Les Bien-aimés

    |  6 |
    J'aime:
    Affiche du film Les Bien-aimés
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Les Bien-aimés

    UTILISATEURS
    (3.6 pour 29 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 25min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Les Bien-aimés : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Les Chansons d&#039;amour
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Homme au bain
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mes séances de lutte
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Emmène-moi
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Métamorphoses
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Guerre est déclarée
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Les Bien-aimés: ADN

    Top Films:
    Courant, Mouvement et Ecole cinématographique Post nouvelle vague française
    Thématiques Relations de couple

    Synopsis du film Les Bien-aimés

    Dans les années 60, Madeleine quitte Paris pour rejoindre son nouveau mari Jaromil à Prague. L'arrivée des chars russes dans la ville marquera leur séparation et Madeleine rentrera en France. Dans les années 90, Véra, la fille de Madeleine, tombe amoureuse à Londres d'Henderson qui, lui, se sent incapable de l'aimer. Madeleine et Vera chantent à tour de rôle la fin du vingtième siècle, avec une légèreté têtue, sans laquelle elles risqueraient bien de succomber.

    Photos du film Les Bien-aimés

    Ajouter une photo du film Les Bien-aimés

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Les Bien-aimés

    Listes avec le film Les Bien-aimés

    Ajouter une liste au film Les Bien-aimés
    On ne prend pas les mêmes, certes, mais on recommence! Votez tout au long de l'année pour les films qui vont jalonner - et marquer - VOTRE année 2011. A vos clics, et bons films!
    Se confronter au cinéma d'auteur revient souvent à se plonger dans des films au style reconnaissable, à la mise en scène ambitieuse, et au scénario doté d'enjeux profonds. Dans ce champ, beaucoup...
    Comment faire pour qu'une relation de couple dure ou marche tout simplement ? Qu'est-ce qui fait que c'est cette personne et pas une autre ? Des centaines de films plus tard, le mystère reste...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Les Bien-aimés
    summerday
    Le 25/09/2011
    164 critiques
    Les Bien-Aimés, le nouveau film de Christope Honoré, est très agréable. On passe un bon moment, même s'il est un peu trop long, peut-être un quart d'heure de trop. L'histoire débute dans les années 60' avec Madeleine, une vendeuse de chaussures aux mœurs légères qui rencontre Jaromil, un médecin tchèque. Leur liaison est passionnée et nous fait voyager de Paris à Prague. Madeleine, jouée par Ludivine Sagnier, puis Catherine Deneuve, est une femme séductrice, qui se fiche des conventions, une belle amoureuse. Sa fille Véra est plus désabusée. Elle entretient une liaison occasionnelle avec son ami et collègue Clément (Louis Garrel), qui lui l'aime, et tombe amoureuse d'un américain homosexuel rencontré dans un club londonien (Paul Schneider). Chiara Mastroianni est renversante dans ce film. Jusqu'à aujourd'hui elle ne m'avait pas tellement séduite et j'avais même l'impression qu'elle endossait toujours des rôles sinistres. Or, là, on la découvre dans une scène chorégraphiée endiablée suivie par une scène d'ivresse très amusante. Elle irradie et est très joliment filmée. Après Londres et Paris on la retrouve à Montréal. Je n'ai pas tellement aimé cette partie car l'intrigue tombe probablement dans le cliché. Cependant cela amène une gravité indéniable au film qui s'achève sur une note plutôt défaitiste ainsi que sur un clin d'oeil qui nous renvoie au début du film, plus léger, plus insouciant. À travers les portraits de ces personnages, et notamment une mère et sa fille, le cinéaste esquisse les silhouettes de plusieurs générations aux mentalités et aux idéaux différents. Le temps passe, la société évolue, les amours aussi. Bien sûr tout ceci est traité de façon légère, en partie grâce aux chansons, mais la morale n'est pas uniforme, c'est bien.

    Ce n'est pas l'un des meilleurs films de l'année mais il propose quelque chose de très intéressant avec son histoire aussi pétillante que mélancolique. Le dosage entre les deux est plutôt réussi et l'on s'attache aux personnages. Il faut dire à ce sujet que le réalisateur est très malin car les deux héroïnes pourraient paraître assez insupportables s'il ne nous les amenait pas d'abord par des scènes cocasses et très drôles. Il nous séduit d'emblée pour mieux développer leurs défauts par la suite, c'est bien joué! Madeleine en particulier est une sacrée chipie, aussi bien à vingt ans qu'à plus de soixante et c'est assez réjouissant de voir Catherine Deneuve dans ce rôle!

    Je le conseille à ceux qui avaient aimé Les chansons d'amour! C'est assez proche dans l'esprit mais le scénario est probablement plus élaboré, et les personnages plus piquants.

    filou49
    Le 01/01/2012
    148 critiques
    Il faut dire que par rapport aux Chansons d'amour, Les biens aimés est porté par une ambition énorme: retracer, sur près de 40 ans, une carte du tendre à travers les générations et les lieux (Paris, Prague, Londres, Reims) et en se focalisant sur les histoires d'amour d'une fille de 20 ans dans les années 60, puis celles de sa fille des décennies plus tard.

    Et ce coup ci, les situations, les dialogues et le jeu des acteurs (Garel excepté, j'ai un vrai problème avec l'interpétation si décalée de ce type) touchent par leur justesse et leur pertinence. Et une fois encore, les morceaux chantés qui ponctuent ces scènes surviennent à chaque fois tellement naturellement et surtout, Beaupain n'a absolument rien perdu de sa patte (qu'on reconnait dès les premières notes et les premiers mots, la marque des plus grands) et de son excellence à trouver des textes et des mélodies qui s'imbriquent parfaitement avec l'histoire racontée sous nos yeux. Plusieurs fois, un "wouah" d'admiration s'est échappé de mes lèvres devant la beauté des rimes, des mots et des mélodies choisis, et dans ces moments là, le palpitant s'envole et les yeux se mouillent.

    Bon, évidemment, et même si certains passages avec Michel Delpech et Milos Forman allègent un peu l'atmosphère, la teneur d'ensemble, et notamment la fin est quand même bien sombre. Si l'on passe sa vie à se bruler les ailes au jeu de l'amour et poursuivre l'homme qui ne nous convient pas, le bonheur ne peut frapper à la porte, et la solitude de devenir la seule compagne qui vaille le coup. Et cela, la dernière chanson murmurée superbement par Catherine Deneuve (dont j'apprécie de plus en plus le jeu d'actrice pour le coup) ne fait que nous le confirmer. Mais personnellement, j'ai toujours trouvé aux oeuvres les plus tristes le plus de beauté et de force émotionnelle, donc évidemment, cela ne m'a pas gêné outre mesure, bien au contraire.

    Site web:  http://www.baz-art.org/archives/2011/09/01/21892629.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites