Le Code a changé

    |  2 |
    J'aime:
    PETITES SCÈNES D'HYPOCRISIES ENTRE AMIS - Porté par un casting cinq étoiles qui apprécie de se lancer des répliques cinglantes et savoureuses, Le code a changé est une comédie délirante et juste, qui nous entraîne en plein dîner entre amis, où, si cordialité, hypocrisie et bonne humeur sont respectés, tout se passe bien...
    Affiche du film Le Code a changé
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Le Code a changé

    UTILISATEURS
    (2.85 pour 237 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 40min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Le Code a changé : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Musée haut, musée bas
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Fauteuils d&#039;orchestre
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Ex
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Coeurs
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hommes, femmes : mode d&#039;emploi
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Je vais te manquer
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Le Code a changé

    Un dîner, c'est la dictature de l'apparence : on se fait beau, on rit, on raconte, on frime, on partage souvenirs et projets. Les angoisses sont cachées sous l'humour et les chagrins étouffés par les éclats de rire. Et pour quelques heures on y croit ! C'est ça le principal. Si on a le bon code et que l'on respecte les autres, cordialité, hypocrisie, bonne humeur, on risque de passer une bonne soirée... Mais les masques tombent dès le chemin du retour.

    Photos du film Le Code a changé

    Ajouter une photo du film Le Code a changé

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Le Code a changé
    BA
    Bande-annonce VF
    11477 Vues

    Listes avec le film Le Code a changé

    Ajouter une liste au film Le Code a changé
    Comment faire pour qu'une relation de couple dure ou marche tout simplement ? Qu'est-ce qui fait que c'est cette personne et pas une autre ? Des centaines de films plus tard, le mystère reste...
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Le Code a changé
    feelix
    Le 06/10/2009
    15 critiques
    Si je pouvais buter quelqu'un dans le milieu du cinéma, ça serait Danièle Thompson. Je suis au-delà du ressenti, du mépris, de la colère. J'aimerais la tuer. Je ne souhaite pas sa mort. Loin de moi ce genre de bassesses. Je ne veux pas qu'elle meure, je veux la buter. Je veux pas particulièrement qu'elle souffre, je veux juste qu'elle disparaisse, qu'elle arrête, qu'elle clamse. Remarquez y'a Dany Boon aussi. Entre les deux je sais pas lequel je buterais. Et puis y'a le fils de Danièle Thompson. Si tuer Danièle Thompson pouvait endeuiller son fils au point qu'il stoppe toute activité professionnelle liée de près ou de loin au cinoche, alors je bute Danièle Thompson, pour nous débarrasser de la famille Thompson au grand complet. Dîtes Klapish/Thompson et vous avez nommé les deux plus gros enfoirés du cinéma Français. Ces deux-là, et d'autres, dans la même veine, sont en train d'accumuler des films toujours plus merdiques. Le pire c'est que ces détraqués s'appliquent à faire des cartes postales de Paris complètement minables, des sortes de pubs de la capitale pour mieux s'exporter à l'étranger, avec tout le gratin de l'actorat hexagonal, et un style, un ton, qu'ils veulent typiquement Français et qui sent la mort. Ils font du grand film choral, de la fresque sociétale, le portrait de toute une génération, de plusieurs générations, des destins entiers, plus ou moins brisés, et au fond du fond ils ne disent strictement rien. Leur ambition s'arrête au casting long comme le bras qu'ils savent se payer. Ou plutôt, concernant Thompson, son ambition s'arrête à la folie avec laquelle elle ose fabriquer les couples les plus impossibles, à savoir Dany Boon en couple avec Karin Viard et Emmanuelle Seigner ou encore Patrick Chesnais avec Marina Hands. Qu'une femme imagine sans se poser de questions de telles idylles morbides me dépasse. Qu'une femme n'aie rien d'autre dans le crane que l'idée de filmer des filles jeunes et sublimes pendues aux cols de vieillards séniles ou de débiles profonds aussi laids que cons, ça me sidère. Mais après tout Thomson est à la femme ce que Tonie Marshall est à la femme aussi, autrement dit que dalle, ou bien une grave insulte. Et puis son satané fils écrit toutes ces horreurs avec elle et c'est lui qui doit suggérer ces saloperies. Et puis on voit le micro entrer dans le cadre par le haut, à plusieurs reprises, le perchman étant sans doute court sur pattes, on voit le micro flotter entre les acteurs... Ça va bien maintenant... Ces films-là coûtent des centaines de bâtons, des milliers de briques, ils coûtent la vie au cinéma Français, et on voit le micro dans le cadre... Ils refont pas le plan même quand on voit dix centimètres de micro dans le plan. Ils sont 600 à bosser sur ces films, et y'en a pas un qui a vu que le micro entrait dans le champ une dizaine de fois. Pas un seul. Thompson n'est certainement pas présente lors du montage de son film, mais quand même, y'en a bien un ou deux parmi les 600 techniciens qui aura repéré ce goof à répétition, ce gag à tiroir, cet imbroglio visuel. Avec les milliards qu'elle a la banque, Thompson prend pas cinq minutes pour refaire les plans en évitant de foutre un nain à la perche, même quand elle voit en projection-test que Pierre Arditi repousse fréquemment le micro qui lui colle au front en plein gros plan décisif.

    Je sais que ça ne se fait pas d'écrire des menaces comme ça, de fomenter de tels tissus de haine. Matez les films, matez Paris ou Le code a changé, et ne vous étonnez plus que certains jeunes particulièrement alertes s'en prennent aux rétroviseurs de vos bagnoles en sortant de leur dimanche soir cinéma. Par contre si vous aimez Patrick Chesnais (prononcez "Chaisse-nez", il le corrige à longueur d'interview), c'est un festoche Patrick Chesnais ce film.


    Site web:  http://ilaose.blogspot.com/2009/02/le-code-change.html
    jeremie747
    Le 12/07/2010
    264 critiques
    La frontière entre un film choral et un foutoir sans réel scénario est souvent ténue... Ce nouveau film de Danièle Thompson a beau s'appuyer sur une myriade d'acteurs plutôt convaincants (les deux Marina surtout, Hands et Foïs) et des dialogues bien écrits qui font sourire par épisodes, la première phrase qui vient à l'esprit pour résumer "Le code a changé" est ce vieil adage texan : "Yes, yes, but what is the point?". La bonne idée de mise en scène, c'est de réunir les personnages autour d'un dîner et de mettre en parallèle leurs états d'âme ce soir-là et un an après. On y comprend qu'entre l'hypocrisie du comportement en société et le mensonge qui règne dans la vie amoureuse, une once de sincérité parvient parfois à se faire une petite place dans les rapports d'amitié. On comprend également qu'un an peut changer beaucoup de choses et que les aléas de la vie sont ma foi bien compliqués. Bien qu'un peu niaiseuses, ce sont des idées qui se défendent et on ne peut retirer à la réalisatrice une virtuosité certaine. Malheureusement, filmer une succession de saynètes plus ou moins réussies n'a jamais tenu lieu de scénario et en fin de compte, tout cela semble terriblement anodin.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites