Tetsuo II

Tomoo Taniguchi et son épouse Kana vivent paisiblement auprès de leur jeune fils Minori. Un jour l'enfant est enlevé et mis en pièce sous les yeux des parents par un monstrueux skinhead. Fou de douleur, le père se retrouve captif d'une organisation vouant un culte au dieu de la destruction. Il devient le cobaye psychique et virtuel du savant.

Tetsuo II: body hammer
Listes de films avec Tetsuo II
Les films cultes de Quentin Tarantino
Cinéphile averti, Quentin Tarantino a consommé une quantité astronomique de films, notamment après avoir travaillé dans un vidéo club, où il a eu tout le temps nécessaire de se forger un univers cinéma riche et éclectique ; du cinéma italo-américain jusqu'aux films de Hong-Kong, en passant par le western spaghetti ou bien encore les films de série B, la liste est longue... Parmi ces œuvres, des films cultes ayant exercé une influence sur son cinéma. Un cadeau dont est reconnaissant Quentin Tarantino, en faisant référence et rendant hommage à certains d'entre eux. Le dernier exemple en date concerne son dernier bébé, Inglourious Basterds, qui renvoie entre autres au film d'Enzo G. Castellari, Une poignée de salopards (dont le titre américain était Inglorious Bastards, drôle de coïncidence...), où lorsque le film de guerre emprunte des codes au western spaghetti...
La J-horror
En matière d'horreur, les films japonais aiment exagérer. Ils prennent souvent pour point de départ des éléments du quotidien, grâce auxquels des fantômes se manifestent : les techniques modernes et la vidéo hantent Ring, oeuvre qui engendra suites et remakes, dont un Rings tourné en 2016. Dans Dark Water, c'est l'eau qui constitue une menace, et dans Exte, des cheveux tuent... L'épouvante à la japonaise a aussi son secteur underground : on pense au très extrême Tetsuo, et à son monstre qui attire tous les déchets métalliques. Et les mangas fournissent au cinéma de J-Horror de bonnes inspirations : celles, par exemple, de Tomie : Unlimited. On peut même noter la présence d'arrières-plans sociaux : les jeux de massacre de Battle Royale en restent l'exemple le plus évident... Au final, les films d'horreur à la japonaise sont connus pour les esprits qui les hantent, la peur qu'ils suggèrent, leurs notes de comédie, parfois très noires, et surtout, leur imagination de tous les instants.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites