Il était une fois dans l'Ouest

    |  82 |
    J'aime:
    IL Y AVAIT TROIS HOMMES DANS SA VIE. UN POUR L'EMMENER ... UN POUR L'AIMER ... ET L'AUTRE POUR LA TUER. - Peu après l'assassinat froid de son mari et ses trois enfants, Jill McBain hérite des terres de son mari, convoitées depuis longtemps par Morton, le responsable du meurtre. Mais alors que Jill tente de résister à Morton, Cheyenne, un aventurier est soupçonné du crime... Il était une fois dans l'Ouest, western très américain malgré son réalisateur italien Sergio Leone, est le premier film de la trilogie "Il était une fois", véritable fresque historique et réaliste de l'Ouest américain.
    Affiche du film Il était une fois dans l'Ouest
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Il était une fois dans l'Ouest

    UTILISATEURS
    (3.95 pour 654 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1968
    PAYS:
    Italie,Etats-Unis,...
    DUREE:
    2h 55min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Il était une fois dans l'Ouest : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Le Bon, la Brute et le Truand
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Et pour quelques dollars de plus
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Pour une poignée de dollars
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Django
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Conquête de l&#039;ouest (La)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Dernier Jour de la colère
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Il était une fois dans l'Ouest

    Trois hors-la-loi attaquent un mystérieux inconnu, surnommé «Hombre», dans une gare perdue de l'Ouest américain. Mais l'homme réussit à les éliminer. Il se met ensuite à jouer un air lancinant sur son harmonica. Pendant ce temps, le fermier McBain prépare une grande fête en l'honneur de Jill, la ravissante fille de saloon qu'il vient d'épouser. C'est alors que, sur ordre de l'ignoble Frank, d'autres tueurs surgissent pour abattre McBain et ses trois enfants. Frank décide de garder la jeune femme pour lui. Un aventurier, Cheyenne, accusé du quadruple meurtre, vient de s'enfuir de prison. Nul ne sait que le crime a été en réalité commandité par Morton, un magnat du rail, qui veut s'approprier les terres des McBain afin de mener à bien des projets très lucratifs. Sans se départir de son flegme, Hombre vole au secours de Cheyenne et se fait un devoir de protéger Jill...

    Photos du film Il était une fois dans l'Ouest

    Ajouter une photo du film Il était une fois dans l'Ouest

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Il était une fois dans l'Ouest
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Il était une fois dans l'Ouest

    Ajouter une liste au film Il était une fois dans l'Ouest
    Les films cultes sont des films qui marquent l’esprit des spectateurs de cinéma. Cette liste montre que parmi les meilleurs films cultes toutes les thématiques sont abordées pour le plus grand plaisir des...
    Dans l'espace, comme dans les mondes d'heroic fantasy, explosions et coups d'épée s'entendent mieux dans une très grande salle de cinéma. Si le film épique est un genre à la mode,...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Il était une fois dans l'Ouest
    Daydreamer
    Le 22/10/2012
    760 critiques
    Très bon western mais... pas mon préféré de Sergio Leone, je trouve d'autres de ses films plus forts et captivants. La musique de Bronson devient parfois redondante et on a alors l'irrésistible envie de lui faire bouffer son harmonica ;)

    le_Bison
    Le 17/01/2015
    162 critiques
    Les gueules burinées par le soleil du désert, le regard qui tue et les colts qui déchargent. Bienvenue dans l’Ouest, sauvage et mythique. Celui des hommes, des virils, des sadiques et de la vengeance. Celui des bisons tout aussi virils que mythiques. Il était une fois dans l’ouest conte l’histoire d’un harmonica qui pousse la chansonnette avant que les flingues se la jouent durs, et d’une voie de chemin de fer avançant vers le vide sidéral pour traverser le désert jusqu’à l’autre bout du monde, au-delà de l’ouest. Il était une fois n’est pas un conte de fée, et pourtant… Une fée comme C.C. dans mon ranch, ça me ferait rêver, voir fantasmer, voir…

    El « Harmonica », des lèvres dans une gare perdue de l’ouest américain. Le bon.

    Franck, tueur à gage, l’œil perçant et le calibre prêt à sortir de son étui distingué. La brute.

    Cheyenne, hors-la-loi notoire qui se voit accuser d’un crime qu’il n’a pas « commis ». Le truand.

    El « Buffalo », lèvres charnues et œil obscur, l’âme patibulaire, le regard porté sur les décolletés ou sur les bières. Le bison.

    Serait-ce un remake du bon, de la brute et du truand. Presque. Des acteurs différents mais l’ouest sauvage toujours au rendez-vous. L’humanité ne fait pas la fière. Avec des types comme eux, la violence est à portée de colt. Toujours prête à défendre la veuve et l’orphelin. Tiens en parlant de veuve, il faut parler plus de prostituée. Enfin d’une ancienne pute car la belle Jill s’est reconvertie en sublime épouse de saloon. D’ailleurs, elle arrive par le prochain train, mais n’aura jamais le temps de voir son fermier de mari, assassiné sauvagement avec ses trois enfants, pour un lopin de terre qui ne vaut presque rien. Du moins, tant que le train ne sifflera pas trois fois en arrivant à la gare.

    "L’homme à l’harmonica : J’ai vu trois de ces cache-poussières tout à l’heure. Ils attendaient un train.
    Cheyenne : ???
    L’homme à l’harmonica : Y avait trois hommes à l’intérieur des cache-poussières.
    Cheyenne : Alors ?
    L’homme à l’harmonica : À l’intérieur des hommes y’avait trois balles."

    Je sais que certaines regardent ce film pour les lèvres de Bronson jouant de l’harmonica avec un regard envieux ou pour les yeux si transparents d’Henri Fonda avec un regard toujours plus lubrique. Moi j’aime plonger dans le regard plantureux de Claudia Cardinale, me sentant toujours plus envieux et lubrique. Une femme seule et aussi belle dans un saloon, j’ai envie de suite de finir mon rye et de l’emmener sur mon cheval pour la violer à l’ombre d’un cactus.

    "Tu connais un homme qui se balade dans la région en jouant l’harmonica ? Il a une gueule qu’on n’oublie pas. Il joue de l’harmonica quand il devrait parler, et il parle quand il ferait mieux de jouer."

    Et puis comme souvent avec Leone, il y a la beauté des décors, un peu espagnol, un peu américain, entre Arizona et Utah. Il y a la beauté de la musique, grandiose et spatiale, du culte signée Ennio Morricone. Un grand western spaghetti comme je les aime, avec son acclamation européenne et son échec commercial américaine. Dire que le public américain n’était pas prêt à voir la belle gueule d’Henri Fonda en tueur d’enfants ! Mais que dire de ce duel final avec Charles Bronson dans son grand rôle de justicier. Simplement magistral. L’une des scènes les plus mythiques du cinéma.

    Site web:  http://leranchsansnom.free.fr/?p=8299
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites