Les Hommes Libres

1942, Paris est occupée par les Allemands. Younes, un jeune émigré algérien, vit du marché noir. Arrêté par la police française, Younes accepte d’espionner pour leur compte à la Mosquée de Paris. La police soupçonne en effet les responsables de la Mosquée, dont le Recteur, Si Kaddour Ben Ghabrit, de délivrer de faux-papiers à des Juifs et à des résistants. A la mosquée, Younes rencontre le chanteur d’origine algérienne Salim Halali. Touché par sa voix et sa personnalité, Younes se lie d’amitié avec lui. Il découvre rapidement que Salim est juif. Malgré les risques encourus, Younes met alors un terme à sa collaboration avec la police. Face à la barbarie qui l’entoure, Younes, l’ouvrier immigré et sans éducation politique, se métamorphose progressivement en militant de la liberté.

Hommes libres (Les)
Listes de films avec Les Hommes Libres
La Résistance française sous l'occupation
Traiter la Résistance française sous l'occupation pendant la seconde guerre mondiale au cinéma revient à ouvrir un domaine aussi vaste qu'épineux, enfoui dans la mémoire collective nationale. Il est en effet délicat de se prêter à l'exercice de la reconstitution de faits dont beaucoup se réclament mais n'impliquant finalement qu'une part très mineure de la population, tout en ayant la volonté de saluer des faits courageux voire héroïques accomplis par des gens ordinaires. Cette dernière caractéristique, bien que très favorable dans le processus de narration des films, représente un risque dans le contexte ici présent, comme par exemple tomber dans le manichéisme, la complaisance, l'idéalisme ou bien encore la caricature. Plutôt que de juger un film à part entière quant au type de rapport qu'il entretien avec les faits de Résistance, il apparaît plus intéressant de les appréhender dans leur diversité d'approche via une liste thématique, afin de saisir avec plus d'efficacité les différentes facettes de cette tragique période.
Sorties cinéma de la semaine du mercredi 28 septembre 2011
C'est dans l'air du temps de briser l'omerta sur l'accouchement, cet heureux événement qui n'en reste pas moins une rude épreuve pour le couple, et dans la vie d'une femme. En tout cas, Louise Bourgoin et Pio Marmaï se livrent très bien au jeu du jeune couple très vite parents, dans le dernier film de Rémi Bezançon, adaptation juste et drôle du livre Eliette Abecassis. Mais les heureux événements, cette semaine, sont nombreux. On a hâte de découvrir Un été brûlant, de Philippe Garrel, où Louis Garrel et Monica Bellucci sont pris dans un trio amoureux; c’est le retour à l’écran de Tahar Rahim, la révélation du Prophète, dans « Les Hommes libres », d'Ismahël Ferroukhi, une histoire d’amitié en pleine occupation et résistance en 1943. Un autre homme libre et d’aujourd’hui, le réalisateur iranien Jafar Panahi, dans "Ceci n'est pas un film", documentaire engagé sur sa condamnation pour avoir fait usage de la liberté d'expression dans son pays. Sortent également "We need to talk about Kevin", avec Tilda Swinton, qui fait face à l'épreuve du suicide de son enfant; Et Notre Paradis, de Gaël Morel, l’histoire de deux amants qui se prostituent et volent leurs clients. Côté musique, deux propositions bien différentes: les fans de la série sur les gospels qui fait un carton, ne rateront pas Glee on Tour. Et si vous voulez plus de poésie, un film venue du froid, Pure, l'histoire d'une jeune femme bouleversée par sa rencontre avec Mozart. Du choix, profitez en, et bon cinéma !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites