Ant-Man

    |  28 |
    J'aime:
    PAS DE BOUCLIER. PAS D'ARMURE. PAS DE PROBLÈMES. - Premier film consacré au héros « miniature » Marvel, Ant-Man met en scène les aventures de Scott Lang, ancien cambrioleur qui tente de se racheter une conduite auprès de sa famille et de la société, en aidant le docteur Hank Pym à protéger le secret de l'armure qui lui permet de rétrécir au point d'être aussi petit qu'une fourmi. Sur fond de cascades et d'humour, Ant-Man, porté par l'acteur Paul Rudd, nous entraîne dans un film d'action espiègle, sur le ton Marvel que l'on connaît si bien.
    Affiche du film Ant-Man
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Ant-Man

    UTILISATEURS
    (3.5 pour 402 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 57min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Ant-Man : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Ant-Man et la Guêpe
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les 4 Fantastiques
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Avengers : l&#039;Ère d&#039;Ultron
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Deadpool
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film X-Men : Apocalypse
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Gardiens de la Galaxie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Ant-Man

    L'histoire d'Ant-Man est celle d'un petit escroc du nom de Scott Lang. Doté d'une capacité étonnante - celle de rétrécir à volonté tout en démultipliant sa force - ce dernier doit embrasser la part de héros qui est en lui afin d'aider son mentor, le docteur Hank Pym, à protéger d'une nouvelle génération de redoutables menaces, le secret du spectaculaire costume d'Ant-Man. Contre des obstacles en apparence insurmontables, Pym et Lang, doivent mettre au point - et réussir - un audacieux cambriolage qui pourrait sauver le monde d'une issue fatale...

    Photos du film Ant-Man

    Ajouter une photo du film Ant-Man

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Ant-Man
    50978 Vues
    Ant-Man : Bande-annonce (VF)
    Bande-annonce VF
    1771 Vues
    629 Vues

    Listes avec le film Ant-Man

    Ajouter une liste au film Ant-Man

    Quel est le point commun entre Spider-Man, Thor, Hulk, Iron Man, Captain America, Blade, les Gardiens de la Galaxie, les X-Men, les Quatre Fantastiques ou Ghost Rider ? Ils sont tous nés...

    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    L'invention du cinéma a permis l'adaptation de nos livres préférés. Une fois qu'on a terminé un livre qu'on a adoré, quoi de mieux que de pouvoir aller au cinéma et revivre...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Ant-Man
    Ameni
    Le 17/07/2015
    123 critiques
    Il est arrivé le Super-héros Marvel nouveau ! Pas que j’en ai marre d’Iron Man & Co mais le petit Ant-Man est quand même assez alléchant. D’abord parce qu’Edgar Wright était associé au projet (et écarté, certes) et puisqu’il parce qu’il y a un petit côté Chérie, j’ai rétréci les gosses.

    Bilan des courses : Pari réussi sur Ant-Man, un peu moins sur le film.

    Le super-héros d’abord. Un gars normal avec une combi qui le rend tout petit et qui en plus commande des fourmis. Et tout ça en ayant la classe et le sens de l’humour. Bref, j’ai hâte de retrouver le bonhomme. Bon point : Paul Rudd est très bien dans le rôle.

    Le film, lui, est très classique. Non, en fait c’est la définition même du mot classique.
    D’abord, qui dit premier film dit initiation du héros, découverte des personnages, de ses alliés, de son ennemi, des « pouvoirs » qu’il récupère. Ce qui donne au final, un film avec absolument zéro surprise.

    Scott sort de prison (mais il n’est pas méchant, c’est simplement un Robin des Bois bis), il veut se racheter une conduite, pouvoir revoir sa fille qu’il aime plus que tout au monde tellement elle est mignonne,… On attaque classique d’entrée, pourquoi pas. Un super-héros est un archétype, celui-ci n’était pas encore présent dans l’écurie Marvel, soit.

    Son entrée dans le monde magique des super-héros se fait de manière assez sympa et il se retrouve à côtoyer Michael Dougals et Evangeline Lilly. On trouve pire compagnie. Les rapports père-fille ne sont pas un sommet d’originalité (comme l’intégralité de l’aspect psychologique du film, surtout teinté des sacro-saintes valeurs familiales). Entraînement, préparation d’Ant-Man, là aussi c’est sympa mais on voit venir à dix années-lumière le gars qui rame au début et gère grave à la fin. Que le film soit prévisible était… prévisible mais que j’en vienne à le trouver parfois simpliste m’a un peu chagriné.

    Je ne sais pas dans quelle mesure le départ d’Edgar Wright a changé les choses mais en bon fan du monsieur j’ai tendance à penser que le résultat aurait été différent (en mieux évidemment) s’il était resté aux commandes.

    Je ne cracherai pas dans la soupe, j’ai passé un très bon moment. Il y a toujours ce traditionnel mélange Humour/Action typique du MCU, pas de doutes cet aspect fonctionne toujours. La distribution est excellente, quoique Corey Stoll (House of Cards) en fait un peu des tonnes mais le jeu inspiré de Michael Pena rattrape les choses. Le personnage de Michael Douglas est aussi suffisamment riche pour donner lieu à une belle petite préquelle.

    Le plus d’Ant-Man réside dans les pouvoirs du héros. Les changements de plans en miniature et plan en taille réelle donnent des mouvements de caméra, des effets spéciaux et des situations incongrues assez savoureux (la scène de coombat avec le petit train est priceless). Bref, c’est très bien pensé et super à regarder.

    En revanche, les gars qui enfilent leurs combinaisons en 3 secondes montre en main, c’est abusé. Même pour un film de S-F.

    Au final, une bonne clôture de la phase 2, un bon super-héros avec un gros potentiel et un film qui se regarde avec plaisir.

    Site web:  https://blogameni.wordpress.com/2015/07/17/ant-man-peyton-reed/
    Nio_Lynes
    Le 07/08/2015
    286 critiques
    Avec son slogan "ce n'est pas la taille qui compte" digne d'un film p0rn (Quoi ? Ne me regardez pas comme ça, on y a tous sûrement pensé ! ...je... c'est humain quoi...), Ant-man joue clairement sur la carte humoristique du studio et y arrive en intégrant le facteur humain (bon c'est Marvel, il ne faut pas s'attendre à de grosses effusions de larmes dans le rapport père-fille du docteur Pym et de sa fille Hope non plus) à travers blagues de potes, bon mots, auto-dérision assumée, notamment envers les autres films Marvel plus spectaculaire et bim bam boum en pagaille (Une réplique bien sentie sur les Avengers ainsi qu'un cassage de gueule d'un membre de l'équipe qui font assez plaisir), et combats à une échelle plus réduite. Intimiste, pas encore, on en est pas là, Ant-man est un bon élève qui a soif de s'imposer parmi ses camarades mais disons qu'il est sur la bonne voie.


    Quid du passage d'Edgar Wright sur ce qui reste du film au final ? On se rappelle que le réalisateur de Shaun of the dead était parti pour "désaccords avec le studio" (clairement, il a pas eu toute la liberté qu'il aurait souhaité) mais au vu de cette petite réussite, j'ai envie de dire que ce n'est pas un tort dans le sens où le film tient parfaitement sur ces deux jambes. On peut s'amuser à repérer les lambeaux du passage de Wright, ils sont minimes mais on peut aussi apprécier l'oeuvre sur l'ensemble.


    Paul Rudd plus versé dans la comédie a clairement un potentiel sympathie dès le départ. Le bon gars de base qui veut se racheter bla bla, bon c'est convenu, on peut déjà prédire plusieurs moments du film : pas faux mais le film s'en amuse en détournant parfois les conventions du récit (téléphone arabe en mode clip pour aller à la source des informations, ellipse sur une histoire d'amour) quand il n'assume pas ça clairement (Corey Stoll qui joue un sale type et y arrive clairement en cabotinant juste ce qu'il faut). Michael Douglas fait plaisir à voir dans le film (après Redford, ça me fait plaisir personnellement de voir les anciens dans les sagas Marvel), quand à Evangeline Lilly, elle fait plaisir à voir sans ses oreilles de hobbit (ah je sens qu'une fan essaye de me taper, j'esquive, voilàààà).

    (la suite sur le blog ;) )

    Site web:  http://dvdtator.canalblog.com/archives/2015/08/07/32451258.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites