Were the world mine

    |  3 |
    J'aime:
    Affiche du film Were the world mine
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Were the world mine

    BLOG
    UTILISATEURS
    (4.3 pour 8 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 35min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Were the world mine : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Hannah Montana, le film
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Little Miss Sunshine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Saved !
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Edge of Seventeen
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Clueless
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film West Side Story
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Were the world mine

    Alors qu'il répète son rôle pour la comédie musicale de fin d'année
    de son lycée, Timothy, un jeune gay malmené par ses camarades, découvre
    la recette d'un philtre d'amour. Qui devra tomber amoureux de lui au
    premier regard ? Ce sera Jonathon, charmant, sportif et...
    hétérosexuel, qui sera l'élu de son coeur. Et ça marche. Tellement bien
    que Timothy transforme peu à peu les habitants de sa petite ville en
    amoureux transits et... homosexuels.

    Photos du film Were the world mine

    Ajouter une photo du film Were the world mine

    Critiques Blog du film Were the world mine

    phil_sine
    Le 13/02/2010
    53 critiques
    Si l’on peut être gêné, les premières minutes, par la cruelle modestie du budget de ce film qui point ici ou là, c’est une chose que l’on oublie très vite par la suite, tant le film s’enflamme de génie et d’audaces inattendues, comme autant d’odes à une excitante liberté de cinéma ! Qu’on se le dise, malgré sa confidentialité sur les écrans et une presse peu élogieuse, « Were the world mine » est une œuvre majeure dans une offre cinématographique (surtout américaine) de plus en plus standardisée : l’étonnant souffle qui traverse le film nous offre une occasion inespérée de prendre un grand bol d’air, plein de plaisir, de bonheur et de tolérance !

    Ce premier film de Tom Gustafson nous conte le quotidien du jeune Timothy, adolescent un peu malmené au lycée à cause de son homosexualité. Poussé par une prof de littérature aux allures de fée (l’actrice Wendy Robie est très bien), il se présente aux auditions pour le spectacle de l’école, qui est une adaptation du « Songe d’une nuit d’été » de William Shakespeare. Il décroche le rôle principal et découvre dans les vers shakespeariens de son livre la recette d’un philtre d’amour, qu’il voudrait utiliser pour conquérir l’amour de Jonathon, l’élu de son cœur. Les choses ne tournent pas totalement comme prévues et une vague d’amour gay et lesbien gagne bientôt toute la ville, ouvrant l’esprit de ceux qui le gardait jusque-là si fermé…

    Ce qui saute tout de suite aux yeux dans « Were the world mine », c’est la mise en scène très audacieuse et complètement folle de l’ensemble ! Avec si peu de moyens et quatre semaines de tournage, parvenir à un tel résultat demeure une gageure incroyable et admirable… Entre teenage movie et comédie musicale, entre tendre drame et fantaisie shakespearienne, le film s’emporte dans tous les styles et explore des formes tout à fait nouvelles. La plus belle idée demeure sans doute les nombreux passages chantés, faisant basculer le film dans la plus vivifiante des comédies musicales : le kitsch éclatant et coloré y est parfaitement assumé et les chorégraphies sont sensuelles et libérées. Chaque séquence musicale reflète généralement les rêveries et fantasmes du jeune gay, qui sont souvent habilement interrompus par un retour brutal à la réalité, plus sèche et moins heureuse. On pense au théâtre, on pense à une fantaisie fantastique, on pense surtout qu’on est en train d’assister à la naissance d’un genre parfaitement nouveau ! Les chansons sont adaptées des textes de la pièce de Shakespeare et sont merveilleusement interprétées par les acteurs du film, tous aussi inconnus qu’attachants et talentueux… Entre le « Moulin rouge » de Baz Luhrmann et « Beautiful thing » d’Hettie MacDonald, Gustafson parvient à percer une voie magistrale, pleine d’énergie et de douceur, qui fait vraiment chaud au cœur !

    Tantôt émouvant, tantôt gay (et très joyeux), le film n’est pas seulement un choc esthétique, mais également un superbe traité de tolérance prenant la forme d’une belle et enivrante fantaisie… Le jeune héros du film répand l’amour avec sa fleur tout autour de lui, un peu comme dans un rêve éveillé. Quand les choses rentrent dans l’ordre à la fin du film, on se demande au fond si tout cela a réellement existé, si tout n’a finalement pas été qu’un songe, exactement comme dans la pièce de Shakespeare. Un détail nouveau, cependant, laisse à penser que quelque chose est véritablement advenu : Timothy est sur le point, visiblement, de connaître l’amour… C’est alors que l’on quitte le film à regret et que l’on retient une dernière fois le visage de Tanner Cohen, jeune acteur et chanteur plein de talent, à la plastique plus charmante que belle (un peu à la façon d’un Joshua Jackson dans « Dawson »… admirez la référence !) et à la voix divine, rappelant celle de Ewan McGregor dans « Moulin rouge »… Un immense coup de cœur !

    Site web:  http://cinematheque.over-blog.net/article-were-the-world-mine-de-tom-gustafson-etats-unis-2010--44036250.html

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Were the world mine
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Were the world mine

    Ajouter une liste au film Were the world mine
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    La comédie musicale dans le cinéma américain s'inspire très souvent des comédies musicales théâtrales à succès de Broadway. A l'âge d'or de ce genre cinématographique, deux acteurs s'y...

    Des premiers films de Gus van Sant (Mala noche, My own private Idaho) à Boy erased, en passant par Philadelphia ou I Love You Phillip Morris, l'homosexualité masculine...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Were the world mine
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites