Les Saphirs

Australie, 1968, trois sœurs aborigènes : Gail, Julie et Cynthia et leur cousine Kay, sont découvertes par Dave, musicien irlandais au caractère bien trempé, amateur de whisky et de soul music. Dave remanie le répertoire du groupe, rebaptisé "The Sapphires", et organise une tournée dans les zones de guerre du Vietnam du Sud. Dans le delta du Mékong où elles chantent pour les marines, les filles déchainent les foules, esquivent les balles et tombent amoureuses.

Sapphires (The)
Listes de films avec Les Saphirs
Destins de chanteuses au cinéma

Biopic et film musical aiment à se mélanger, pour accoucher de films dramatiques façon blockbuster. Les destins de chanteuses au cinéma s'incarnent ainsi sous la forme de drames interprétés par des actrices prêtes à tout : on pense à La Môme, film sur Edith Piaf (qui valut à Marion Cotillard l'Oscar de la meilleure actrice), à Dalida (avec Sveva Alviti), à Callas Forever (sur la chanteuse d'opéra Maria Callas), à Dreamgirls (avec Beyoncé Knowles), sur The Supremes ou à Judy, consacré au tour de chant de Judy Garland. Parfois, musique et chanson empruntent la voie, au cinéma, du film d'auteur semi-expérimental : Barbara (pour lequel Jeanne Balibar gagna le César de la meilleure actrice) ou Nico, 1988 restent des exemples. Et parfois, un documentaire musical suffit : les portraits d'artistes Amy (sur Amy Winehouse) ou Whitney (sur Whitney Houston), présentés au Festival de Cannes, ou le célèbre In bed with Madonna, ont été salués. Parmi les meilleurs films biographiques ou les meilleurs documentaires, les interprètes vocales féminines se taillent leur place. Et au sein des meilleurs films sur des chanteuses, on remarque que certaines histoires, telle celle racontée dans le remake de A Star Is Born (avec Lady Gaga), ne meurent jamais...

Sorties cinéma de la semaine du mercredi 8 Août 2012
Semaine chargée ! Mêlant guerre, histoire et vampires, un Abraham Lincoln remixé tranchera des têtes de suceurs de sang. Nous avons encore le droit à un énième film de danse urbaine (street dance, sexy dance...) qui peut être divertissant pour les chorégraphies et les mises en scène, mais on peut s'attendre à devoir supporter une histoire bien lourde et "cucu la praline" au possible. Stephen Frears nous sert une comédie légèrement décalée, sur une strip qui se met aux paris plus ou moins légaux. Si ce n'est un casting de blockbuster US, le film semble rafraîchissant à souhait. Un film qui peut être vraiment surprenant sera Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare. Malgré son titre à rallonge, cette mi-comédie mi-film catastrophe semble être un peu barré. Espérons que ça tienne ses promesses et surtout que cela ne se finisse pas en Happy End américanisé à vomir. C'est 4 aborigènes qui poussent la chansonnette sur fond de guerre au Viet-Nam, place de la femme, premiers amours et racisme. Légèreté et accomplissement seront les fils conducteurs. Mais pour ce qui sera du grand délire et de la comédie la plus déjantée, il faudra courir voir My Best Men. Les garçons d'honneur les plus pourris et les plus dingos pour un mariage en folie. Les films français seront plus intimistes cette semaine. Avec A coeur ouvert avec Juliette Binoche, Voie Rapide ou le film de Renaud Cohen, le contre poids aux comédies est assuré. Pas assez de soir dans la semaine pour tout aller voir !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites