The Informant !

    |  1 |
    J'aime:
    - Un beau jour, Mark Whitacre décide de dénoncer les pratiques illicites de la compagnie agroalimentaire ADM. Pour cela, il devra apporter les preuves concrètes et porter un micro. Pour Mark, il est temps de jouer aux agents secrets ! Porté par Matt Damon, The Informant ! est un thriller comique délirant, à la mode des seventies.
    Affiche du film The Informant !
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    The Informant !

    UTILISATEURS
    (2.5 pour 41 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 48min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    The Informant ! : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Confessions d&#039;un homme dangereux
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Agent zéro zéro
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Jeux d&#039;espions
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Vengeance dans la peau
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Piégée
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Syriana
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    The Informant !: ADN

    Synopsis du film The Informant !

    Quelle mouche a donc piqué Mark Whitacre ? Pourquoi un des cadres supérieurs les plus brillants du géant agroalimentaire Archer Daniel Midlands (ADM) décide-t-il soudain de dénoncer les pratiques de sa société et de devenir le chevalier blanc du consommateur ? Se prend-il pour un justicier ? Un héros ? Espère-t-il une médaille ou la reconnaissance éternelle du bon peuple ? Avant d'obtenir tout cela, Whitacre va devoir fournir au FBI des preuves concrètes des manœuvres illicites d'ADM. Porter un micro, jouer les agents secrets… L'ennui, c'est qu'il a tiré lui-même des profits non négligeables desdites manœuvres, et que son témoignage, pour le moins… fluctuant, risque fort de compromettre le travail des enquêteurs. Peut-on se fier à cet homme à l'imagination galopante ? Y a-t-il la moindre parcelle de vérité dans ses allégations ?

    Photos du film The Informant !

    Ajouter une photo du film The Informant !

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de The Informant !
    3064 Vues
    794 Vues

    Listes avec le film The Informant !

    Ajouter une liste au film The Informant !
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...
    Etant donné que l'entreprise occupe une place de plus en plus importante dans la vie moderne, les cinéastes commencent de plus en plus à mettre en scène l'évolution vertigineuse des sociétés...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film The Informant !
    cristal
    Le 02/10/2009
    211 critiques
    Le jour où l'on saura vers où se dirige Soderbergh, le cinéma nous paraîtra bien plus simple. Le jour où il ne fera que des bons films, peut-être aura-t-il plus d'importance qu'il n'en a déjà dans le cinéma contemporain. Contemporain, ce cinéaste atypique et touche-à-tout l'est assurément. Expérimental ("The Bubble" ou le récent "The Girlfriend Experience") ou grand public ("Hors d'Atteinte" et la série des "Ocean's"), analyste historique et sociologique ("Che", "Traffic") ou entre deux eaux, populaire et décalé, confortable et incompréhensible, comme "The Informant!", l'histoire d'un mythomane, pour résumer. N'y allons pas par quatre chemins : le plaisir tient avant tout sur Matt Damon, savoureux et méconnaissable quand on voit le ravin qui le sépare entre l'énergie d'un Jason Bourne et le bide plein de maïs de ce cadre sup de l'agro-alimentaire. Sa capacité à endosser un peu n'importe quel rôle, sans jamais faire n'importe quoi, prouve qu'il est bien l'un des plus talentueux comédiens américains de sa génération. Les dialogues aussi, piquants comme du maïs trop cuit, craquent sous les dents et font leur effet. "The Informant!", pour le reste, fonctionne et ne fonctionne pas dans le même temps. Tout est basé sur le décalage : sur une situation importante dans le cinéma de genre, la musique se fait big band à la Tex Avery. D'un discours mathématique auquel on ne comprend pas grand-chose s'ensuit une pensée intérieure dudit Matt Damon qui se demande, entre autres, comment les ours polaires peuvent savoir s'ils ont le museau noir. De ses pensées lapidaires, anecdotiques, en syncope de tout le reste, dépend la clé entière du film : on n'adhère, ou pas, à cette satire du milieu mais aussi cette satire du cinéma politiquement correct et prévisible. En dynamitant les propositions consensuelles, Soderbergh tire parti de son sujet et créé une sensation de jamais-vu sur un thème éculé ("Arrête-moi si tu peux" n'est pas loin). Dommage alors que le cinéaste n'ait pas poussé l'audace jusqu'à une réalisation folle ; les couleurs jaunes maïs suffisent à appartenir à un style, certes, mais on aurait aimé plus d'aboutissement que cette lumière léchée style malabar gluant. Au second degré, la farce fonctionne évidemment à fond. Mais, tout degré mis à part, l'absence de rythme ne pourra pas passer inaperçu. La dynamique du personnage ne s'applique pas au scénario, joliment alambiqué mais souvent vain. On finit par décrocher de ce qui aurait pu être une immense critique de beaucoup de choses. Mais à ce stade, on a quelques grains de maïs entre les dents.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    Trillian
    Le 11/10/2009
    28 critiques
    Ce mercredi je suis allée voir le dernier Soderbergh avec Matt Damon. L'histoire est celle de Mark Withacre, cadre de haute importance dans une des plus grosses boite d'agroalimentaire des Etats Unis. Il devient du jour au lendemain indic pour le fbi et enregistre sur vidéo toute les rencontres des dirigents à travers le monde afin de prouver qu'ils pratiquent l'entente illicite sur les prix. Mais pourquoi mettrait il en péril sa carrière, la sécurité financière de sa famille et même sa santé mentale et physique sans que personne ne lui ait rien demander?

    Matt Damon m'a beaucoup fait penser à la façon de jouer et des personnages qu'interprète souvent William H Macy. Il joue très bien, Matt Damon, même quand il ne joue pas Jason Bourne. Ici, on est loin du super agent amnésique, puisqu'il joue un père de famille et mari aimant, à la carrière réussie. Pour des raisons un peu obscures, il décide de parler à un agent du FBI et dénonce ces patrons qui fixent les prix avec les concurrents, pratique illégale.

    Durant les 4 ans qui suivirent cette déclaration, Mark va s'évertuer de filmer et d'enregistrer les rencontres et réunions prouvant l'utilisation de cette pratique, mais au fur et à mesure que le temps passe, les deux agents fédéraux se rendent compte que Mark est un élément assez incontrolable, racontant ce qu'il fait à des personnes qui ne devraient pas etre au courant, se confiant au jardinier, ou prévenant certaines secrétaires des descentes du FBI. Il manque de discrétions au point qu'on dirait qu'il veut se faire prendre, et finira par dire des mensonges à tout bout de champ, s'enfonçant lui même dans un abyss sans fin, se contredisant, mentant sur ces propres mensonges. Il va même jusqu'à se dénoncer lui même de certaines pratiques illégales qu'il a commises.

    La deuxième partie du film nous laisse penser que Mark s'est laisser déborder par des problèmes psychologiques voir psychiatriques depuis le départ, on se demande si Mark n'est tout simplement pas fou.

    Le film reste drole même si on ne rit pas aux éclats, les étourderies et erreurs de Mark lors de ces missions d'espionnages sont assez drole, surtout les réactions des deux agents fédéraux (dont l'un est jouer par Scott-Sam Beckett-Bakula qui a prit un bon coup de vieux) qui n'en peuvent plus de gérer ce personnage imprévisible ou encore plus tard lorsque ces avocats auront un mal fou à controler leur client et à l'empêcher de s'enfoncer tout seul sans l'aide de personne devant le procureur.

    Ce n'est pas le meilleur des films de Soderbergh et au début du moins, dans la première partie, on s'emmêle un peu les pinceaux sur les agissements de l'entreprise et les motivations de Mark à parler au FBI. Mais le film vaut le coup ne serait-ce que pour Matt Damon pour qui j'ai de plus en plus d'admiration; vivement Jason Bourne 4!!!!!!!!!!!!!!

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites