Je suis à toi

    |  1 |
    J'aime:
    Affiche du film Je suis à toi
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Je suis à toi

    UTILISATEURS
    (3.5 pour 9 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Belgique,Canada
    DUREE:
    1h 42min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Je suis à toi : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Hors les murs
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hostel - Chapitre III
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Dollars des sables
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Tangerine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mariage à l&#039;italienne
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Contes de la lune vague après la pluie (Les)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Je suis à toi: ADN

    Emotions :
    Top Films:
    Sous-genre Comédie belge

    Synopsis du film Je suis à toi

    Argentine. Pour survivre, Lucas se prostitue avec des hommes ou exhibe son corps dans des plans cam tarifés. Au détour d’un chat, il sympathise avec Henry, un boulanger belge gay qui souffre de solitude et rêve de le sauver de la prostitution.

    Lucas traverse l'atlantique et arrive dans un petit village de Belgique pour devenir l'apprenti de Henry, mais il se sent vite prisonnier...

    Photos du film Je suis à toi

    Ajouter une photo du film Je suis à toi

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Je suis à toi
    12308 Vues
    1073 Vues

    Listes avec le film Je suis à toi

    Ajouter une liste au film Je suis à toi

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Je suis à toi
    bobmorane75
    Le 15/09/2016
    0 critique
    Jeune argentin prostitué gay, Lucas lance un appel sur Internet pour sortir de sa situation. Henry, boulanger belge le fait venir dans son petit village wallon. S’il désire aider Lucas, Henri n’en attend pas moins qu’il travaille comme apprenti et soit son amant. Une situation qui ne plait guère au jeune homme, d’autant que Lucas est attiré par la belle vendeuse de la boulangerie, Audrey jeune veuve avec un enfant, mais qui se refuse à lui. Un jeu de séduction dans une partition à trois se joue dans des désirs de s’affirmer et de sortir d’un imbroglio difficile.
    J’ai beaucoup aimé l’ambiance qui s’installe, glauque et sordide, mais empreinte d’une grande humanité et de souffrance. Ainsi, ce triangle aussi peu glamour, évolue petit à petit vers la lumière de la sortie pour une romance difficile et pleine d’espoir. Les images sont belles, avec parfois des scènes un peu crues, mais totalement intégrées dans les rapports qui se lient entre les protagonistes. Ainsi, trois personnages aux diverses blessures, cherchent dans leurs morosités une raison de faire confiance à l’autre et un soutien amoureux et de se reconstruire. Avec un regard sans concession, nous suivons les péripéties de chacun dans leurs évolutions, entre l’odieux boulanger, exploiteur et abusif, la jeune femme froide et cassée, et le jeune homme au passé cruel et difficile, tous cherchent une nouvelle raison de vivre et une espérance.
    La réalisation est soignée, avec une vision souvent plongeante de la caméra comme un vertige des sentiments et des désirs, sur des couleurs riches et joyeuses souvent à l’inverse des ressentis qui donnent une atmosphère confuse. Avec une mise en scène efficace, sur un rythme doucereux se construit un récit tout en finesse et subtilité, avec un esprit musical quasi irréel donnant souvent une impression de comédie douce amère sur de beaux portraits qui marquent longtemps. David Lambert fait parti de cette génération de réalisateurs belges qui apportent une véritable spécificité qui manquait au cinéma, avec ses décors wallons, son accent, son mode de vie et de pensée qui fait la richesse du pays et le rend unique, sincère et attachant.
    Avec l’excellent Nahuel Perez Biscayart (El aura) face à Jean-Michel Balthazar (Un début prometteur) très marquant, et la belle Monia Chokri (Les amours imaginaires) terriblement émouvante. Augustin Legrand (Les salauds) et Anne-Marie Loop, comme Achille Ridolfi, empreignent l’ambiance avec conviction.


    Site web:  http://glandeurnature.over-blog.com/
    cinevu
    Le 19/09/2016
    0 critique
    Le titre est mensonge

    Puisque personne, absolument personne n'est à qui que ce soit !

    Un démarrage de film provocateur et crû et la suite sera ponctuée d'autres moments très crûs, sans doute pour nous faire comprendre que la vie est moche.

    Un boulanger solitaire et gras fait venir dans sa Belgique, dans sa maison et dans son lit, un jeune argentin désœuvré. Dès lors on suit sans grande conviction les personnages dans leur détresse sans être touché. La vendeuse de la boulangerie sera de la partie elle aussi, ce qui n'apportera rien, contrairement à ce que le réalisateur essaie de nous faire croire.

    Côté cinéma rien ou presque, les acteurs sont plutôt bons mais ne parviennent pas à hisser le film dans le cinéma. Une autre fois peut-être pour David Lambert.

    Site web:  http://cinevu.me/je-suis-a-toi/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites