Un monde presque paisible

En août 1946, à Paris, dans le quartier des tailleurs juifs, un atelier de confection pour dames décide de reprendre ses activités sans prévoir les éventuels problèmes que cela peut poser. Fragilisés à l'extrême mais déterminés à être là, résistants, quatre femmes, cinq hommes et quelques enfants font le pari de la vie avec de la fantaisie, de la légèreté.

Un monde presque paisible
  • Genre Drame
  • Thématique Société , Seconde guerre mondiale , Politique , Religion , Racisme , Communautés religieuses , Shoah , Juifs , Mouvement politique , Camps de concentration , Antisémitisme , Nazis/nazisme
  • Émotion Emouvant
Listes de films avec Un monde presque paisible
Autour du monde de la mode
En France comme aux Etats-Unis, deux genres se disputent le poidum, en matière de films sur le monde de la mode : les comédies pures, et les biographies. Le très délirant Zoolander peut défier La Vérité si je mens !, franchise de cinéma plus réaliste. Et l'énergique Le Diable s'habille en Prada, où l'on rencontre un personnage inspiré de la terrible Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue US, s'oppose à des films plus intimistes, comme Yves Saint Laurent, et Saint Laurent. Si les tons sont différents, les protagonistes de ces films sont toujours excessifs. A tel point que le monde de la mode peut s'abîmer dans l'horreur pure : on pense à The neon demon... Et qui dit excès, dit grands acteurs. Lorsqu'on veut décrire la mode au cinéma, il faut exiger les meilleurs ! Ceux qui préfèrent regarder cet univers à nu peuvent goûter à un troisième genre, le documentaire. Pas si employé que ça, car le secret prédomine...
Le cinéma d'auteur français
Se confronter au cinéma d'auteur revient souvent à se plonger dans des films au style reconnaissable, à la mise en scène ambitieuse, et au scénario doté d'enjeux profonds. Dans ce champ, beaucoup de drames se disputent l'affiche, avec parfois des héros en colère face à leurs parents. Mais le cinéma d'auteur français évolue avec le temps, et en fonction de l'actualité, les grands réalisateurs empoignent les sujets humains, ou sociaux, de leur époque. Pour donner des comédies, sur des femmes dans la cinquantaine, ou des trentenaires immatures, par exemple. Ou des thrillers en entreprise, des portraits des communautés homosexuelles ou lesbiennes, ou même des films fantastiques avec peu d'effets. Avec, toujours, des héros à la fois proches du public, et très en crise. Des personnages plongés dans des quêtes d'identité intenses...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites