Douze Hommes en colère

    |  45 |
    J'aime:
    LA VIE D'UN HOMME EST ENTRE LES MAINS DU JURY. - Lors du procès d'un jeune homme pauvre, le jury se retire pour délibérer et voter la sentence. A onze voix contre une, le jeune homme est déclaré coupable. Mais le vote doit être unanime pour que la décision soit prise en compte. Convaincu de l'innocence du jeune homme, un des jurés décide de convaincre un à un les autres, peu importe le temps que cela prendra. Réalisé par Sydney Lumet, 12 hommes en colère est un drame poignant et efficace, devenu en quelques temps, un grand classique du cinéma américain.
    Affiche du film Douze Hommes en colère
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Douze Hommes en colère

    BLOG
    UTILISATEURS
    (4.05 pour 513 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1957
    PAYS:
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Douze Hommes en colère : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film I Want to Live
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Douze hommes en colère
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Héritage de la haine (L&#039;)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Témoin à charge
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Je veux vivre !
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Peur primale
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Douze Hommes en colère: ADN

    Synopsis du film Douze Hommes en colère

    Un jeune homme d'origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l'unanimité. Le juré qui a voté non-coupable, sommé de se justifier, explique qu'il a un doute et que la vie d'un homme mérite quelques heures de discussion. Il s'emploie alors à les convaincre un par un.

    Photos du film Douze Hommes en colère

    Ajouter une photo du film Douze Hommes en colère

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Douze Hommes en colère
    1
    2
    3
    page 1

    Listes avec le film Douze Hommes en colère

    Ajouter une liste au film Douze Hommes en colère

    Se retrouver bloqué, et isolé, par la neige, ou par l'espace infini, ou s'enfermer pour fuir les démons, les tueurs fous ou la fin du monde : cauchemar...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Douze Hommes en colère
    jeremie747
    Le 09/07/2010
    264 critiques
    Nul besoin d'ergoter sur l'un des films les plus mythiques de l'histoire du cinéma. Pourtant, force est de constater à quel point le huis clos sied bien à Sidney Lumet. Il gère à merveille la montée du suspense malgré un scénario finalement assez systématique. La profondeur psychologique de ses personnages étonne et la distribution des rôles est d'une finesse remarquable. On retrouve en effet dans ce jury, chargé de décider de la culpabilité d'un jeune délinquant, des personnalités fortes et des caractères plus discrets, voire insignifiants et ce déséquilibre entre les protagonistes rend l'affaire parfaitement réaliste. Il fait chaud dans la salle de délibération et la tension monte tant entre les jurés que chez spectateur. On ressent également une certaine exaltation à voir se mettre en place petit à petit les éléments du doute qui feront changer d'avis tous ces jurés pourtant si sûrs de la culpabilité de l'accusé au début du film. Le tout est orchestré par l'implacable démonstration et l'aisance rhétorique d'Henry Fonda. A la fin du film, pourtant, on ressent un certain malaise chez le personnage d'Henry Fonda ; un malaise que partage le spectateur. Tout ce qu'il a démontré, c'est qu'il y a un "doute raisonnable" de penser que le délinquant est innocent et qu'il est donc de leur devoir de le l'acquitter. Il répète tout au long du film et avec une exaspération croissante, répondant à ses collègues lui demandant comment il peut savoir qu'il est innocent : "I don't know !". D'ailleurs, il n'en reste pas moins probable qu'il est bien le coupable. Sidney Lumet illustre donc l'importance de la présomption d'innocence et de la notion de "doute raisonnable" dans le fondement de la société républicaine et il met en lumière la difficulté morale de prendre la responsabilité de laisser courir un meurtrier pour ne pas risquer de condamner un innocent. Comme disait le regretté Desproges : "La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute."

    Daydreamer
    Le 22/10/2012
    760 critiques
    Un remarquable huis clos servi par des acteurs très à l'aise dans leurs rôles. Ce film respire la maitrise de bout en bout, un modèle de préparation.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites