L'Affaire Gordji, histoire d'une cohabitation

Septembre 1986. Rue de Rennes, en plein Paris, une bombe explose. C’est l’attentat le plus meurtrier d’une longue série qui s’est abattue sur la France depuis près d’un an. Les Renseignements généraux sont aux abois : aucune piste classique ne permet de remonter à l’instigateur. Et pour cause. Lentement, un suspect particulièrement dérangeant se profile : l’Iran, avec lequel la France entretient un différend diplomatique depuis des années. Pour l’État, l’enjeu est lourd. En pleine cohabitation, il va devenir celui des élections présidentielles à venir. Autant dire, une véritable arme de guerre entre François Mitterrand et Jacques Chirac.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites