The Wife

    J'aime:
    - Sorti en e-cinema en France, The Wife est un film dramatique qui met en lumière tout le talent de Glenn Close, actrice star dans Les Liaisons dangereuses, Liaison fatale ou Les 101 dalmatiens (où elle incarne Cruella), récompensée pour ce nouveau rôle par le Golden Globe 2019 de la Meilleure actrice dramatique. Elle incarne ici une femme qui, face à son mari écrivain sur le point de recevoir le Nobel (Jonathan Pryce, acteur dans Brazil ou Pirates des Caraïbes), remet toute sa vie en cause. Adapté de Meg Wolitzer, et annoncé comme une histoire d'amour dramatique élégante et émouvante, The Wife permet de retrouver Max Irons (Les Âmes vagabondes) et Christian Slater (Le Nom de la rose).
    Affiche du film The Wife
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    The Wife

    UTILISATEURS
    (3.6 pour 8 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 40min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    The Wife : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film To Walk Invisible: The Bronte Sisters
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Albert Nobbs
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Damages (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Safety of Objects
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Daybreak
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Affaire du collier (L&#039;)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film The Wife

    Joan, épouse fidèle du célèbre auteur Joe Castleman, accompagne son mari à Stockholm où il doit recevoir le prix Nobel de littérature. Or dans l'avion, elle comprend petit à petit qu'après de longues années de vie commune, elle ne le supporte plus. Pourquoi ? Le passé et les rancœurs ressurgissent alors. Devra-t-elle briser leur secret au risque de tout perdre ?

    Photos du film The Wife

    Ajouter une photo du film The Wife

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de The Wife
    The Wife - bande-annonce VF
    Bande-annonce VF
    511 Vues

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film The Wife
    ffred
    Le 30/01/2019
    29 critiques
    Glenn Close recevra-t-elle enfin l’Oscar de la meilleure actrice ? On ose l'espérer car elle rafle pour l'instant toutes les récompenses depuis le début de l'année, en principe c'est bon signe. Certes, après sept nominations (seconds rôles compris) elle aurait pu largement l'avoir pour des prestations plus marquantes telle que pour Les liaisons dangereuses, Liaison Fatale ou même Albert Nobbs. Si sa composition est ici incontestablement remarquable, le film, quant à lui (à l'instar de Julianne Moore oscarisée pour Still Alice), ne restera pas dans les mémoires. Même s'il est passablement réussi. La mise en scène est sage, voir académique, mais maitrisée et élégante. Le scénario dégage un très beau portrait de femme, aussi sensible et subtil que touchant. Un rôle tout en retenue, où l’actrice fait preuve une nouvelle fois de son immense talent, dans un film qu'elle porte littéralement sur ses épaules. Elle est pratiquement de toutes les scènes, plus ou moins intimistes, où tout se passe en nuances, et quasiment toujours, sur son visage. Elle est tout de même parfaitement secondée par Jonathan Pryce, Christian Slater et Max Irons, tous impeccables. Un beau film donc (sorti directement en VOD/DVD chez nous), classique, mais poignant et émouvant. Et qui vaut donc surtout pour sa magnifique comédienne et son interprétation magistrale qui devrait, en toute logique, être récompensée le 24 février prochain.

    Site web:  http://lecinedefred2.over-blog.fr/2019/01/the-wife.html
    manub
    Le 04/02/2019
    37 critiques
    Aux yeux du monde, Joan (Glenn Close) et Joseph Castleman (Jonathan Pryce) donnent l’image du couple parfait. Elle, l’épouse dévouée qui débarrasse son talentueux mari de toutes les contingences matérielles afin qu’il s’épanouisse dans son art. Lui, qui est devenu l’un des plus grands auteurs américains peut-être même le plus grand.

    Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si une nuit, ils reçoivent un appel du Comité Nobel. Joseph Castleman vient d’être choisi pour recevoir la plus prestigieuse récompense, soulignant la reconnaissance de ses pairs, le Prix Nobel de littérature. La stupéfaction passée, les voilà tous deux sautant et riant debout sur le lit comme aux jeunes années de leur mariage.

    Interviews, photographes, les enfants sont également mis à contribution. Leur fille enceinte, quelle plus belle image du bonheur peut-on offrir, la descendance est assurée et leur fils David (Max Irons). De son côté, le sourire est plus crispé. Il faut dire qu’il écrit et que son père a du mal s’y intéresser. Mépris du maître à l’égard de l’élève ? Bataille d’égos ? Simple rivalité père-fils ? Finalement le trio embarque pour Stockholm.

    Dans l’avion, un journaliste un peu fouille-merde (Christian Slater) qui se verrait bien biographe officiel de l’auteur de renom est là pour jeter un peu d’huile sur le feu. On sent bien que quelque chose cloche mais quoi exactement ?

    Joan a prévenu, elle refuse que Joseph la cite dans le discours couronnant son sacre.

    De petites phrases en flashbacks, on ne tarde pas à comprendre de quoi il retourne. Aidé par le journaliste sans scrupule, le fils va comprendre lui aussi. Il va repenser à tous ces moments où gamin, son père s’occupait de lui tandis qu’il fallait laisser maman tranquille, enfermée dans son bureau. Et pourquoi son père demande à sa mère quand il ne se rappelle plus du personnage d’un de « ses » livres…

    Vous avez compris ? ;)

    Si l’effet de surprise quant à la révélation n’est pas vraiment là, on s’en doute depuis le début, l’histoire reste pourtant pleine de suspense et on a envie de savoir comment tout ça va finalement se dénouer.

    Joan a supporté beaucoup, l’ombre, l’indifférence et les tromperies à répétitions de son mari. On sent que le vernis commence à craquer, qu’elle arrive au bout d’un cycle. Quand, lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel, Joseph passe outre et décide de la remercier, la coupe est plein, Joan explose !

    C’est sans doute ma scène préférée de ce film à la réalisation maîtrisée. Glenn Glose y est incroyable, son jeu parfait. On la voit donner le change puis se décomposer.

    Moment qui m’a rappelé la scène finale de la saison 1 de sa série Damages lorsqu’assise seule sur sa terrasse, elle réalise toutes les abjections qu’elle a commise pour parvenir à ses fins et quel monstre elle est finalement. Son visage passe par toutes sortes d’expressions et le dégout de soi la fait éclater en sanglots.


    Pour les amateurs de fils et filles de, à noter les présences de Max Irons, fils de Jeremy Irons, dans le rôle de David, le fils, et Morgane Polanski, fille de Roman Polanski et Emmanuelle Seigner, dans un second rôle. Pour les amateurs de séries, à noter celle d’Elizabeth McGovern (la Comtesse de Grantham dans Downton Abbey) dans le rôle d’une auteure dont la rencontre avec Joan sera décisive sur son avenir.


    S’il entend se poser comme l’un des meilleurs films de l’année, je ne dirai pas que c’est un grand film mais un des derniers bons films sortis ces derniers mois, adapté du roman de Meg Wolizer, L’Épouse, publié chez Grasset.

    On pense à Colette et Willy bien entendu et on pense à toutes ces femmes qui agissent dans l’ombre sans la moindre reconnaissance.

    Un Golden Globe bien méritée pour une Glenn Close remarquable en route pour l’Oscar ?


    Site web:  https://bouquins-de-poches-en-poches.blogspot.com/2019/02/vod-wife-bjorn-runge-2017.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites