Ping pong summer

    |  2 |
    J'aime:
    L'ETE DE SA VIE - Michael Tully réalise un feel good movie tendre et pétillant et raconte l'été de toutes les premières fois de Rad. Il s'inspire de ses propres vacances et raconte comment Rad défie un champion de pingpong pour s'affirmer. Le cinéaste s'amuse aussi avec les clichés et l'esthétique des films des années 80.
    Affiche du film Ping pong summer
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Ping pong summer

    BLOG
    UTILISATEURS
    (2.3 pour 12 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 32min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Ping pong summer : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Gentlemen broncos
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Adventureland
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Glee (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Harold
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Napoleon Dynamite
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Nouveau (Le)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Ping pong summer: ADN

    Synopsis du film Ping pong summer

    Été 1985. Radford Miracle et sa famille posent leurs valises à Ocean
    City, Maryland pour les grandes vacances. Jeune adolescent solitaire
    mais sympathique, Rad est obsédé par le ping-pong, le hip-hop… et Stacy
    Summers, la fille populaire sur laquelle il a flashé dès son arrivée.
    Sportif médiocre, piètre danseur et a priori peu dragueur, cet été sera
    pourtant le sien : celui ou il va gagner son surnom de Radical Miracle.

    Photos du film Ping pong summer

    Ajouter une photo du film Ping pong summer

    Critiques Blog du film Ping pong summer

    Bazart
    Le 28/12/2014
    75 critiques
    Teen‑movie américain autobiographique qui nous plonge totalement dans l'ambiance eighties, Ping Pong Summer est une oeuvre charmante et très agréable à voir mais dont le manque d'ambition et le manque d'envergure du scénario ne le rendront pas forcément très mémorable.

    Site web:  http://www.baz-art.org/archives/2014/12/28/31161054.html

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Ping pong summer

    Listes avec le film Ping pong summer

    Ajouter une liste au film Ping pong summer

    Lorsqu'on se plonge dans les films et scénarios qui tournent autour des ados dans le cinéma américain, on rencontre d'abord un genre : le teen-movie (film d'ados, ou film de campus,...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Ping pong summer
    RoseLilas
    Le 19/01/2015
    4 critiques
    C’était il y a bientôt trente ans. Le ping pong était super cool, les ghetto-blaster se portaient sur l’épaule, on écoutait encore John Cafferty & The Beaver Brown Band mais les ados se mettaient aux Fat Boys.

    Époque qui semble bien lointaine, surtout vue à travers le prisme presque psychédélique de Michael Tully avec «Ping Pong Summer». Gourmandise presque trop sucrée, le film se regarde avec un vrai bonheur - celui qu’on eu les acteurs et l’équipe à le tourner (si on pouvait en douter, il suffit de jeter un œil aux sympathiques petits bonus du DVD).

    En 1985 donc, dans le Maryland, Rad Miracle, un ado tout timide se perfectionne à la beatbox une salle de bains. Il vient de débarquer, comme chaque année, à Ocean City, cité balnéaire de la côte est des États-Unis...

    Cet été-là, pourtant, tout est différent : il se fait un ami dont il devient immédiatement inséparable - un as de la danse et de l’impro, le hip hop dans le sang comme antidote à l’indifférence paternelle. Il y a la découverte de cette salle d’arcade incroyable (rappel : ce sont les eighties !), le Fun Hub, les défis de ping pong.
    Mais surtout, il y a Stacy. Stacy Summers sort avec le méchant, on est dans la fin de l’esprit de «La fureur de vivre», de «Grease», il y a des bandes, de belles voitures et ces jolies filles qui décident des gagnants et des perdants. Il y a les intimidations, les initiations - la quête de soi et des autres. Michael Tully n'a pas eu à chercher bien loin pour penser au reniflage de cassettes audio, il admet bien volontiers que le film tient beaucoup à ses propres souvenirs de vacances à Ocean City !



    Dans ce microcosme de collégiens désœuvrés par l’été, Rad Miracle va devoir se dépasser pour épater Stacy, qui garde la paille de sa boisson sucrée rivée aux lèvres. Quelques brèves apparitions de Susan Sarandon, sympathique mais un peu prévisible en coach brusque seront nécessaires pour parachever la métamorphose du looser en compétiteur.

    C’est donc un joli film sur l’adolescence - tout comme un film de génération, car le milieu des années 80 est reconstitué des baskets Nike aux bijoux trop grands - pas besoin de relooker la ville, qui est restée dans son jus. Forcément feelgood movie, logiquement teenage movie et rétro, comment qualifier cette gourmandise dance au mieux ?

    Les plus jeunes croiront à un documentaire archéologique, d’autres reverront une adolescence sans portable, avec des adultes rescapés du rêve hippie…
    Réfugiez-vous dans cette bande-dessinée colorée et dynamique, en compagnie de ce «young champion». C’est too much, c’est pour ça que c’est bon.

    Site web:  http://www.vivelaroseetlelilas.com/2015/01/ping-pong-summer-le-radical-et-acidule.html
    Nio_Lynes
    Le 09/02/2015
    289 critiques
    Parfait petit film estival qui aurait pu sans mal faire partie de mes "chroniques Teens". Non sans rire, même si je l'écarte de mon cycle teenpocalypse parce qu'on est plus dans un accomplissement que la fin d'un monde (ou de l'enfance à proprement parler, mais le monde de l'enfance --comme on dit--, c'est aussi tout un continent assez riche), Ping pong summer est le genre de petit film réussi et plus que sympathique qui a l'avantage de mettre plein de qualités de son côté dès le départ et finir par devenir un vrai petit feel-good movie à la fois tendre et drôle.


    Déjà parce que le réalisateur Michael Tully est sincère (on sent qu'il se base sur sa propre enfance/adolescence dans les années 80) et qu'il aime ses personnages. Et ça je dirais, c'est un peu la base. N'espérez pas un grand film psychologique qui vous retournera et où chaque être humain sera une créature complexe au possible avec ses motivations et paradoxes, il y a les films de Bergman ou Herzog (que Potemkine édite brillamment au passage, tout comme ce film sorti en DVD le 4 novembre 2014) pour ça. En revanche, vous vous rappelez (et adoriez) la mythique (enfin, pour ceux qui l'ont connue) série Parker Lewis ne perd jamais ? Vous trouvez les années 80 et début 90 cool (voire, vous y avez vécu une partie de votre vie de djeunz comme moi) ? Vous assumez la déconnade décomplexée et absurde ? Vous pensez que Susan Sarandon en lunettes noires et un poisson à la main c'est classe ? Alors ce film est fait pour vous.


    La suite sur le blog ! ;)

    Site web:  http://dvdtator.canalblog.com/archives/2015/02/09/31488908.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites