Super Size Me

    |  5 |
    J'aime:
    - Aux Etats-Unis, le fast-food est devenu le mode d'alimentation le plus simple et le plus rapide. Mais aujourd'hui, de nombreux Américains constatent, impuissants, le taux d'obésité. Parmi eux, Morgan Spurlock décide de parcourir les Etats-Unis à la rencontre d'un ancien ministre de la santé, des profs de gym, des cuisiniers de cantines scolaires, des publicitaires, des avocats et des législateurs. Mais surtout, Morgan va mener sur lui même une expérience incroyable : durant un an, et sous la surveillance de médecins, il ne se nourrit que de burgers, frites... Super Size Me, documentaire aussi drôle qu'éprouvant dénonce les habitudes des Américains et les méthodes douteuses de l'industrie agroalimentaire.
    Affiche du film Super Size Me
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Super Size Me

    UTILISATEURS
    (3.45 pour 66 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 38min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Super Size Me : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Notre pain quotidien
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sicko
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Food, Inc.
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Fat, Sick &amp; Nearly Dead 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film King Corn
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Where in the World Is Osama Bin Laden?
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Super Size Me

    37% des enfants et des adolescents Américains ont un problème de poids. Deux adultes sur trois sont atteints de surcharge pondérale ou d'obésité. Ne doivent-ils s'en prendre qu'à eux-mêmes ? Ou faut-il accuser l'industrie du fast-food ? Comment l'Amérique est-elle devenue aussi grosse ?
    Le fil rouge de ce documentaire décapant est une expérience que Morgan Spurlock décide de mener… sur lui-même. Que se passe-t-il si vous ne vous nourrissez que dans les fast-foods ?Sous la surveillance de 3 médecins, le voilà au régime Big Mac, Royal Cheese, frites et coca.
    Pendant 30 jours il va manger exclusivement dans les restaurants de la firme McDonald's et consommer uniquement les produits qui y sont vendus.

    Photos du film Super Size Me

    Ajouter une photo du film Super Size Me

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Super Size Me
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Super Size Me

    Ajouter une liste au film Super Size Me
    Et voici une liste qui va vous mettre l'eau à la bouche ! Française, japonaise, coréenne, allemande, chinoise, marocaine, italienne, gastronomique ou pas, la cuisine en a inspiré plus d'un dans le...
    Pour fêter la sortie du nouveau film de Michael Moore, le cinéaste le plus craint aux Etats-Unis, nous vous présentons une liste des meilleurs documentaires anti-capitalistes. De Nike à Exxon, en passant...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Super Size Me
    tinalakiller
    Le 12/09/2016
    378 critiques
    Je regarde rarement des documentaires (c’est pour cette raison que j’en chronique peu). Ce n’est pas par manque d’intérêt mais plutôt parce que je n’ai pas pris l’habitude de faire cette démarche. Je suis consciente que je passe à côté de bons films. D’ailleurs, le peu que j’ai pu voir m’ont plu. Je tenais vraiment à parler de Super Size Me, documentaire archi-connu et que je n’avais pourtant pas encore vu. J’ai vraiment eu un coup de coeur pour ce film. Le sujet m’a certainement aidée à l’apprécier pleinement. Je ne vais pas vous faire un cours sur ma vie (on s’en cogne), ni vous dire de bouffer healthy comme les youtubeuses beauté (rappelez-vous : je suis gourmande). Chacun fait ce qu’il veut, je ne juge personne même si j’ai mon avis sur la question. L’alimentation et la santé sont pour moi des sujets importants. De plus, j’ai beau aimé manger (quelle déclaration d’amour à la nourriture !), j’ai toujours évité les fast-foods, et encore plus ces dernières années. Le réalisateur Morgan Spurlock se met en scène pour notre plus grand bonheur (non, il n’y a rien de narcissique contrairement à ce que l’on pouvait craindre) : il décide de tenter une expérience qui semble folle et pourtant qui a été décidée à partir d’un fait divers existant et concret : deux Américains décident de poursuivre en justice McDonald’s qui les aurait obèses. Les produits vendus seraient « nourrissants et sains » selon la chaîne de fast-food qui a gagné ce procès et qui en général les remporte (pour la petite info, la loi surnommée « Cheeseburger », protège juridiquement les fast-food : on ne peut plus les attaquer en justice pour cause d’obésité). Morgan Spurlock prend les propos au premier degré pour pouvoir démonter cette industrie et surtout pouvoir poser des questions pertinentes : est-ce que les fast-foods sont responsables de l’obésité croissante des Américains ou n’y a-t-il pas d’autres facteurs à prendre en considération ? Bref, lui qui est en très bonne santé, n’a pas l’habitude de fréquenter des McDo, en couple avec son épouse de l’époque végétalienne, décide de manger trois fois par jour pendant un mois uniquement à McDonald’s en commandant évidemment le menu Super Size (qui n’existe plus depuis la sortie du film même si McDo prétendra que ce n’était pas lié à son succès). Evidemment, pour jouer encore plus le jeu à fond, il décide aussi de réduire sa mobilité (en contrôlant le nombre de pas, en prenant le taxi ou moyens de transport au lieu de marcher), les Américains (en dehors de New-York) bougent très peu. Il est évidemment suivi par trois médecins qui vont s’affoler au fur et à mesure de son expérience.
    La chose qui m’a frappée en premier en découvrant Super Size Me est son côté ludique. Ce point pourra certainement agacer certains spectateurs mais pour ma part, il s’agit de son point fort. Oui le film tente de séduire un certain public, les jeunes, ceux qui sont encore plus concernés par la tentation du fast-food et ne mesurent pas tous toujours les conséquences de ce type de consommation régulière ou en tout cas refusent de la voir (même si cela s’applique à des adultes, j’en ai conscience). Même dans la mise en scène, le montage ou plus généralement le ton, il est certain qu’il y a une envie de conquérir ce public en particulier. Cela dit, je crois que même les « non-jeunes » pourront aimer l’ensemble du long-métrage qui vise souvent juste dans sa démonstration. La problématique est très compréhensible, le déroulé de l’exposé est très logique et très clair, on ne se perd pas quand on passe d’un point à un autre et surtout on voit où le réalisateur-acteur (très attachant, le propos passant alors peut-être encore mieux que prévu) veut en venir. Si on est un minimum éduqué, on ne nous apprendra pas le fait suivant : manger quotidiennement à McDo est mauvais pour la santé. C’est pas un scoop. Mais je ne pense pas que Spurlock nous prenne pour des idiots. Personnellement, je savais que les produits McDo n’étaient pas bons, mais je ne pensais pas que c’était à ce point du poison. C’est pour cette raison que Super Size Me doit continuer à être vu et diffusé. Le film ne réussit pas seulement à dégoûter de cette malbouffe mais veut comprendre (notamment grâce à des interventions pertinentes) comment les gens sont poussés à ce type de consommation quitte à mettre leur santé en péril. Il est alors intéressant de voir qu’il n’y a pas que la santé qui est mis en jeu mais l’éducation des jeunes. Est-ce qu’il y a alors des solutions pour éviter ce carnage qui tue petit à petit l’Amérique ? N’y a-t-il pas aussi de l’hypocrisie de la part des gens dans le débat concernant l’obésité ? Morgan Spurlock réussit à mener son exposé de manière agréable et fluide tout en proposant derrière une réelle bonne réflexion sur, finalement, un certain mode de vie aux Etats-Unis. Ce film nécessaire (même si la nécessité ne fait pas tout mais heureusement tout le reste suit pour délivrer encore mieux sa réflexion) et toujours d’actualité malgré ses années au compteur concerne évidemment dans un premier temps le pays de l’oncle Sam mais je pense que même les Européens sont concernés par le parti pris de Spurlock, étant donné qu’on tend de plus en plus à un mode de vie similaire à celui adopté par une grande majorité des Américains.

    Site web:  https://tinalakiller.com/2016/09/12/super-size-me/
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites