Carnage

    J'aime:
    Affiche du film Carnage
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE

    Carnage

    UTILISATEURS
    (3.5 pour 2 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1981
    PAYS:
    Etats-Unis,Canada
    DUREE:
    1h 31min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Carnage : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film La Lune de sang
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sadique à la tronçonneuse (Le) / Pieces
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Nuit des traquées
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Eaux sauvages
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mardi gras massacre
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La vérité d&#039;Henderson
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Carnage: ADN

    Emotions : Horreur genre
    Top Films:
    Sélections Le nanar Slasher
    Sous-genre Slasher

    Synopsis du film Carnage


    Un ancien moniteur de colonie, grièvement brûlé suite à une mauvaise
    farce d'adolescents, tue violemment les pensionnaires d'un camp d'été...

    Photos du film Carnage

    Ajouter une photo du film Carnage

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Carnage

    Listes avec le film Carnage

    Ajouter une liste au film Carnage

    Le slasher est un sous genre du film d'horreur, mettant en scène un méchant tueur donnant dans le frisson et le massacre, comme par exemple Freddy (anti-héros...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Carnage
    Harkento
    Le 05/05/2015
    0 critique
    Belle petite pépite de genre que ce Carnage de Tony Maylam, une déclinaison assumée et revendiqué de Vendredi 13 de Sean S. Cunningham sortit l’année d’avant, qui était lui même une sous copie de La nuit des masques – Halloween de John Carpenter. Même si elle a pris un petit coup de vieux, cette oeuvre avait complètement révolutionné le genre en 1976 avec son tueur masqué Michael Myers qui charcutait du jeune pour des raisons obscures, mais aussi pour ses ambiances anxiogènes, sa bande originale hypnotique et minimaliste et une utilisation ingénieuse du cadre.

    Mais revenons à notre tueur ! Moi qui émettais, avant de lancer le film, quelques réserves en étant persuadé qu’il n’y aurait pas grand chose d’original dans son déroulement et ses enjeux (ce qui est, dans le fond, un peu le cas …) je l’ai finalement trouvé pas si mal ce slasher old school ! La bande de jeunes est très cool, la première partie prend bien son temps pour présenter chacun d’entre eux, et on joue beaucoup avec les attentes du spectateur puisque le tueur ne ‘débarquera’ que dans la deuxième partie. Ainsi, on voit certains d’entre eux qui, isolés, entendent, perçoivent des bruits, semblent percevoir une silhouette et la tension orchestrée sera souvent désamorcée par une chute qui n’est pas celle que l’on croit : ce petit jeu entre les personnages et le spectateur fait modestement son petit effet.

    On suit donc les relations typiques entre filles et garçons qui ne peuvent s’empêcher de flirter, de se provoquer ou de se la raconter dans ce joli cadre bucolique, et on éprouve très vite de la sympathie pour ce petit groupe qui se vannent à tour de rôle (gros coup de coeur pour la très séduisante Carrick Glen/Sally – la fille de la douche, qui n’a pas fait hélas ! grand chose d’autre). Dans Carnage, on assiste également à la première apparition de l’actrice Holly Hunter (La leçon de piano, La firme, Crash ou encore le touchant Thirteen) ; c’est toujours émouvant de découvrir la frimousse des actrices dans la fleur de l’âge (un peu comme Jody Foster et son Taxi driver dans un tout autre registre), surtout quand on sait la carrière qu’elle a eu …. même si elle n’a, en soi, qu’un tout petit rôle dans ce film.

    la suite de la chronique sur mon blog

    Site web:  https://sep7iemesens.wordpress.com/2015/03/15/carnage-de-tony-maylam/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites