Célibataire, mode d'emploi

    |  5 |
    J'aime:
    SI VOUS NE VOUS AMUSEZ PAS EN ÉTANT CÉLIBATAIRE, C'EST QUE VOUS VOUS Y PRENEZ MAL. - Célibataire, mode d'emploi est une comédie délirante et crue, porté par un casting féminin révolté, dont Dakota Johnson (50 Nuances de Grey) et Rebel Wilson (Pitch Perfect) et qui s'inscrit dans l'héritage direct de Mes Meilleures amies. Le film, à travers le regard et les conseils d'Alice, Robin, Meg et Lucy, nous entraîne au coeur de la ville qui ne dort jamais, pour une leçon de vie sur le célibat et ses techniques !
    Affiche du film Célibataire, mode d'emploi
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Célibataire, mode d'emploi

    UTILISATEURS
    (3.4 pour 117 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 50min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Célibataire, mode d'emploi : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Jeune célibataire &amp; gourmande
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film # Pire soirée
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Roxane, la vie sexuelle de ma pote  (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ah! La libido
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lipstick Jungle : Les reines de Manhattan   (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sex &amp; the City   (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Célibataire, mode d'emploi

    Il y a une bonne et une mauvaise façon d’être célibataire. Et puis il y a Alice. Et Robin. Lucy. Meg. Tom. David. New York regorge de cœurs solitaires qui cherchent tous à vivre quelque chose… Une passade, un amour vrai, une aventure. Entre les SMS coquins et les liaisons de passage, ils ont une chose en commun : ils doivent apprendre à être célibataires dans un monde où foisonnent les définitions insaisissables de l’amour. La ville qui ne dort jamais n’aura jamais eu autant de plaisir à découcher.

    Photos du film Célibataire, mode d'emploi

    Ajouter une photo du film Célibataire, mode d'emploi

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Célibataire, mode d'emploi
    161369 Vues
    4914 Vues

    Listes avec le film Célibataire, mode d'emploi

    Ajouter une liste au film Célibataire, mode d'emploi
    Chick flick désigne aux États-Unis et dans les autres pays anglophones un film destiné à un public féminin. Dans ces films, on trouve aussi bien les drames que les comédies ou le fantastique mais un fil...
    Second centre de production américain derrière Holywood, la ville de New York fascine et a été le décor de divers genres cinématographiques.

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Célibataire, mode d'emploi
    tinalakiller
    Le 04/04/2017
    378 critiques
    Christian Ditter n’est pas pour moi un nom inconnu : c’était lui qui avait réalisé la sympathique comédie romantique Love, Rosie (avec Lily Collins et Sam Claflin), une adaptation d’un roman de Cecilia Ahern directement sorti en dvd chez nous. C’est principalement pour cette raison que j’ai voulu regarder Célibataire, mode d’emploi, adapté du premier roman de Liz Tuccillo. Tuccillo est connue pour avoir travaillé sur la série de HBO Sex & the City en tant que scénariste ou pour avoir co-écrit avec Greg Behrendt Laisse tomber, il te mérite pas ! / He’s Just Not that Into You (adapté au cinéma sous le titre français Ce que pensent les hommes). Honnêtement, en dehors de ce petit argument, Célibataire, mode d’emploi me faisait plus fuir qu’autre chose : le film avait l’air d’être un mélange d’ambiance et de vulgarité pour montrer ce qu’est la femme actuelle (je m’étouffe), tout ce dont je me méfie. Les premières minutes ne m’ont pas du tout rassurée avec Rebel Wilson… qui fait du Rebel Wilson show comme un peu trop souvent. Elle emmène notre héroïne Alice, interprétée par Dakota Johnson (jusqu’à présent, je n’avais pas encore vu son « talent » ou quelque chose dans ce genre-là), se déchaîner dans des clubs ou bars, se bourrer la gueule et coucher avec n’importe qui. Le film suit également parallèlement deux autres histoires secondaires. D’un côté, Lucy (Alison Brie) croise constamment la route de Tom, ce dernier finissant par tomber amoureux d’elle. De l’autre, on s’intéresse à la grande soeur d’Alice, Meg (Leslie Mann), un médecin qui pense avant tout à sa carrière à sa vie personnelle. Jusqu’au jour où devenir mère devient une obsession. Célibataire, mode d’emploi n’est finalement pas la grosse daube prévue. Certes, on ne va pas se mentir : c’est pas la comédie du siècle, loin de là. En même temps, je ne pense pas que le film prétend révolutionner quoi que ce soit. Cela dit, il tente de proposer un propos différent à travers le portrait plus ou moins croisé de quatre femmes. Et ce propos en question est plutôt positif pour la représentation de la femme d’aujourd’hui. Comment une femme peut-elle être heureuse tout en préservant son indépendance ? Etre en couple est-il alors compatible avec cette indépendance ? En partant sur quatre portraits de femmes de 25 à 40 ans environ (même si encore une fois le film privilégie davantage l’histoire d’Alice), Célibataire, mode d’emploi montre les différentes possibilités d’un épanouissement de la femme moderne sans être prisonnière de sa vie amoureuse.
    Alice enchaîne les histoires amoureuses mais comprend qu’elle peut être heureuse sans hommes (la demoiselle devenant dépendante affective), les relations amoureuses n’étant pas toujours source de bonheur. Robin, elle, privilégie clairement le travail et les amitiés à l’amour : c’est ça qui la rend heureuse. L’amitié est aussi une belle valeur qu’on ne doit pas négliger. Meg pense que le bonheur réside dans le célibat et finit par confondre indépendance et solitude. Elle a fini par nier ses propres désirs, s’enfermant dans ses convictions. Bref, on peut être une femme indépendante, en étant épanouie dans un travail passionnant tout en ayant envie de maternité. Grâce au personnage de Meg, sans tomber dans la contradiction, le film a le mérite de ne pas être culpabilisant envers certaines femmes et ne tombe pas dans de l’extrémisme. Le casting est plutôt bon. On ne va pas dire que les acteurs vont remporter un Oscar, les personnages ne sont pas non plus d’une grande profondeur mais ils sont tous bons pour ce genre de film assez léger. Leurs personnages sont plutôt attachants. Dakota Johnson m’avait agacée voire même inquiétée dans la saga Cinquante Nuances. Finalement, elle ne sort pas si mal. Elle est plutôt fraîche et attachante dans le rôle de cette jeune femme qui cherche finalement le bonheur et la liberté. Comme je le disais au début, Rebel Wilson fait du Rebel Wilson. Je l’aime bien mais il faut avouer qu’elle se répète au fil des films. Cela dit, alors que ça partait plutôt mal, son personnage devient plus intéressant. Elle n’est pas uniquement une fêtarde déjantée qui aime bien coucher à droite et à gauche. La fin, qui permet d’en savoir définitivement plus ce personnage, m’a par ailleurs surprise. Alison Brie est toujours aussi pétillante et confirme bien ici son potentiel. Son duo avec Anders Holm fonctionne avec elle et là encore son personnage surprend, le film montre de nouveau qu’il n’est pas aussi prévisible qu’il en a l’air. Enfin, Leslie Mann est certainement celle qui se détache pour moi du lot (même si encore une fois le reste du casting est plutôt bon). Certes, Célibataire, mode d’emploi ne frappe pas nécessairement pour ses qualités cinématographiques – même si globalement le travail (par rapport à ce qu’on attend de ce type de production) reste très correct. Il est certain qu’il vise au premier abord un public féminin. Il s’agit d’un sympathique film, bien rythmé, plutôt divertissant, qui n’est pas aussi tarte qu’il en a l’air même s’il n’est pas non plus révolutionnaire. J’aimerais bien connaître l’avis des mecs mais je n’ai pas eu l’impression que le public masculin était si négligé que ça.

    Site web:  https://tinalakiller.com/2017/04/03/celibataire-mode-demploi/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites