Game Night

Pour pimenter leur vie de couple, Max et Annie animent un jeu une nuit par semaine. Cette fois ils comptent sur Brooks, le frère charismatique de Max, pour organiser une super soirée à thème autour du polar, avec vrais faux malfrats et agents fédéraux ! Brooks a même prévu de se faire enlever…. sauf qu'il reste introuvable. En tentant de résoudre l'énigme, nos joueurs invétérés commencent à comprendre qu'ils se sont peut-être trompés sur toute la ligne. De fausse piste en rebondissement, ils n'ont plus aucun point de repère et ne savent plus s'il s'agit encore d'un jeu… ou pas. Cette nuit risque bien d'être la plus délirante – et la plus dangereuse – de toute leur carrière de joueurs…

Game Night
Listes de films avec Game Night
Enlèvement et kidnapping
Puisque le kidnapping doit être une expérience terrifiante, il vaut mieux la "vivre" depuis un canapé. Les films sur le kidnapping, réunis dans cette liste, garantissent donc des frissons. Thrillers très dramatiques à couper le souffle (La Rançon, la saga Taken avec Liam Neeson), ou films d'horreur prompts à empêcher leurs spectateurs de dormir (Misery) s'y disputent la vedette. Pour donner à voir d'excellentes histoires de kidnapping et d'enlèvement sur grand écran, cette liste de films met en avant ses meilleurs titres.
Le film criminel comique

La saga L'Arme fatale (devenue plus tard une série), Le Flic de Beverly Hills : les comédies policières trouvent leurs premiers immenses succès internationaux dans les années 80. En adoptant parfois la forme du buddy movie, pour créer des duos de copains flics mal assortis, tel le binôme Mel Gibson / Danny Glover. Une formule que la saga Bad Boys, avec Will Smith et Martin Lawrence, reprendra... Snatch, de Guy Ritchie, le film de braquage Ocean's Eleven, ou la saga Police Academy restent de bons exemples du genre. A noter, aussi, que les classiques absolus du cinéma comptent parmi eux des cas qui se rapportent au film criminel comique (Les Tontons flingueurs, par exemple), et que le cinéma français n'est pas en reste, avec des titres comme Mais qui a tué Pamela Rose ?, ou Rebelles, polar délirant et féminin avec un arrière-plan social.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites