Sonatine, mélodie mortelle

    |  8 |
    J'aime:
    - Dans la lignée de ses autres films, Takeshi Kitano (Dolls, Outrage) nous livre un thriller sombre et violent, sur fond de mafia japonaise. Le film raconte l'histoire de Murakawa, un vieux yakuza blasé, qui se retrouve au milieu d'une guerre de clans adverses, tous désireux de l'éliminer lui et ses hommes.
    Affiche du film Sonatine, mélodie mortelle
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    Sonatine, mélodie mortelle

    UTILISATEURS
    (3.95 pour 18 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1993
    PAYS:
    DUREE:
    1h 34min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Sonatine, mélodie mortelle : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Aniki, mon frère
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hana-Bi
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Violent Cop
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Jugatsu
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Kids return
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Outrage
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Sonatine, mélodie mortelle: ADN

    Emotions :
    Top Films:
    Sous-genre Yakuza eiga
    Thématiques Gangsters Mafia Yakuzas

    Synopsis du film Sonatine, mélodie mortelle

    Murakawa,
    vieux yakuza un peu las, est envoyé à Okinawa afin d’aider un clan « ami ».
    Trahi par sa hiérarchie, il devra prendre les armes pour laver cet affront.

    Photos du film Sonatine, mélodie mortelle

    Ajouter une photo du film Sonatine, mélodie mortelle

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Sonatine, mélodie mortelle
    Sonatine : Bande Annonce
    Bande-annonce VF
    1508 Vues
    Sonatine gunfight
    Bande-annonce VF
    696 Vues
    678 Vues

    Listes avec le film Sonatine, mélodie mortelle

    Ajouter une liste au film Sonatine, mélodie mortelle
    Souvent présenté par la critique comme le Clint Eastwood asiatique, Takeshi Kitano est un cinéaste très singulier dont l'œuvre est reconnue est acclamée tant au Japon qu'aux Etats-Unis et en...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Sonatine, mélodie mortelle
    le_Bison
    Le 12/02/2019
    162 critiques
    Sonatine sonne comme une comptine, une jolie berceuse pour les amoureux des belles étendues de plage de sable fin, pour les reflets de la lune bleue sur un vieux cœur qui a envie de passer la main. Sonatine, mélodie mortelle.

    Cela fait donc quelques années que je n’avais pas revu un film de Takeshi Kitano, réalisateur fétiche de mes grandes heures de cinématographie japonaise. Son cinéma me manque un peu, c’est donc avec une certaine nostalgie que je reprends contact avec son sens du visuel, des plans fixes, et une certaine dose de violence – encore que pour le coup, ce n’est pas ce qui marque de prime abord cette sonate au bord de mer.

    De quoi se compose un film de Kitano de la grande époque : des yakuzas bien entendu, et quelques bouteilles de bières claires. L’essentiel donc, l’essence même. Sauf que contrairement aux films classiques de yakuzas, Takeshi y rajoute sa dose d’humour, potache parfois, et son sens de l’art visuel en y mêlant des bribes d’art nippon, sumo et théâtre Kabuki sont mis à l’honneur dans ce présent film. Donc plonger dans un film de Kitano, c’est comme gravir de nuit la Mont Fuji, on découvre une facette de ce pays insulaire entre beautés visuelles (et je ne parle pas de la timidité de cette femme à montrer ses seins) et organismes mafieux aux flingues automatiques bien huilés.

    Mais surtout, ce que j’aime dans ce film, c’est le détachement que fait preuve Takeshi, vis-à-vis de son métier, las de sa vie et qui sous couverture d’une mission suicide, me fait découvrir l’île d’Okinawa, vue splendide sur la mer bleue, feu d’artifice improvisé sous la lune bleue. En chemises hawaïennes, on improvise sur la plage déserte un tournoi de sumo. C’est aussi ça Kitano, ne surtout pas se prendre au sérieux et ne pas s’enfermer dans un film classique de gangsters mafieux. Il y a de l’émotion dans ce regard, de longues rêveries de bord de mer assis en tailleur le regard plongé dans la lune… et dans ce silence… Des silences qui veulent dire parfois beaucoup et dont la fin semble une évidence.

    Site web:  https://memoiresdebison.blogspot.com/2019/02/sonate-ine-ine-ine.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites