The Homesman

    |  1 |
    J'aime:
    LA FACE CACHEE DU MYTHE AMERICAIN - Après Trois Enterrements, Tommy Lee Jones dégaine et réalise un autre western, en compétition officielle au festival de Cannes 2014. Cette aventure périlleuse au c?ur du grand Ouest permet au cinéaste de rendre hommage aux westerns tout en désacralisant l'image de ce genre cinématographique. Les paysages sub-limes sont la toile de fond du film, tourné en décors réels : en effet, l'équipe a parcouru 3000 km pendant le tournage !
    Affiche du film The Homesman
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    The Homesman

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.35 pour 74 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 2min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    The Homesman : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Hostiles
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Colts de l&#039;or noir (Les)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Appaloosa
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 3h10 pour Yuma
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Trois Enterrements
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Impitoyable
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film The Homesman


    En 1854, trois femmes ayant perdu la raison sont chassées de leur village, et confiées à Mary Bee Cuddy, une pionnière forte et indépendante originaire du Nebraska. Sur sa route  vers l'Iowa, là où ces femmes pourront trouver refuge, elle croise le chemin de Georges Biggs, un rustre vagabond qu'elle sauve d'une mort imminente. Ils décident de s'associer afin de faire face, ensemble, à la rudesse et aux dangers qui sévissent dans les vastes étendues de la Frontière.

     

    Photos du film The Homesman

    Ajouter une photo du film The Homesman

    Critiques Blog du film The Homesman

    Wilyrah
    Le 26/05/2014
    22 critiques
    Pour faire un bon western, certains pensent qu’il suffit de deux ou trois acteurs oscarisés, de jolis paysages mis en valeur par une belle photographie et quelques coups de feu… Tommy Lee Jones prouve avec The Homesman que c’est bien loin d’être suffisant. Ne sachant guère où il va, ce western flirtant avec le burlesque (avec son humour cocasse et ses rebondissements sortis de nulle part) ne convainc jamais.

    Site web:  http://www.lebleudumiroir.fr/?p=8739

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de The Homesman
    15233 Vues

    Listes avec le film The Homesman

    Ajouter une liste au film The Homesman
    Après le western classique incarné par John Wayne qui glorifiait le mythe de la conquête de l'ouest, un autre son de colt a commencé à se faire entendre à la fin des années 1960, celui du "western...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film The Homesman
    tinalakiller
    Le 27/04/2015
    381 critiques
    Après Trois enterrements, l’acteur Tommy Lee Jones réalise son second long-métrage, The Homesman, tiré du roman Le Charlot des Damnés de Glendon Swarthout. Il a présenté son film au festival de Cannes en compétition, mais contrairement à son précédent film (qui lui avait permis de décrocher le prix d’interprétation masculine ainsi que le prix du scénario pour Guillermo Arriaga), celui-ci est reparti les mains vides. J’avais largement préféré Trois enterrements et je comprends que The Homesman n’ait rien remporté à Cannes. Le film a clairement des défauts. En premier, le film a quelques longueurs. Puis, Tommy Lee Jones ne met pas toujours en valeur ses personnages féminins, je pense surtout aux trois folles du film. En effet, au début on connait l’histoire de ces trois femmes qui ont perdu la raison, et une fois que le voyage commence, finalement pas grand chose ne se passe. On a l’impression même que le réalisateur ne sait pas comment filmer ces personnages-là comme des femmes et finit finalement par les délaisser. On ne comprend pas non plus comment Mary Bee Cuddy, qui vient de New York, a pu se retrouver dans un coin perdu à l’Ouest. La fin n’est pas non plus totalement satisfaisante, comme si Tommy Lee Jones ne savait pas comment terminer son film alors qu’il avait la possibilité de lui donner une magnifique fin et surtout le spectateur peut être perdu, ne voyant pas toujours cela veut en venir.
    Cependant, malgré ses maladresses, The Homesman n’est pourtant pas un ratage, loin de là. Même si le côté féministe m’a paru bancal par moments, Tommy Lee Jones parvient cependant à peindre une époque dans laquelle la femme ne trouve pas sa place. Mais surtout, au-delà de l’aspect féministe, en mêlant sensibilité et dureté, il réussit à toucher en mettant en scène des personnages, homme (George Briggs) et femmes (les trois femmes ainsi que Mary Bee Cuddy), qui n’arrivent pas à trouver leur place dans ce monde et qui se détruisent. La question de l’espace est également bien exploitée, que ce soit à travers le voyage qui va de l’ouest à l’est (le trajet a un réel sens) ou la manière de filmer les magnifiques paysages. Le duo formé par Tommy Lee Jones-Hilary Swank est tout simplement fantastique. D’un côté, le réalisateur s’est donné un rôle à la fois drôle (il dit les choses « cash »), émouvant (il va se retrouver très attaché aux quatre femmes) et dur. De l’autre, Swank, qui semble retrouver enfin un rôle à la hauteur de son immense talent, incarne parfaitement cette femme qui semble forte de l’extérieur mais qui est en réalité fragile (elle souffre de la solitude), mystérieuse, et finalement qui est en train de sombrer dans la folie (ce qui est compliqué, vu sa mission envers les trois autres femmes). La manière d’avoir traité les personnages des folles m’a semblé maladroite, cependant, les trois actrices qui les interprètent (Grace Gummer, Mirando Otto, Sonja Richter) sont toutes convaincantes et surtout elles ont beaucoup de présence.

    Site web:  http://tinalakiller.wordpress.com/2014/09/24/the-homesman/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites