No Pain No Gain

    |  14 |
    J'aime:
    ILS VOULAIENT VIVRE LE RÊVE AMÉRICAIN. ILS L'ONT VOLE ? - Humour noir et gros bras se côtoient dans ce film d'action irrévérencieux, inspiré d'une histoire vraie, signé Michael Bay. Mark Wahlberg et Dwayne Johnson, deux coachs sportifs avides d'argent et de jolies filles, s'associent pour kidnapper un milliardaire et s'approprier tous ses biens.
    Affiche du film No Pain No Gain
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    No Pain No Gain

    UTILISATEURS
    (3.2 pour 252 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 10min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    No Pain No Gain : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Bad Boys II
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Bad Boys
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Bienvenue dans la jungle
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Last Action Hero
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mise à l’épreuve
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film R.I.P.D. Brigade Fantôme
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film No Pain No Gain

    Dans les années 1990 à Miami, trois culturistes, frustrés de ne pas avoir encore goûté au rêve américain, se lancent dans une série d'actes criminels, allant de l'extorsion au kidnapping. Leur inexpérience et leur bêtise aura des conséquences dramatiques.

    Photos du film No Pain No Gain

    Ajouter une photo du film No Pain No Gain

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de No Pain No Gain
    1
    2
    3
    page 1

    Listes avec le film No Pain No Gain

    Ajouter une liste au film No Pain No Gain
    Puisque le kidnapping doit être une expérience assez terrifiante, il vaut mieux la "vivre" de votre canapé. Pour vous garantir des frissons, cinetrafic vous propose une liste de films sur le...
    Conjuguer gags et cascades, personnages maladroits et fusillades badass, blagues et poursuites : voilà le programme des comédies d'action, souvent fondées sur des héros aux caractères contraires, et...
    Quelle est la recette pour réussir un bon Buddy Movie? D'abord, vous prenez un flic vétéran (alcoolique de préférence) qui n'a plus de contact avec sa femme et/ou ses enfants. Ensuite, vous...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film No Pain No Gain
    Thibaut
    Le 23/09/2013
    141 critiques
    Michael Bay délaisse, pour un temps, sa franchise Transformers pour s’attaquer à ce qu’il a lui-même appelé son film d’auteur. Il est vrai qu’avec un budget nettement inférieur à ce qu’il a l’habitude de manipuler (aux alentours de 26 millions de dollars, bien loin des 195 millions de dollars du troisième Transformers), cette production détonne dans le parcours cinématographique du réalisateur. Un retour aux sources de son Bad Boys, en somme.

    La suite est en dessous :

    Site web:  http://critiqueconnection.wordpress.com/2013/09/13/no-pain-no-gain/
    FredericTarantino
    Le 16/10/2013
    24 critiques
    Je n'ai jamais caché ma sympathie pour le cinéma de Michael Bay avec évidemment quelques réserves. Notamment sur une saga en trois actes qui compilent tout ce que je n'aime pas chez lui. Trois films qui m'avait éloigné du bonhomme, pourtant la curiosité m'a poussé à jeter un œil sur son dernier film. Un film en marge de sa saga débilo-regressive, sans trop d'explosions et surtout sans robots. Un budget moindre, une histoire vrai, des stéroïdes et l’ego de Michael Bay pour « No Pain, No Gain ».

    Avant de ce voir affublé de tout les titres possibles, de « Coup Musclé» au Quebec à « Big and Bad » où encore « No Pain no Gain », les scénaristes Markus et McFeely ont flairé la bonne histoire en lisant des articles du Miami New Times et l'histoire du Sun Gym Gang !!! Un gang que personne n'aurait vu venir. Daniel Lugo n'a que la gym et le fitness pour lui, il n'y a rien de plus important à ses yeux que de maximiser son potentiel. Malgré une intelligence assez relative, il devient entraîneur en chef d'un club de fitness et esquisse l'espoir de vivre la grande vie, sauf qu’être coach ne rapporte pas assez !!! Un jour, après un colloque sur la motivation avec Johnny Wu, il lui vient la révélation ultime, il va kidnapper quelqu'un pour le voler et récupérer ainsi tout l'argent. Son choix se porte sur Victor Kershaw, un riche propriétaire à la langue bien pendue. Pour réussir dans son entreprise, il compte sur l'aide de deux amis, Adrian Dorbal et Paul Doyle qui vont suivre toutes les directives de Lugo, un plan en trois doigts qui va leurs rapportaient bien des ennuis.

    Michael Bay signe ici l'un de ses meilleurs films depuis plus de 15 ans, un film qui pourra je pense convaincre les plus sceptiques. Première chose qui convainc, c'est que ce film a un vrai message, une vrai portée. Michael Bay égratigne son Amérique chérie avec l'histoire de ces 3 mecs. Une façon démesuré de montrer que l'Amerique fabrique ses propres démons, le personnage de Lugo en est l'exacte démonstration par exemple, lui qui ne jure que sur le physique … Et ses potes explosent aussi leurs capitals connerie, en stéroïdes, en cokes, en putes avec comme seule idée de devenir riche ; renforcée par toute une culture pop qui glorifie des mafieux cubains (Scarface), des mafieux (Le Parrain) tout court où des gens d'en bas (Rocky ….) donnant ainsi comme direction tout et son contraires. Une confusion qui entraîne des histoires comme celle du Sun Gym Gang et surtout comme seule l'Amérique est capable d'en créer.

    Passons sur ce fond détonnant pour nous concentrer sur le reste. On aurait tendance à l'oublier mais Michael Bay sait raconter une histoire, quand il en a envie … Comme dans toutes les histoires de ce genre, la progression de l'intrigue est classique, présentation des personnages, de l'intrigue puis on passe de l'ascension à la descente en enfer de façon progressive et maîtrise. S'appuyant sur son histoire, il met en scène une comédie noire, lorgnant sur les Coen pour le coté absurde et surréaliste de l'histoire que l'on entend mais aussi un peu chez Tarantino pour la violence, tout cela avec l’excès et la générosité de Michael. C'est à dire qu'il n'a pas la finesse des deux cités précédemment, pourtant la réalisation habituelle de Bay sied à merveille au film, on ressent son coté clippeur, la photo est bien travaillée, il use de couleur assez flashy tout en gardant une teinte saturée. C'est généreux, excessif, jusqu'au boutiste dans sa façon de réaliser, usant de ralentis, de caméra à l'épaule, mais aussi de voix-off qui apporte un plus humoristique indéniable, d'une bande son éclectique et d'acteurs vraiment au top !!!

    Le casting du film est vraiment très « bon », alors que l'on ne les attendait pas à ce niveau la. Tout d'abord le trio mis en avant dans la promo est un mélange d'acteur confirmé et en devenir. Mark Wahlberg incarne le chef de bande, le mâle dominant en la personne de Daniel Lugo et on peut dire que pour cela, Mark Wahlberg c'est donné et a pris une masse considérable, un résultat important pour être crédible et il l'est. Comme Anthony Mackie, complètement transformé, son personnage est aussi naïf que dangereux et sa propension à suivre aveuglément Lugo ne l'aide pas. La grande surprise du film vient de l'excellent Dwayne Johnson, extravagant, drôle, touchant, une performance de choix pour un personnage aussi complexe qu'attachant qui n'hésite pas à faire preuve d'humanité, entre deux rails de coke. Un trio qui est bien accompagné avec Tony Shalhoub dit le Monk, un rôle hilarant où encore le vétéran Ed Harris qui pose un regard halluciné sur les faits qu'il découvre ...

    Il ne plaira pas à tout le monde c'est certain ... Pour les autres c'est certainement ce que Bay a fait de mieux depuis longtemps ....

    Site web:  http://inglouriouscinema.blogspot.fr/2013/09/no-pain-no-gain.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites