Les Ames vagabondes

    |  95 |
    J'aime:
    CROIRE, LUTTER ET AIMER POUR NE PAS LAISSER SON ESPRIT ÊTRE CONTRÔLÉ. - Andrew Nicoll, réalisateur du film choc Lord of War et de Time Out, adapte le roman éponyme de Stephenie Meyer, auteure de la saga Twillight. C'est la fin de l'espèce humaine mais Mélanie refuse d'être contrôlée. S'ensuit son combat courageux pour rejoindre l'homme qu'elle aime. Les âmes vagabondes raconte un premier amour tout en étant un film d'anticipation, et un véritable thriller de science-fiction.
    Affiche du film Les Ames vagabondes
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Les Ames vagabondes

    UTILISATEURS
    (3.4 pour 789 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 4min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Les Ames vagabondes : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Sublimes créatures
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Twilight - chapitre 5 : Révélation (2ème partie)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Twilight - chapitre 4 : Révélation (1ère partie)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Twilight - Chapitre 3 : hésitation
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Twilight - chapitre 2 : Tentation
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Twilight - Chapitre 1 : fascination
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Les Ames vagabondes

    La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, se trouve un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?

    Photos du film Les Ames vagabondes

    Ajouter une photo du film Les Ames vagabondes

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Les Ames vagabondes

    Listes avec le film Les Ames vagabondes

    Ajouter une liste au film Les Ames vagabondes
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    Liste de films sur l’amour impossible. De l’amour, oui ! Mais une belle histoire d’amour, un amour impossible ! Ces films, souvent adaptés d’un grand livre au Cinéma, ne racontent pas l’histoire d’amour...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Les Ames vagabondes
    jbbtr
    Le 30/07/2013
    1 critique
    coucou j'ai trouvé ce film vraiment hyper méga cool il est trop bien j'aime l'histoire d'amour et aussi tout dans ce film en fait mais je vous laissent découvrir en tout cas je le recommande fortement!!!!!!

    bobmorane75
    Le 10/09/2013
    245 critiques
    J’avais adoré le livre de Stephenie Meyer pour l’avoir relu plusieurs fois, et mon désir de le voir avait été exacerbé par l’attente de sa réalisation, surtout pour un tel blockbuster. L’occasion de le revoir en dvd m’a permis de me replonger dans l’univers. Loin d’être déçu, il était évident à l’avance qu’il ne pourrait pas être possible de retranscrire les 600 pages d’un tel monument en deux heures de film, sauf d’en faire une trilogie, qui aurait sans aucun doute été plus judicieux. Du coup, l’adaptation comporte de nombreuses différences, plus dans les détails qui ont leur importance et sur les protagonistes, que dans l’histoire elle-même, mais aussi dans la perception des sentiments et événements. Ainsi, la structure est bien respectée, de même que le déroulement des actions, et les personnages principaux sont bien à leur place. C’est surtout la subtilité et la sensibilité des émotions et des passions terriblement marquants qui sont trop atténués. L’ambiance est du coup plus froide, aseptisée et trop lisse. Il n’en reste pas moins vrai que le film est vraiment sympa, et dans lequel j’ai eu grand plaisir à retrouver les protagonistes, dans une belle histoire angoissante d’invasion de la Terre par des extraterrestres qui prennent possession de nos corps et nous emprisonnent dans notre corps. Quelle terrible sensation que d’être interné en nous même, et de ne plus pouvoir s’exprimer et agir par notre propre volonté. Andrew Niccol restitue donc bien cette sensation angoissante et étouffante, mais il donne trop de force de résistance à Mélanie, qui en réalité n’a que très peu d’emprise et de moyen d’intervenir sur Gaby, sauf par le truchement des sentiments amoureux et de toute l’humanité qui envahit à son tour l’âme de l’extraterrestre. La mise en scène, les paysages et les couleurs vives sur une musique intrigante donnent un sentiment de plénitude, qui angoisse d’autant plus que l’humanité est en voie d’extinction sans la moindre violence, ni fracas ni fureur. J’ai beaucoup aimé la métallisation à l’extrême aux couleurs brillantes des parasites, tels les voitures, motos, hélicos, et les reflets des pupilles qui sont effrayants. Quant à tous ceux qui n’ont ni lu le livre, vierges de toutes attentes et ressentis, l’histoire sous forme de thriller ne peut que leur plaire, tant l’histoire est passionnante. Notamment cette romance croisée dans un même corps, entre l’humaine et son amoureux, et l’hôte et un autre humain. Complexe mais astucieux et amusant. Enfin, le monde aussi étrangement calme et apaisé ressemble plus à une mort lente psychiatrique qui plairait à nombre de dictateurs.
    De fait, le film repose entièrement sur les belles épaules de Saoirse Ronan (Les Chemins de la liberté), dont il faut avouer qu’elle est encore excellente, combinant sensibilité et conviction, charme et talent. La trop belle Diane Kruger (Les adieux à la Reine) est puissante de beauté et d’envoûtement, réussissant à passer de la glaciale traqueuse à la vive et généreuse jeune femme. Il est vrai qu’e toutes les deux occultent pas mal leurs comparses, qui arrivent tout de même à tirer leur épingle du jeu grâce à leurs qualités. C’est le cas de Jake Abel (Numéro quatre) et Max Irons (Le chaperon rouge), ou Boyd Holbrook (Harvey Milk) et Scott Lawrence (The social network) qui sont très bien, mais de fait, en retrait. Quant William Hurt (J’enrage de son absence) est parfait, de même que le gamin Chandler Canterbury (After.life). J’aime beaucoup Emily Browning (Les intrus) qui reste marquante même avec un trop court rôle, ou comme Frances Fisher (Any day now).
    Le film Les âmes vagabondes d’Andrew Niccol, distribué par la Metropolitan Filmexport, est disponible depuis le 17 août 2013 en DVD. Il est proposé en version originale anglaise, et version française, avec des sous titres français et pour sourds et malentendants. Il est également proposé des bonus avec un making of plutôt sympa, composé d’entretiens avec les interprètes qui nous font part d’anecdotes sur la réalisation et leurs ressentis. Des scènes coupées et des commentaires audio sont un plus. Enfin, un entretien avec Stephenie Meyer, apporte son point de vue entre son livre et la réalisation avec sa passion communicative.

    Site web:  http://glandeurnature.over-blog.com/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites