La Vengeance aux yeux clairs

Il y a 10 ans, Emma Fortuny a survécu à un meurtre déguisé en accident de voiture, dans lequel sa mère et son frère ont été tués. Tout le monde la pense morte, mais aujourd'hui, elle est de retour sous une autre identité. Nouveau nom, nouveau visage... devenue Olivia Alessandri, elle va tout faire pour se venger des assassins de sa famille. Sa cible ? La famille Chevalier, un clan sans pitié, qu'elle sait impliquée dans l'assassinat de ses proches et qu'elle va infiltrer pour le faire imploser. Mais elle se heurte à la corruption locale, et au fait que la famille qu'elle cible est celle de son ancien petit-ami. Son plan se révèle alors plus compliqué que prévu...

La Vengeance aux yeux clairs
Listes de séries avec La Vengeance aux yeux clairs
Vengeance!
Le culte de l'absence de pardon se célèbre au cinéma depuis des lustres. Au temps où Charles Bronson faisait justice lui-même, dans Un justicier dans la ville – dont Death Wish, avec Bruce Willis, est le remake – les tueries, fusillades et autres apologies de l'autodéfense avaient lieu dans un cadre réaliste. Depuis, des maîtres comme Quentin Tarantino (avec Kill Bill), ou Park Chan-wook (Old Boy) ont montré que les meilleurs films de vengeance contenaient une part d'humour. Le cinéma d'action et le thriller servent parfois de cadre, encore, à des histoires où le mot « Vengeance ! » résonne fort : on pense à La Peur au ventre (avec Paul Walker), Hors de contrôle (avec Mel Gibson) ou A vif (avec Jodie Foster). Mais la revanche et la vengeance au cinéma s'invitent parfois du côté du film historique (Gangs of New York) du western (Impitoyable, de Clint Eastwood), ou même du polar originaire de Hong-Kong : on pense à Vengeance, film dans lequel Johnnie To dirige l'inattendu Johnny Hallyday. Les meilleures vengeances ont droit de cité dans des sous-genres, pour finir : le film « Rape and revenge », ou les WIP movies (Women In Prison movies) montrent que ces histoires ont leur intérêt, au cinéma, et que la revanche n'est pas réservée qu'aux hommes, mais aux femmes aussi, dans les films...
Vengeance!
Le culte de l'absence de pardon se célèbre au cinéma depuis des lustres. Au temps où Charles Bronson faisait justice lui-même, dans Un justicier dans la ville – dont Death Wish, avec Bruce Willis, est le remake – les tueries, fusillades et autres apologies de l'autodéfense avaient lieu dans un cadre réaliste. Depuis, des maîtres comme Quentin Tarantino (avec Kill Bill), ou Park Chan-wook (Old Boy) ont montré que les meilleurs films de vengeance contenaient une part d'humour. Le cinéma d'action et le thriller servent parfois de cadre, encore, à des histoires où le mot « Vengeance ! » résonne fort : on pense à La Peur au ventre (avec Paul Walker), Hors de contrôle (avec Mel Gibson) ou A vif (avec Jodie Foster). Mais la revanche et la vengeance au cinéma s'invitent parfois du côté du film historique (Gangs of New York) du western (Impitoyable, de Clint Eastwood), ou même du polar originaire de Hong-Kong : on pense à Vengeance, film dans lequel Johnnie To dirige l'inattendu Johnny Hallyday. Les meilleures vengeances ont droit de cité dans des sous-genres, pour finir : le film « Rape and revenge », ou les WIP movies (Women In Prison movies) montrent que ces histoires ont leur intérêt, au cinéma, et que la revanche n'est pas réservée qu'aux hommes, mais aux femmes aussi, dans les films...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites