Incendies

    |  24 |
    J'aime:
    DEUX LETTRES POSTHUMES, UNE EXISTENCE BOULEVERSÉE. - A la mort de leur mère, Jeanne et Simon découvrent que leur père n'est pas mort et qu'ils ont un frère dont ils ignoraient l'existence. Ensemble, ils décident de partir au Moyen-Orient sur les traces de leur passé, afin de les retrouver. Oscar et César du meilleur film étranger, Incendies, réalisé par Denis Villeneuve, est un drame poignant et bouleversant, qui suit la quête acharnée d'un frère et une soeur pour découvrir les mystères de leur passé.
    Affiche du film Incendies
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Incendies

    UTILISATEURS
    (4.05 pour 188 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Canada,France
    DUREE:
    2h 10min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Incendies : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Soleil Battant
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Littoral
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Go Home
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Americano
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mémoire dans la chair (La)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Vivants
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Incendies

    A la lecture du testament de leur mère, Jeanne
    et Simon Marwan se voient remettre deux enveloppes : l’une destinée à
    un père qu’ils croyaient mort et l‘autre à un frère dont ils ignoraient
    l’existence.
    Jeanne voit dans cet énigmatique legs la clé du silence
    de sa mère, enfermée dans un mutisme inexpliqué les dernières semaines
    précédant sa mort. Elle décide immédiatement de partir au Moyen Orient
    exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien…
    Simon,
    lui, n’a que faire des caprices posthumes de cette mère qui s’est
    toujours montrée distante. Mais son amour pour sa sœur jumelle le
    poussera bientôt à rejoindre Jeanne et à sillonner avec elle le pays de
    leurs ancêtres sur la piste d’une mère bien loin de celle qu’ils ont
    connue.

    Photos du film Incendies

    Ajouter une photo du film Incendies

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Incendies
    Incendies BA VF
    Bande-annonce VF
    5953 Vues

    Listes avec le film Incendies

    Ajouter une liste au film Incendies
    On ne prend pas les mêmes, certes, mais on recommence! Votez tout au long de l'année pour les films qui vont jalonner - et marquer - VOTRE année 2011. A vos clics, et bons films!
    Dans les salles, ce mercredi: L'Arbre de Julie Bertucelli, l'histoire d'une famille marquée par la mort prématurée du père. C'est l'occasion pour nous de révisiter le thème du deuil...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Incendies
    summerday
    Le 02/02/2011
    164 critiques
    Dès la première image d'Incendies, le film de Denis Villeneuve, le cinéaste nous emmène dans un ailleurs mystérieux et tendu. Sur la musique de Radiohead (You and whose army) on nous propulse immédiatement dans une scène déroutante. De jeunes garçons, pieds nus dans la poussière, à qui l'on rase les cheveux. Dans un Moyen-Orient indéfini. La caméra s'attarde sur l'un d'entre eux, qui semble nous fixer directement, presque de façon effrontée. Comme s'il nous prenait à témoin?

    Puis on arrive au Canada, dans un cabinet de notaire. Un frère et une sœur assistent à l'ouverture du testament de leur mère. Le notaire, qui a aussi été son patron pendant dix-sept ans, leur lit ses dernières volontés : les jumeaux reçoivent deux lettres, qu'ils doivent remettre à leur père et à leur frère.

    Les rancœurs envers cette mère refont surface. Jeanne et Simon sont suspicieux puis sous le choc car ils ne se connaissaient pas d'autre famille. Très vite Jeanne accepte de partir sur les traces de cette mère distante, afin de comprendre le mutisme dans lequel elle s'était enfermée durant ses derniers jours. Simon, lui, est réticent, mais il finira par remplir son rôle aussi, à la demande de sa sœur. À partir de ce moment le film alternera les récits des jumeaux avec celui de leur mère, parallèles contrastés ou qui semblent soudain fusionner.

    Implacable et terrible comme une tragédie grecque, le film est un drame familial qui embrasse un conflit situé au Moyen-Orient. Il le dénonce et évoque avec dureté ses conséquences : comment il brise des destins, et surtout l'absurdité et l'horreur qui en naissent. Ce petit garçon du premier plan nous le retrouverons par la suite, et je crois que ce qu'il voulait nous dire c'était "Voilà ce qu'on nous fait. Voilà comment on en arrive là".

    Le destin de Nawal est brisé, à tout moment. Dès le moindre instant de répit la guerre la bouscule, lui prend ses enfants, son amour, ses idéaux. Voilà un magnifique portrait de femme pliée sous le poids des fanatismes, qui pourtant ne cède pas.

    Le film vous prend au tripes, c'est très fort, et même si toute l'action se déroule dans un lieu imaginaire, tout nous rappelle sans cesse des conflits réels, actuels ou passés. À travers le parcours des jumeaux et le destin de Nawal et son fils disparu, nous recevons la cruauté et la folie de la guerre en pleine face. C'est très violent, et on a très souvent la gorge nouée, quand les larmes ne coulent pas carrément. La fin du film est un message de paix et de pardon à la poésie exceptionnelle qui nous rappelle que ce récit repose aussi sur les idées de promesse et de sacré, pas seulement sur l'horreur de l'histoire. Il faut saluer les acteurs, tous très impressionnants, Lubna Azabal en tête, mais aussi l'histoire écrite par Wajdi Mouawad et enfin le talent de Denis Villeneuve qui donne sa vitalité à ce texte grâce à une réalisation impeccable. Plans, lumière, cadrages, mais surtout le rythme sont maîtrisés.

    Je n'en révélerai pas davantage sur l'intrigue. Il faut le voir, pour comprendre que 1+1 peut égaler 1 et non pas 2.

    Yuko
    Le 12/04/2011
    269 critiques
    Adapté de la magnifique pièce de théâtre de Wajdi Mouawad, Incendies sublime le thème de la mémoire inter-générationnelle, celui des liens du sang et de la transmission. Voyage incendiaire dans le passé de leur mère, Jeanne et Simon découvriront l'horreur de la guerre et les choix de vie d'une femme qu'ils pensaient connaître.
    Pudique mais sans détour, Incendies frappe le spectateur par sa force autant que par la sensibilité avec laquelle il dévoile les émotions. Véritable pierre angulaire de la recherche identitaire, le film devient porte parole d'un destin, celui construit par l'histoire de sa famille.
    Quand la transmission passe nécessairement par la recherche de son passé, la quête de l'impossible pardon devient une donnée de vie nécessaire.
    Une tragédie âpre et forte, magistralement filmée. Sublime !

    Site web:  http://art-enciel.over-blog.com/article-incendies-de-denis-villeneuve-71562565.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites