Les Fantômes d'Ismaël

Synopsis et Consensus de la critique

Nouveau film en forme d'autobiographie, pour Arnaud Desplechin ! Ismaël Vuillard, le personnage principal de Rois & reine (2004), et – dans une certaine mesure – d'Un conte de Noël (2008) est de retour. Ce double du réalisateur Desplechin, qui semble incarner son côté le plus fou, et donc les moments les plus emportés de sa vie, continue à sévir. Le Desplechin plus sage apparaissant à l'écran sous les traits de Paul Dédalus, vu, lui, dans trois films... En train de porter à l'écran l'histoire de son frère – évoqué, lui aussi, dans les films Comment je me suis disputé... (1996), Rois & reine, Un conte de Noël, et Trois souvenirs de ma jeunesse (2015) – Ismaël rencontre de nouvelles difficultés. L'occasion pour Arnaud Desplechin d'aborder, peut-être, l'amour caché qui manquait jusque-là dans son parcours... Avec une Charlotte Gainsbourg qui joue peut-être un prolongement du personnage de Marianne Denicourt, dans Comment je me suis disputé... Et toujours, les figures de la femme de son frère, ses relations avec la diplomatie... Autant de thématiques toujours plus creusées.

Les Fantômes d\'Ismaël

critique du public :

2,8

critique presse :

3,3

Listes de films avec Les Fantômes d'Ismaël
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites