neon demon... Et qui dit excès, dit grands acteurs. Lorsqu'on veut décrire la mode au cinéma, il faut exiger les meilleurs ! Ceux qui préfèrent regarder cet univers à nu peuvent goûter à un troisième genre, le documentaire. Pas si employé que ça, car le secret prédomine...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites