La 317ème section

En 1954, en pleine guerre d'Indochine, la 317ème section locale supplétive composée de Laotiens, doit abandonner le petit poste de Luong Ba à la frontière du Laos, et rallier Lao Tsaï à 150 kilomètres plus au sud, à travers la forêt hostile et les forces Viêt-Minh qui déferlent sur les Français. Elle est commandée par quatre officiers et sous-officiers français, dont le jeune sous-lieutenant Torrens qui est secondé par l'adjudant Willsdorff, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Au cours de cette fuite ponctuée d'embuscades et de morts, le respect hiérarchique qui unissait les deux hommes se transforme en amitié.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites