Brigade mondaine: Vaudou aux Caraïbes

Listes de films avec Brigade mondaine: Vaudou aux Caraïbes
Le film érotique français
Le film érotique français est issu d’une très longue tradition présente dès les débuts du cinéma. Comme les films pornographiques, aux scènes plus appuyées, les films érotiques ont existé dans les premières décennies du septième art (muets, et en noir et blanc), même si leur âge d’or se situe autour des années 70. En France, le cinéma érotique explose avec le succès d’Emmanuelle (1974), jeune femme très libérée et égérie sexuelle de toute une génération. Emmanuelle lance la mode des films érotiques (autrement appelés 'soft-core' aux Etats-Unis). La question de la sexualité est au cœur de ce cinéma souvent critiqué pour présenter une image dégradante de la femme. S'ajoute à cette nouvelle vague, l'érotisme apparenté également au genre épouvante : Jean Rollin en est l'exemple type, sachant imaginer des récits sexuels avec des éléments horrifiques (souvent les vampires). Puis ce type de cinéma connaît un frein important à son développement avec l’apparition de la loi sur la taxation. Si le film érotique a presque aujourd’hui entièrement disparu, le cinéma pornographique, abrégé « porno », continue d’exister plus que jamais, à travers le développement d’Internet et sur de nombreuses chaînes télé. Qui se plaisent à rediffuser aussi les classiques du film érotique français, vestiges d'un autre temps... A noter que cette liste recèle des cas particuliers : des films français centrés sur l'érotisme, mais le traitant comme un sujet intellectuel.
Le trafic de drogue au Cinéma

Si vous voulez regarder des films sur le trafic de drogue mais ne savez pas où commencer, cette liste est faite pour vous. Les grands classiques du trafic de drogue au cinéma (Les Affranchis, Scarface), les blockbusters américains déjà dans la légende (American Gangster) ou purement divertissants (Bad Boys, Savages), les films d'auteur sur la drogue (Traffic de Steven Soderbergh, Requiem for a dream de Darren Aronofsky) et, bien sûr, des productions venant directement de nos amis à l'est (Aniki, mon frère de Takeshi Kitano) et des films de prison (Midnight Express), s'y côtoient. Les Américains, dans Sicario : la Guerre des Cartels, mènent un combat aux très nombreuses zones d'ombres contre les trafics, tandis que Clint Eastwood passe dans l'illégalité dans La Mule... Entre ascensions et chutes de criminels aux couleurs de la cocaïne, films de mafia avec trafiquants et guerre des gangs, drames sur l'addiction ou films policiers contemplatifs avec belles scènes d'action, l'héroïne, la marijuana et bien d'autres substances trouvent des voies parfaites pour s'infiltrer dans les films.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites