Buried

    |  25 |
    J'aime:
    - Claustrophobes, passez votre chemin. Rodrigo Cortés nous entraîne, avec Buried, dans un thriller angoissant et haletant filmé en huis clos... six pieds sous terre. Durant 1h35, on y suit Paul, entrepreneur américain pris en otage par des Irakiens et enterré vivant, dont le seul contact avec l'extérieur est un téléphone à moitié rechargé...
    Affiche du film Buried
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Buried

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.25 pour 194 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Etats-Unis,Espagne
    DUREE:
    1h 35min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Buried : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Kidnapping
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Phone Game
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Effraction
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Locked
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Paranormal Activity 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Panic button
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Buried

    Ouvrez-les yeux. Vous êtes dans un espace clos, sous 1 tonne de terre
    irakienne avec 90 minutes d’oxygène et pour seule connexion vers
    l’extérieur un téléphone portable à moitié rechargé. Tel est le destin
    de Paul, un entrepreneur Américain pris en otage et enfermé dans une
    boîte. Le temps file et chaque seconde qui passe le rapproche d’une mort
    certaine…

    Photos du film Buried

    Ajouter une photo du film Buried

    Critiques Blog du film Buried

    phil_sine
    Le 08/11/2010
    53 critiques
    Film concept plutôt futé et finalement assez réussi, "Buried" raconte le calvaire de Paul, pauvre civil américain (ou plutôt « civil américain pauvre ») pris dans une embuscade en Iraq et enterré vivant par des "terroristes", qui menacent de le laisser mourir là s’il ne convainc pas les siens de verser une rançon. Prisonnier de sa boîte, il dispose alors de quelques heures pour essayer de se sortir de cet enfer claustrophobique. On assiste à 1h30 de film entièrement tourné de son point de vue, à l'intérieur de son cercueil. Malin, le scénario affuble le personnage d'un téléphone portable qui lui permet de garder le "contact" avec le monde extérieur. Celui-ci possède même une option caméra vidéo, alors on vous laisse imaginer le truc...

    Bien sûr, le film reste avant tout un pur exercice de style. Virtuose, certes, mais cantonné au seul défi qu’il s’est lancé, qui procure son petit effet, c’est vrai. D'inspiration hitchcockienne, le concept de mise en scène (façon "Lifeboat", qui se déroule entièrement sur un canot de sauvetage en pleine mer, ou "La corde", qui donne l'illusion d'un seul et même plan séquence de 90 minutes dans un unique appartement) sait rivaliser de trouvailles diverses et surprenantes pour garder le spectateur en haleine !

    (suite de la critique en suivant le lien ci-dessous)

    Site web:  http://cinematheque.over-blog.net/article-buried-de-rodrigo-cortes-espagne-2010-60317308.html

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Buried
    Buried Bande-Annonce
    Bande-annonce VF
    18036 Vues
    Buried - BA VO
    Bande-annonce VF
    1052 Vues

    Listes avec le film Buried

    Ajouter une liste au film Buried
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    Le thriller psychologique est un genre très répandu au cinéma. Souvent adapté à partir de roman ou tiré de livres ce genre est apprécié par tous les spectateurs de cinéma. Les ingrédients qui composent le...

    Se retrouver bloqué, et isolé, par la neige, ou par l'espace infini, ou s'enfermer pour fuir les démons, les tueurs fous ou la fin du monde : cauchemar...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Buried
    cristal
    Le 07/11/2010
    211 critiques
    Il y a au moins une chose qu'on ne pourra pas reprocher à ce premier film très maîtrisé, c'est qu'il joue le jeu du huis-clos jusqu'au bout, à la grande surprise générale. Car en 90 minutes, pas un plan ne se déroule en dehors de cet espace exigu qu'est le cercueil. Jouant brillamment sur l'impossibilité de mouvements et les réactions émotionnelles poussées, Rodrigo Cortés mène de bout en bout un film-concept qui sait généralement éviter les pièges de toute conceptualisation. Dénué, en toute logique, de scénario comme de mise en scène (si ce n'est quelques variateurs de sources lumineuses et de couleurs pour ne pas lasser les pupilles), "Buried" fait toutefois preuve d'une inventivité assez renversante pour faire progresser la dramaturgie en ligne droite qu'offre la trame minimaliste ; le rapport au temps et l'épreuve de communication à laquelle est voué le héros (sans oublier les enjeux physiques à surmonter tels que la suffocation, la soif, les crampes et... une autre petite surprise) fait tout le timing du film et son possible rythme. Si le début patine pour représenter les convictions du cinéaste (politiques parfois, mélodramatiques souvent) et du huis-clos (quels moyens pour s'en sortir?), la suite offre un lot de séquences suffisamment efficaces pour faire oublier le fait qu'elles sont au final évidentes et qu'il était difficile d'imaginer d'autres situations puisque le pitch limite l'ensemble des contributions dramaturgiques, la seule assurément valable sur la durée étant l'interprétation déterminée de Ryan Reynolds. "Buried" troque parfois son allure asphyxiée contre des coups de gueule bienvenus envers l'hypocrisie d'une Amérique qui nous semble d'autant plus coupable qu'il nous est cette fois impossible de la voir. Le travail d'imagination qui se développe chez le spectateur en supposant des visages sur les voix téléphoniques qui maintiennent une bonne partie du film, fait réfléchir sur le pouvoir immatériel du cinéma et prouve qu'une vraie direction scénaristique peut avoir plus d'efficacité qu'une quelconque esthétique. Il y a aussi dans "Buried" quelques passages heureux liés à la personnalité du protagoniste (car comment maintenir sinon l'alternance de gros plans un héros américain enfermé dans un tombeau?!), notamment ce moment émouvant où, en pleine panique, s'échange une conversation avec sa figure maternelle atteinte d'Alzheimer. Autrement, le film accumule, plus ou moins adroitement, une tension palpable, parfois hystérique, souvent électrique, jusqu'à l'effrayant point final de cette plongée dans les entrailles de l'Amérique post-11 Septembre...

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    summerday
    Le 08/12/2010
    164 critiques
    J'ai vécu une belle expérience cinématographique avec le film Buried.

    Paul Conroy (comment oublier ce nom après le film?) est conducteur de camions en Irak. Après un assaut où ses collègues sont massacrés, il se retrouve kidnappé et pour cela enfermé dans un cercueil, sous terre. Lorsqu'il se réveille, après la découverte de sa situation cauchemardesque, il se rend compte qu'il ne possède qu'un téléphone, un briquet et quelques autres objets pour essayer de survivre et demander de l'aide. Une folle course-poursuite contre le temps va se mettre en place.

    L'idée de départ est hallucinante. Il fallait de l'audace pour essayer de vendre à un studio ou aux producteurs un film "avec un gars dans un cercueil et rien d'autre". Sacré coup de poker à mon avis qui aurait pu mal finir. Bien au contraire le cinéaste a relevé le défi avec brio et réalise un exercice de style de haute volée. L'acteur se meut en contorsionniste car seuls quelques mouvements lui sont permis dans cette boîte, et la caméra se place partout pour essayer de saisir ses attitudes et rendre au mieux l'angoisse de cette situation. Les réactions du spectateur sont celles d'un film d'action : il s'accroche à son siège, il a envie de crier une directive à l'acteur tellement la pression est intense, il se prend d'empathie pour ce personnage et sursaute à toute nouvelle péripétie. Et pourtant à aucun moment la caméra ne sort de cette tombe. Le seul contact avec le monde extérieur se fait grâce au téléphone. À plusieurs reprises le spectateur se retrouve face à un écran complétement noir, chose rare au cinéma, qui déstabilise plus qu'on ne le croit.

    Sur le propos du film, il y aurait aussi beaucoup de choses à dire. Avec une économie de moyens incroyable le film lorgne du côté des meilleurs thrillers politiques. Il dénonce la lenteur des administrations, la cruauté des systèmes d'assurance, le dénis politique, l'embourbement d'une guerre qui a perdu toute logique, et un système parfois si absurde qu'il en devient irréel. C'est d'une violence implacable, et on ressort vraiment choqué.

    Le générique nous permet de nous remettre un peu de nos émotions, bien qu'il soit tout aussi intriguant, avec cette musique un peu trop guillerette après un tel film, et qui n'est sans doute pas anodine.

    Le film est très efficace et réussi. À voir!

    Site web:  http://summerday.hautetfort.com/archive/2010/12/07/six-pieds-sous-terre.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites